mai 18, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Les Premiers ministres de la Pologne, de la République tchèque et de la Slovénie arrivent à Kiev pour rencontrer Zelensky

Mis à jour il y a 23 minutes

Les premiers ministres de Pologne, de République tchèque et de Slovénie sont arrivés à Kiev en train, la première visite de dirigeants étrangers dans la capitale ukrainienne assiégée depuis l’invasion russe le mois dernier.

La visite intervient alors que la Russie bombarde des cibles à travers l’Ukraine, y compris Kiev, qui a été presque encerclée par les forces de Moscou, et que la Russie et l’Ukraine reprennent les pourparlers dans le but de mettre fin à la guerre de près de trois semaines.

« Nous devons empêcher cette tragédie de se dérouler à l’Est le plus rapidement possible », a déclaré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki dans un message Facebook annonçant leur arrivée.

Il a ajouté que l’Ukraine bénéficiait du « soutien sans équivoque » de l’Union européenne.

Le Premier ministre ukrainien Denis Shmyal a confirmé leur arrivée dans un post Twitter, saluant le « courage des vrais amis de l’Ukraine ».

Selon une première déclaration du gouvernement polonais, Morawiecki, le Premier ministre tchèque Petr Viala et le Premier ministre slovène Janez Jansa sont en visite en tant que « représentants » de l’Union européenne.

Elle a ajouté qu’ils devaient rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

La visite intervient alors que la Russie bombarde des cibles à travers l’Ukraine, y compris Kiev, qui a été presque encerclée par les forces russes, et que la Russie et l’Ukraine reprennent les pourparlers pour mettre fin à la guerre de près de trois semaines.

READ  La Nouvelle-Zélande abandonne sa stratégie d'élimination de Covid-19

« En ces temps cruciaux pour le monde, il est de notre devoir d’être là où l’histoire se fait », a déclaré Morawiecki dans un post sur Facebook plus tôt mardi.

« Parce qu’il ne s’agit pas de nous, il s’agit de l’avenir de nos enfants qui méritent de vivre dans un monde sans tyrannie », a-t-il déclaré.

Le communiqué du gouvernement indique que la visite a été organisée « en accord » avec le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

# Ouvrir la presse

Pas de nouvelles, mauvaises nouvelles
prise en charge des magazines

C’est le tien contributions Vous nous aiderez à continuer à livrer les histoires qui comptent pour vous

Soutenez-nous maintenant

« Le but de la visite est de confirmer le soutien absolu de toute l’Union européenne à la souveraineté et à l’indépendance de l’Ukraine et d’apporter un large soutien à l’État et à la société ukrainiens », indique le communiqué.

Le trio est accompagné de Jaroslaw Kaczynski, chef du parti populiste de droite Droit et Justice polonais, et rencontrera également le Premier ministre ukrainien Shmyhal.

Schmihal a déclaré, sur Twitter, que leurs discussions porteraient sur le soutien à l’Ukraine et le « renforcement des sanctions contre l’agression russe ».

© AFP 2022