octobre 25, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

L’hôpital français dément l’affirmation du politicien selon laquelle les travailleurs n’ont pas été vaccinés

Un hôpital en France a nié qu’un tiers de son personnel médical n’ait pas encore reçu le vaccin Govit-19.

Un homme politique avait laissé entendre qu’environ 30 % des médecins et infirmiers du CHU de Nantes n’étaient pas vaccinés.

Mais l’hôpital a déclaré que “presque 100 %” des travailleurs ont subi une interruption.

Les travailleurs médicaux français qui n’ont pas reçu au moins une dose du vaccin contre le virus corona risquent désormais une suspension de leur travail.

Le président Emmanuel Macron a déclaré aux professionnels de la santé que ceux qui travaillent avec des personnes vulnérables devraient essayer d’augmenter la vaccination d’ici le 15 septembre et de protéger les patients contre l’infection.

Environ 3.000 salariés des établissements de santé et de sécurité sociale ont été suspendus jeudi, premier jour de l’échéance. Certains hôpitaux craignaient que les pénuries de personnel n’aggravent leurs difficultés.

Comme indiqué dans celui-ci Statistiques récentes Santa Public est originaire de France, où 89,3 % des infirmières sont vaccinées, et 95,0 % sont du personnel indépendant.

demande de Philippe

Le reportage sur le CHU de Nantes ouest a été diffusé par Florian Filippott, ancien eurodéputé français et fondateur du parti des Patriotes eurosceptiques.

Philip a déclaré à ses 278.000 followers sur Twitter que la proportion d’employés du CHU Nantes n’avait pas été vaccinée. Ce tweet a été partagé plus de 2000 fois.

“CHU NANDES : 30% des agents d’entretien n’ont encore été vaccinés avec aucun médicament”, a-t-il écrit sur Twitter.

Mais l’hôpital universitaire a démenti cette affirmation et affirme que seulement 1% de son personnel n’a pas encore été vacciné.

READ  La France va doubler les coups du gouvernement pour les pays pauvres - dernières mises à jour

“Au lendemain de la mise en place de la vaccination obligatoire pour le personnel hospitalier, le CHU de Nantes se félicite que près de 100% des professionnels de notre entreprise aient été vaccinés contre Govt-19”, a déclaré un porte-parole à Euronews.

En effet, à ce jour, sur les près de 13.000, seuls 91 spécialistes n’ont pas rempli l’obligation vaccinale et ont donc été suspendus jusqu’à nouvel ordre.

“Chaque expert suspendu sera récupéré et accompagné pour régler sa situation personnelle.”

Soutien majoritaire au commandement des vaccins

Un porte-parole du CHU Nantes a indiqué à Euronews que plus de 11 300 personnels médicaux avaient été vaccinés.

“Nous tenons à remercier tous les professionnels pour la mobilisation infructueuse dans le vaccin contre Govt-19”, poursuit le communiqué.

“Cette approche est la seule issue à la crise, dans le service social et la sécurité des premières victimes.”

“Encore une fois, le Service Hospitalier Général démontre son engagement et sa capacité à être à la pointe de la réponse à la crise sanitaire.”

Le CHU Nantes a déclaré que tout le personnel devrait toujours porter des masques sur le campus et avoir des laissez-passer de santé Govt-19.

Les sondages suggèrent que la majorité des gens soutiennent le mandat de vaccination du personnel médical, mais les critiques continuent de s’opposer à cette décision.

Mardi, certains professionnels de la santé ont brûlé leurs épées lors d’une manifestation contre les vaccinations obligatoires à Paris.

Environ 84 % des adultes français sont désormais complètement vaccinés, et le pays a ouvert des vaccins pour 12 enfants ou plus et a commencé à fournir des rappels aux personnes vulnérables.

READ  La France, l'Allemagne et l'Argentine ont été éliminées des Jeux olympiques