octobre 7, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

L’interdiction des emballages en plastique en France menace de compromettre les efforts de circularité

L’interdiction ignore les initiatives des supermarchés visant à créer des boucles de produits pour recycler les emballages en plastique.

Photo: Pixabay/terimakasih0

Plus d’un mois s’est écoulé depuis l’entrée en vigueur de l’interdiction par le Premier ministre français Emmanuel Macron des emballages en plastique pour un grand nombre de fruits et légumes. Bien qu’il soit trop tôt pour dire à quel point cette nouvelle politique sera efficace, nous devrions être plus préoccupés par l’impact potentiel plus large de cette nouvelle loi.

En réponse au plaidoyer des consommateurs pour une utilisation excessive des emballages en plastique, le président Macron semble ignorer les données qui suggèrent qu’ils pourraient faire face à une augmentation dangereuse du gaspillage alimentaire en raison de la réduction de la durée de conservation si les emballages en plastique sont retirés.

De plus, cette interdiction ignore les initiatives des supermarchés en créant des boucles pour une gamme de produits pour recycler les emballages en plastique, tels que les films et les sacs. Au contraire, cela signifie presque que tous les efforts visant à éduquer les consommateurs et à créer des sites Web dédiés au reconditionnement ont échoué.

Le gouvernement français qualifie de « déviation » le suremballage des fruits et légumes, mais aussi nos taux excessifs de gaspillage alimentaire qu’il convient de réduire et non d’augmenter. À la place, ils pourraient faire référence à la tendance des supermarchés à encourager les consommateurs à acheter beaucoup d’un produit en regroupant le produit dans un seul gros paquet.

Permettre aux consommateurs de choisir la bonne quantité pour répondre à leur taux de consommation est plus logique et réduira le gaspillage alimentaire à la maison.

READ  La France envoie une deuxième statue de l'indépendance aux États-Unis

Le volume de déchets alimentaires dans le monde est de 1,3 gigatonnes par an, selon un rapport des Nations Unies. C’est quelque chose que la France s’efforce d’aborder ; En 2016, la France est devenue le premier pays au monde à interdire aux supermarchés de se débarrasser des aliments non utilisés grâce à une législation adoptée à l’unanimité, mais la détérioration des aliments reste un énorme problème environnemental dans le monde.

Bien qu’un certain nombre de facteurs soient responsables du gaspillage alimentaire, un emballage approprié joue un rôle essentiel dans la réduction de ce problème dans la chaîne d’approvisionnement et l’augmentation de la durée de conservation d’un produit. En tant que tel, l’interdire complètement pourrait s’avérer être une réaction rapide qui pourrait éventuellement causer plus de tort à l’environnement que de bien puisque la prévention d’une tonne de déchets alimentaires pourrait économiser 4,2 tonnes d’équivalent CO2.

Des chercheurs des Laboratoires fédéraux suisses pour la science et la technologie des matériaux (EMPA) ont estimé que l’emballage plastique d’un concombre voyageant d’Espagne en Suisse représente 1 % de l’empreinte écologique totale du concombre. Parce que le plastique aide les concombres à durer plus longtemps, l’avantage global de la prévention du gaspillage alimentaire est en fait cinq fois supérieur à l’impact environnemental.

La recherche australienne soutient cela avec des expériences qui mettent en évidence les raisons pratiques d’utiliser des emballages pour certains produits frais, qu’il s’agisse d’assurer la sécurité des produits dans la chaîne d’approvisionnement ou de prolonger la durée de conservation et, par conséquent, d’éviter le gaspillage alimentaire. De nombreux éléments de fruits et légumes tels que les salades hachées, les herbes, le céleri, les champignons, etc. se détérioreront en raison de la perte d’humidité pendant le stockage. C’est là que le plastique peut être très efficace pour prolonger la durée de conservation et réduire le gaspillage alimentaire.

READ  Le Portugal, la France, l'Italie et la Grèce continuent d'enregistrer des taux d'infection élevés, selon le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies

La position du président Macron apparaît comme une interdiction stricte du plastique en tant qu ‘«ennemi», alors qu’en réalité nous avons besoin d’une approche globale examinant tous les aspects de la question.

La clé est de trouver un équilibre plutôt que de virer dans une direction ou une autre. Toute solution que nous adoptons doit être soigneusement étudiée et tous les effets de cette solution doivent être bien évalués.

Il ne fait aucun doute que nous devons tous travailler à réduire les emballages dans la mesure du possible, sans mettre en péril les produits conçus pour les protéger. Il existe de véritables arguments en faveur du choix judicieux de nombreux plastiques qui ne sont actuellement utilisés qu’à d’autres fins que l’affichage et le transport de marchandises à la maison, et les consommateurs devraient certainement avoir la possibilité d’acheter la bonne quantité pour la consommation au bon moment.

Chaque composant de l’emballage doit être pensé en partant du stockage et de la protection les plus efficaces aussi bien en magasin qu’à la maison, notamment lors d’une épidémie où il peut contribuer à réduire les contacts et donc la contamination, en s’assurant que l’emballage peut être facilement recyclé ou réutilisé.

Nous devons également identifier d’autres types d’emballages qui sont les plus susceptibles d’être utilisés pour remplacer l’équivalent en plastique. Allons-nous commencer à assister à une augmentation des emballages en papier et en carton ? Dans quel état est l’infrastructure pour gérer cette augmentation en place ?

Pour être vraiment transformateurs, nous ne pouvons pas ignorer tous les aspects du problème des emballages en plastique – en pesant ses avantages ainsi que ses inconvénients pour trouver des solutions qui réduisent continuellement notre empreinte carbone à chaque point de contact.

READ  Cours de droit du Tour de France - En direct

Il n’y a certainement rien à gagner à long terme à faire en sorte que de nouvelles lois radicales donnent l’impression qu’elles font ce qu’il faut alors qu’en fait nous ne corrigeons qu’un bogue pour qu’un autre se produise ailleurs.