Connect with us

sport

L’Irlande s’apprête à faire un pas de plus vers le Grand Chelem – Irish Times

Published

on

L’Irlande s’apprête à faire un pas de plus vers le Grand Chelem – Irish Times
Six Nations : Angleterre contre Irlande, Twickenham, samedi, 16h45 – en direct sur RTÉ 2 et ITV

Il semble que l'Irlande ne puisse pas entrer sur le terrain ces jours-ci sans une nouvelle étape en vue, et il n'y a pas de meilleur endroit que le pays du rugby pour lancer une fête, pour offrir quelque chose à l'Armée verte itinérante et à une partie de la diaspora irlandaise. crier.

L'Irlande est sur le point d'établir un nouveau record de tous les temps en tournoi avec une douzaine de victoires consécutives, dépassant la séquence de 11 victoires consécutives de l'Angleterre entre 2015 et 2017. Elle pourrait également égaler le record irlandais de tous les temps de cinq victoires consécutives. Il a remporté 141 matchs, remontant à 149 ans.

Mais plus encore, une victoire avec des points bonus garantirait des titres consécutifs des Six Nations, tandis qu'une victoire dans n'importe quel format garantirait la même différence de points pour l'Irlande (+81) par rapport à l'Écosse (+6).

Mais bien plus encore, une victoire contre l'Angleterre leur ouvrirait la voie pour devenir la première équipe irlandaise à remporter deux titres consécutifs du Grand Chelem, ce que seulement cinq équipes ont fait, et aucune d'entre elles ne l'a fait au cours du tournoi. tournoi. L’ère des Six Nations.

Au sommet de cette vague, et avec d'autres à un reflux plus bas, il faudrait penser que l'Irlande n'aurait jamais non plus de meilleures chances de remporter deux tournois du Grand Chelem consécutifs. C’est le Saint Graal, tacite mais compris, pour cette équipe irlandaise supérieure.

« Ils devraient être une source d'inspiration parce que c'est pour cela que nous sommes tous ici », a admis Peter O'Mahony après sa première titularisation en tant que capitaine sur le terrain de snooker de Twickenham.

« C'est la compétition et c'est pour cela que nous concourons tous, pour faire les choses dont vous parlez. Nous en avons parlé, mais peut-être pas depuis quelques semaines maintenant.

« Nous savons que ce n'est pas ennuyeux, mais ce n'est pas important d'en parler à ce stade, parce que votre performance montre à tout le monde ce à quoi vous pensez vraiment demain, pour garder vivant tout ce que nous voulons faire, nous devons performer. Et cela doit être le meilleur auquel nous ayons jamais pensé. » maintenant.

« Je pense que nous avons grandi par rapport à la concurrence et demain nous devrions être les meilleurs de tous les temps, le reste se chargera de lui-même si tel est le cas. »

READ  RUPTURE : Portlaoise Women se retire du championnat Leinster FC

La performance de l'Irlande contre le Pays de Galles n'a pas été impeccable, surtout en première mi-temps, et une équipe galloise plus forte aurait pu porter le score à 17-14 lorsque le joueur inspirant Tadhg Byrne a été victime d'une faute au début de la seconde mi-temps. Cela pourrait être une préoccupation ou un moyen d’obtenir ici une performance plus nuancée et clinique.

Alors que l'Irlande a bénéficié d'une attitude plus directe après avoir introduit le banc contre le Pays de Galles, Farrell ne se voyait pas être plus direct en tant qu'intrigant contre l'Angleterre.

« Il s'agit simplement de prendre les bonnes décisions au bon moment et d'être suffisamment calme pour les voir, les ressentir et les faire. La franchise ne consiste pas seulement à percer des trous, car si nous faisions cela dans un mur blanc, nous reculerions. C'est sur le mouvement, les personnes qui se déplacent et les chiffres en jeu. » Et faire les bons choix dans ce contexte nous fera avancer.

Au moins pour l’Irlande, il existe un modus operandi établi avec un côté stable. Que peut-on faire avec cette équipe anglaise ?

D'une part, ils avaient remporté huit de leurs dix derniers matches de Coupe du Monde et des Six Nations et étaient sur le point d'atteindre la finale de la Coupe du Monde. Ils ont également réussi à étouffer l'Irlande pendant des périodes lors de leurs deux dernières rencontres en tournoi malgré un carton rouge à chaque fois.

En revanche, ces huit victoires ont été remportées par des équipes pauvres comme l'Argentine (deux fois), le Japon, le Chili, les Samoa (18-17), les Fidji (30-24), l'Italie (27-24), le Pays de Galles (16-14) et Malaisie (16-14). Les lignes traversant l'Italie et le Pays de Galles, puis l'Irlande devraient être plus chaudes que le favori de 12 points.

De plus, l'Angleterre a remporté huit et perdu 10 de ses 18 derniers matches des Six Nations, dont quatre contre l'Italie et trois contre le Pays de Galles, tandis qu'elle a perdu quatre fois de suite contre l'Écosse pour la première fois depuis les années 1890. .

READ  La famille de Bobby Moore «supplie» pour le maillot perdu de la Coupe du monde | Nouvelles du Royaume-Uni

Au cours de la même période, l'Irlande a remporté 15 matches et perdu trois, les quatre dernières victoires contre l'Angleterre avec des marges remarquablement constantes chez les adolescents – par 14, 17, 13 et 19 points.

Il y a eu beaucoup de bruit autour de l'équipe d'Angleterre, avec toutes sortes d'anciens joueurs exprimant leurs inquiétudes, tandis que Jonny May et Ben Youngs ont révélé qu'ils ne passaient pas assez de temps à entraîner leur attaque.

Lors de leurs trois matches jusqu’à présent, ils ont inscrit six essais, contre 11 contre le même trio la saison dernière. Ils ont produit une belle frappe sur l'effort de George Furbank à Murrayfield, mais leur attaque progressive était inexistante et ils semblaient robotiques en s'en tenant à une stratégie de coup de pied prédéterminée entre les lignes des 10 mètres, même lorsqu'ils étaient menés de deux buts à l'intérieur de la zone. les 10 derniers mètres. Minutes à Murrayfield.

Mais au lieu d'appeler Freddie Steward et de signaler un bombardement aérien conforme à l'approche basée sur les données de Steve Borthwick, ils ont donné à Emmanuel Faye-Wabuso son premier départ au Test après sa tentative de but à Murrayfield.

Quoi qu'il en soit, Farrell a souligné : « Je ne me lance pas dans la critique [of this English team] Absolument. Je ne la regarde pas. Regardez les individus ; La façon dont ils jouent, le staff dont ils disposent, le plan qu’ils ont et la grande équipe qui sera prête à tout donner ce week-end, les rendent incroyablement dangereux.

« Nous nous préparons simplement à ce qu'ils soient les meilleurs possibles, et si c'est le cas, ce sera une sacrée bataille. »

En fait, lorsque vous regardez cette équipe d’Angleterre, vous la trouverez pleine de joueurs internationaux expérimentés et fiers. Maro Itoje, en particulier, semble à nouveau fort et ce sera une nouvelle étape pour Joe McCarthy.

Le groupe anglais semble plein de menaces, dont Itoje, et compte tenu des cinq penaltys concédés par le groupe irlandais il y a deux ans, ils sont sûrs de s'en prendre aux coups de pied arrêtés irlandais.

Cela pourrait aussi être le plus grand test à ce jour pour la prise de décision de Jack Crawley sous la pression que la défense éclair de Felix Jones tentera d'imposer.

READ  Inspection de Cork et Southwell - Newcastle abandonnée par un sol gelé | L'actualité hippique

L'équipe locale sera enthousiaste et le public local sera engagé dès le début, et plus l'Angleterre restera longtemps dans le score, plus elle aura de chances, car elle ne semble pas équipée pour rattraper son retard. Mais même dans ce cas, l’Irlande possède l’intelligence et les capacités rusées et particulièrement influentes pour trouver une solution.

Toute la logique laisse penser que l'Irlande gagnera, peut-être par 10 à 15 points, ce qui est indéniablement angoissant.

Angleterre: George Furbank (Northampton); Emmanuel Faye Wabuso (Exeter), Henry Slade (Exeter), Ollie Lawrence (Bath), Tommy Freeman (Northampton), George Ford (Sale), Alex Mitchell (Northampton), Ellis Genge (Bristol), Jimmy George (Musulmans, capitaine) Dan Cole (Leicester City), Maro Itoje (musulmans), George Martin (Leicester City), Ollie Chisum (Leicester City), Sam Underhill (Bath), Ben Earl (musulmans).

Remplaçants: Theo Dunne (musulmans), Joe Marler (Harlequins), Will Stewart (Bath), Chandler Cunningham-South (Harlequins), Alex Dombrandt (Harlequins), Danny Kerr (Harlequins), Marcus Smith (Harlequins), Elliot Daly (musulmans).

Irlande: Hugo Keenan (Leinster) ; Calvin Nash (Munster), Robbie Henshaw (Leinster), Bondi Aki (Connacht), James Lowe (Leinster) ; Jack Crawley (Munster), Jamison Gibson Park (Leinster) ; Andrew Porter (Leinster), Dan Sheehan (Leinster), Tadhg Furlong (Leinster) ; Joe McCarthy (Leinster), Tadhg Byrne (Munster) ; Peter O'Mahony (Munster, capitaine), Josh van der Flier (Leinster), Cailan Doris (Leinster).

Remplaçants: Ronan Kelleher (Leinster), Cian Healy (Leinster), Finlay Pelham (Connacht), Ian Henderson (Ulster), Ryan Baird (Leinster), Jack Coonan (Leinster), Conor Murray (Munster), Ciaran Frawley (Leinster).

gouverner : Nneka Amashokele (GEO).

Arbitres assistants : Andrea Biardi (Italie), Craig Evans (Pays de Galles)

Tmo : Ben Whitehouse (Pays de Galles)

Affrontement total : 141 matchs joués, Angleterre 80 victoires, Irlande 53 victoires, 8 nuls.

Cinq dernières réunions : (2020, ANC) Angleterre 18 Irlande 7. (2021, 6N) Irlande 32 Angleterre 18. (2022, 6N) Angleterre 15 Irlande 32. (2023, 6N) Irlande 29 Angleterre 16. (2023, préparations à la Coupe du monde) Irlande 29 Angleterre 10 .

Guide des cinq formes de match : Angleterre – Perdu 15-16 contre l'Afrique du Sud ; A gagné 26-23 contre l'Argentine ; A gagné 27-24 contre l'Italie (A) ; A gagné 16-14 contre le Pays de Galles (à domicile) ; Perdu 21-30 contre l'Écosse A. Irlande – gagnée 36-14 contre l'Écosse ; Perdu 24-28 contre la Nouvelle-Zélande. Gagné 38-17 contre la France (A) ; Victoire 36-0 contre l'Italie (à domicile) ; A gagné 31-7 contre le Pays de Galles (H).

le pari: 4-1 Angleterre, 25-1, 1-5 Irlande. Paris handicap (Angleterre +12 points) contre l'Angleterre, match nul 25-1 contre l'Irlande.

Prévisions climatiques : L'Irlande gagne par 10-15 points.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sport

Tirage au sort du Championnat du monde de snooker : Ronnie O'Sullivan affronte Jackson Page au premier tour

Published

on

Tirage au sort du Championnat du monde de snooker : Ronnie O'Sullivan affronte Jackson Page au premier tour
  • Écrit par Steve Sutcliffe
  • BBC Sport

Source des images, Getty Images

Commentez la photo, Ronnie O'Sullivan pourrait rejoindre Steve Davis, Stephen Hendry et Mark William en remportant les trois épreuves de la Triple Couronne en une seule saison.

lieu: Le Crucible Theatre Sheffield Rendez-vous: Du 20 avril au 6 mai

couverture: Regardez en direct sur BBC TV, BBC iPlayer et sur le site Web et l'application BBC Sport ; Couverture textuelle en direct des matchs sélectionnés ; Mises à jour sur Radio 5 Live.

Ronnie O'Sullivan affrontera Jackson Paige au premier tour du Championnat du monde alors qu'il vise un huitième titre record de l'ère moderne.

O'Sullivan, 48 ans, vise également à devenir le quatrième joueur à remporter les trois épreuves de la Triple Couronne en une seule saison.

Le champion en titre Luca Brecel affrontera David Gilbert, tandis que Judd Trump affrontera le vainqueur 2019 Hossein Vafaei.

Le tournoi débute samedi au Crucible Theatre de Sheffield, avec une couverture en direct sur la BBC.

Mark Selby, quadruple vainqueur, joue Joe O'Connor, qui s'est qualifié et est le seul nouveau venu au tirage au sort.

John Higgins – un autre quadruple champion – rencontrera Jamie Jones, qui a battu le champion 2010 Neil Robertson, lors du dernier tour de qualification.

Mark Allen, qui a remporté trois tournois cette saison, affrontera Robbie Williams, le vainqueur 2005 Sean Murphy jouera Liu Haotian, et il y aura également la possibilité d'une rencontre divertissante entre Ding Junhui et Jack Lisowski.

Gary Wilson cherchera à s'appuyer sur ses succès à l'Open d'Écosse et du Pays de Galles en affrontant un autre ancien champion, Stuart Bingham.

Kyren Wilson cherchera à éviter une surprise contre Dominic Dale, 52 ans, qui fait sa première apparition depuis 2014, étant devenu le plus âgé qualifié depuis Steve Davis en 2010.

O'Sullivan prend la marque du favori

Remarquablement, alors qu'O'Sullivan se rend à Sheffield pour la 32e fois tout en bénéficiant d'une période soutenue au sommet du classement pendant plus de deux ans, il n'est pas surprenant que les bookmakers soient favoris pour gagner.

Il a remporté cinq titres cette saison, dont le Championnat du Royaume-Uni et le Masters, et a ainsi récolté 1,2 million de livres sterling de prix, soit plus en une seule campagne que n'importe quel joueur de l'histoire.

Il a également battu Page lors des deux rencontres précédentes, même si le Gallois est considéré comme l'un des espoirs les plus excitants du sport et s'est récemment qualifié pour les demi-finales du World Open.

Le joueur de 22 ans entrera dans la compétition après avoir remporté la finale de qualification contre le numéro 22 mondial Nopon Saengkham avec un break impressionnant de 107.

Explication vidéo, Archives : Ronnie O'Sullivan remporte le titre de champion du monde de snooker pour la septième fois en 2022, soit un record

Analyse – la page ne sera pas « intimidée ».

Mark Allen, Masters 2018 et champion du Royaume-Uni 2022

Je suis déjà venu ici et je suis sorti des qualifications les moins bien classées, mais la dernière fois, j'ai perdu. Robbie est un très bon joueur, il marque de gros buts et continue de jouer. J'ai hâte d'y être.

Rooney contre Jackson pourrait être vraiment intéressant. Jackson ne semble avoir peur de personne. L’atmosphère ne le déroutera pas, même si Rooney essaie de se créer un peu d’histoire.

Ding contre Jack Lisowski est un autre match énorme. Jack aurait pu être le joueur que toutes les têtes de série voulaient éviter étant donné son talent et la façon dont il s'est comporté lors de la grande occasion.

Hussein n'a pas peur de déranger certaines plumes, il sera donc intéressant de voir comment il gère le jeu de préparation en jouant avec l'un des meilleurs joueurs de l'année à Judd. Judd a remporté cinq tournois cette année et débordera de confiance.

Tirage au sort du premier tour

Luca Brecel contre David Gilbert

Robert Milkins contre Pang Junxu

Ali Carter contre Stephen Maguire

Sean Murphy contre Liu Haotian

Mark Selby contre Joe O'Connor

Kyren Wilson contre Dominic Dale

John Higgins contre Jimmy Jones

Mark Allen contre Robbie Williams

Judd Trump contre Hossein Vafaei

Mark Williams contre Si Jiahui

Ding Junhui contre Jack Lisowski

Gary Wilson contre Stuart Bingham

Ronnie O'Sullivan contre Jackson Page

Continue Reading

sport

Willie Mullins met tout en œuvre pour tenter sa chance unique de remporter le titre des entraîneurs britanniques.

Published

on

Willie Mullins met tout en œuvre pour tenter sa chance unique de remporter le titre des entraîneurs britanniques.

Mullins aura son équipe habituelle au Punchestown Festival dans quinze jours, avec Galopin Des Champs, double vainqueur de la Gold Cup, Champion Hurdle State Man et Losiemouth prêts à saisir leur opportunité, mais ses yeux sont également attirés par la Grande-Bretagne.

Mullins est le favori pour remporter le titre tant convoité après sa victoire palpitante à Aintree la semaine dernière – avec en tête d'affiche le succès national de I Am Maximus – et il a l'intention de ne rien négliger dans sa tentative historique d'imiter le regretté Vincent O'Brien, qui célèbre gagné en 1952-'53 et '53-'54.

« Beaucoup de gens de l'autre côté de l'eau disent : 'Au moins, cela ajoute un peu de piquant à la fin de la saison', et c'est ce que c'est. « C'est un accomplissement unique dans une vie. « C'est l'accomplissement d'une vie si nous y parvenons », a déclaré Mullins.

« C'est comme ça que nous voyons les choses, donc nous essaierons de tout y mettre et si nous pouvons le faire, ce sera une fois dans une vie.

« C'est incroyable de rentrer d'Aintree et de voir le nombre de SMS et d'appels téléphoniques que j'ai reçus de mes propriétaires me disant : 'Si vous voulez emmener mon cheval à Ayr ou à Perth ou ailleurs, allez-y'. »

Mullins devance de peu Dan Skelton et le champion en titre Paul Nicholls, et Maestro Clousatton a le coureur de Cheltenham d'aujourd'hui (Karia Des Blaise dans le handicap juvénile à 1h30) gardant toutes les options ouvertes.

Il compte 33 départs lors du meeting du Grand National écossais de samedi à Ayr, plus 13 départs en solo dans la Bet365 Gold Cup Handicap Chase le dernier jour de la saison à Sandown samedi et les gros canons sont sur la table.

Le jockey Paul Townend (à gauche), le marié Stephen Cahill (au centre), le vainqueur du Randox Grand National 2024 I Maximus et l'entraîneur Willie Mullins (à droite) devant l'hôtel Lord Bagenal lors du retour des gagnants du Randox Aintree Grand National 2024 à Leighlinbridge. Histoire des images. Photo : Niall Carson/PA Wire.

El Fabiolo s'attaquera au Celebration Chase de Sandown le 27 avril avec une autre perspective pour le passionnant débutant Gaelic Warrior dans le concours de 150 000 £.

READ  Klopp a été impressionné par l'influence de Nunez dans la victoire des Reds

« Le Fabiolo ira certainement à Sandown. Ce sera une course très importante, elle pourrait être énorme. Paul Nicholls est passé maître dans l'art de remporter le championnat et il aura sa tactique prête. J'espère que nous pourrons obtenir un beau prix et rendre les choses difficiles. pour Dan et Paul », a-t-il déclaré.

« Fabiolo ne se sentait pas bien à son retour de Cheltenham, alors nous lui avons donné une pause et l'avons laissé se remettre sur pied, mais il s'est battu et a donné des coups de pied ces derniers matins.

« Le précieux guerrier peut aller à Sandown, et nous verrons comment ça se passe, mais j'aimerais l'accompagner à Punchestown. »

Il est peu probable que Paul Townend (113 vainqueurs) soit un habitué du Royaume-Uni ce mois-ci, alors qu'il peine à conserver le titre de champion des jockeys irlandais lors d'un duel épique contre Jack Kennedy (117).

Continue Reading

sport

Cork perd de peu contre Kerry

Published

on

Cork perd de peu contre Kerry

Liège : 0-11

Kerry : 1-12

Les Rebels ont été battus par Kerry lors de leur deuxième tour du championnat de football EirGrid Munster U20 à SuperValu Páirc Uí Chaoimh mercredi soir.

Kingdom a été légèrement meilleur que Cork et a obtenu des résultats dans des étapes vitales d'une compétition intense entre les grands rivaux.

L'équipe de Ray O'Mahony a battu Tipperary la semaine dernière et malgré cette défaite, Cork sait que s'ils battent Clare mercredi prochain à Burke à 19h, ce sera suffisant pour réserver une dernière place à Munster.

Un changement a été annoncé lundi dans l'équipe, avec Luke O'Herlihy remplaçant Dara Sheedy à l'avant.

Kerry a été aidé par des vents forts au cours des 30 premières minutes, et ils ont obtenu le premier score grâce à un point de Luke Crawley une minute plus tard, mais leur avance n'a duré que deux minutes lorsque Hugh O'Connor a converti un coup franc. Les deux équipes ont échangé des drapeaux blancs avec l'effort de Cork venant d'une ligne passant par O'Connor.

Dan Twomey de Cork émerge de la défense pour lancer une attaque contre Kerry dans SuperValu Páirc Uí Chaoimh. Photo : David Creedon

Le point brillant d'Aaron O'Sullivan a poussé Cork devant pour la première fois après huit minutes. Une paire de drapeaux blancs d'O'Connor, dont un libre, a donné aux Rebels un avantage de 0-5 à 0-2 après 13 minutes. Cork a continué de grimper malgré le fait de jouer contre les éléments alors que l'équipe de Ray O'Mahony prenait une avance de 0-6 à 0-5 cinq minutes avant la mi-temps.

READ  Rob McIlhenny et Ryan Reynolds doivent environ 9 millions de livres sterling à Wrexham

Kerry construisait le match et Cormac Dillon égalisait sur coup franc avant que le même joueur ne marque après 29 minutes lorsque l'attaquant vif enfonçait le ballon dans le coin du filet. Les verts et or menaient 1-6 à 0-6 à la mi-temps.

Avec Cork désormais assisté en seconde période, les Rebels ont pris un départ positif lorsque O'Connor a marqué un point et O'Herlihy a marqué plus de cinq minutes libres. Il a été difficile d'obtenir des résultats dans cette mi-temps. Kerry a inscrit son premier but de la nouvelle mi-temps après 13 minutes lorsque le remplaçant Maidhcí Lynch a divisé les poteaux par 1-7 à 0-8. Les visiteurs étaient devant et deux points sans réponse ont fait passer l'avance de Kerry de 1-9 à 0-8 après 47 minutes.

Les deux équipes ont échangé des points, O'Connor enregistrant un résultat indispensable pour Cork. Gearoid Evans a prolongé l'avance de Kerry à cinq points avant que le remplaçant de Cork, Ross Corkery, sur le terrain, ne tire un tir à longue portée, 1-11 à 0-10 après 57 minutes.

Darragh O'Brien de Cork est sur le point d'être affronté par Gearóid Evans de Kerry dans le SuperValu Páirc Uí Chaoimh.  Photo : David Creedon
Darragh O'Brien de Cork est sur le point d'être affronté par Gearóid Evans de Kerry dans le SuperValu Páirc Uí Chaoimh. Photo : David Creedon

Un autre remplaçant, Sheedy, n'a laissé qu'un but mais Kerry a bien défendu et a obtenu le dernier score grâce à un coup franc de Dillon qui était de 45.

Les Leesiders affronteront Clare lors du dernier match des quarts de finale mercredi prochain à Páirc à 19h. Un gros maintenant.

Buteurs de Cork : H O'Connor 0-6 (0-2, 0-1 m), O'Sullivan, Loherlihy (f), R Corkery (f), E Myers, D Sheedy 0-1 chacun.

READ  La famille de Bobby Moore «supplie» pour le maillot perdu de la Coupe du monde | Nouvelles du Royaume-Uni

Kerry : C Dillon 1-5 (0-3 F, 0-2 45), L Crawley, G Evans 0-2 chacun, T Kennedy (C), E Healy, M Lynch 0-1 chacun.

Cork : M O'Connell (St Michael's) ; D Twomey (Ballynascarthy), S O'Connell (Kilshannig), MÓg O'Sullivan (Bantry Blues) ; C Molloy (Nemo Rangers), D Buckley (Douglas), S Cobbs (Mallow); D O'Brien (Glanworth), M McSweeney (Knocknagree); B Hayes (Nemo Rangers), H O'Connor (Newmarket, capitaine), A O'Sullivan (Agapolog); O Corcoran (St. Mary's), E. Myers (Noam Abban), L O'Herlihy (St. Michael's).

Remplaçants : D Sheedy (Bantry Blues) pour L O'Herlihy (42), N Kelly (Newcestown) pour B Hayes (46), J O'Neill (Castlehaven) pour M McSweeney (53, inj), R Corkery (Nemo Rangers ) ) pour E Myers (55) et R Kavanagh (St Michael's) pour A O'Sullivan (59).

Kerry : M Tansley ; R Degen, D O'Callaghan, G Evans ; C Keating, D O'Connor, C Lynch ; R Stack (capitaine), E Healy ; E Boyle, O Ferris, D Kirby ; C. Dillon, T. Kennedy, L. Crowley.

Remplaçants : P Lane pour O Ferris (26), J Kelleher pour E Boyle (37), M Lynch pour R Diggin (41), F Murphy pour D Kirby, A Crowley pour L Crowley (tous deux 56).

Arbitre : Niall Quinn (Clare)

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023