juillet 5, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Liz Truss présente une loi pour modifier le protocole d’Irlande du Nord dans les semaines à venir

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a déclaré mardi qu’elle prévoyait de présenter une législation dans les semaines à venir pour apporter des modifications au protocole d’Irlande du Nord, qui faisait partie de l’accord de divorce sur la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

« J’annonce notre intention de présenter une législation dans les semaines à venir pour apporter des modifications au protocole », a-t-elle déclaré au Parlement.

Mme Truss a déclaré que la préférence de la Grande-Bretagne restait une solution négociée avec l’UE et qu’elle continuerait à parler au négociateur de l’UE, Maros Sefcovic. Elle a dit qu’elle avait invité M. Sefkovic à Londres pour de nouvelles discussions dès que possible.

Elle a déclaré que la solution législative ne consiste pas à abroger le protocole d’Irlande du Nord et reste conforme aux obligations de la Grande-Bretagne en droit international.

Elle a déclaré que la législation comprendrait un double régime réglementaire conçu pour garantir que les marchandises sont transportées vers l’Irlande du Nord et restent exemptes de charges administratives inutiles.

Le projet de loi supprimerait les obstacles réglementaires aux produits fabriqués selon les normes britanniques vendus en Irlande du Nord. Les entreprises pourront choisir entre respecter les normes britanniques ou européennes dans un nouveau régime de réglementation double.

Elle continuera à veiller à ce qu’il n’y ait pas de frontière dure sur l’île d’Irlande.  »

grandes peurs

Le vice-président de la Commission européenne, Maros Shevkovic, a déclaré dans un communiqué que l’UE avait fait part de ses « préoccupations importantes » quant à l’intention du Royaume-Uni d’introduire une législation visant à modifier le protocole.

READ  Donaldson est toujours confiant de remporter les élections de Stormont malgré les sondages

L’UE a également mis en garde contre une éventuelle action de l’UE en réponse à l’annonce de Mme Truss plus tôt mardi.

« Si le Royaume-Uni décide d’aller de l’avant avec un projet de loi abrogeant les éléments fondateurs du protocole, comme annoncé aujourd’hui par le gouvernement britannique, l’Union européenne devra réagir avec toutes les mesures à sa disposition », indique le communiqué.

Cela soulève la perspective d’une nouvelle action en justice de l’Union européenne contre la Grande-Bretagne, et éventuellement d’une éventuelle guerre commerciale entre les deux parties avec des tarifs douaniers sur les marchandises.

« Avec une volonté et un engagement politiques, les problèmes pratiques découlant de la mise en œuvre du protocole en Irlande du Nord peuvent être résolus », indique le communiqué, ajoutant que la Commission « est prête à continuer à jouer son rôle ».

Elle a ajouté que les propositions de l’UE qui avaient déjà été élaborées avaient le potentiel de résoudre les problèmes liés au protocole.

« L’Union européenne a démontré sa compréhension des difficultés pratiques liées à la mise en œuvre du protocole, indiquant clairement que des solutions peuvent y être trouvées », lit-on dans le communiqué, ajoutant que « des arrangements supplémentaires de grande envergure et percutants à la demande » avaient été mis en place. place pour permettre la circulation des marchandises à travers la mer d’Irlande.

« La Commission européenne est prête à poursuivre les discussions avec le gouvernement britannique. »

« s’opposer »

Le ministre des Affaires étrangères Simon Coveney a répondu en disant que les actions du gouvernement britannique étaient « contraires aux souhaits des particuliers et des entreprises d’Irlande du Nord ».

READ  La Chine promet des représailles après que les États-Unis imposent des sanctions au Xinjiang

« Je regrette profondément la décision du gouvernement britannique d’introduire dans les semaines à venir une législation qui rejetterait unilatéralement des éléments du protocole Irlande/Irlande du Nord », a déclaré Coveney dans un communiqué.

« Une telle action unilatérale en relation avec un accord international contraignant nuit à la confiance et ne fera que rendre plus difficile la recherche de solutions aux véritables préoccupations des habitants d’Irlande du Nord quant à la manière de mettre en œuvre le protocole. »

Il a déclaré que la décision britannique « sape la stabilité politique et la confiance dans l’économie de l’Irlande du Nord ». Rapports supplémentaires de Reuters