décembre 8, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Mary Robinson dit que certains dirigeants mondiaux n’ont pas réussi à atteindre le «mode de crise» sur le changement climatique

L’ancienne présidente Mary Robinson a accusé les dirigeants mondiaux de ne pas prendre en compte le changement climatique, affirmant que certains d’entre eux ne sont pas en « mode crise ».

Robinson, président de The Elders of Public Figures, a spécifiquement ciblé l’Arabie saoudite, l’Australie, la Chine, la Russie et le Brésil dans une interview émouvante aujourd’hui.

L’ancien Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme répondait à une mise à jour de la Tracking Climate Action Initiative, qui a révélé que le monde se dirigeait vers au moins 2,4°C de réchauffement climatique avec l’action climatique que les pays se sont engagés à prendre au cours de la prochaine décennie.

Ce nombre dépasse de loin l’objectif convenu au niveau mondial pour tenter de limiter le réchauffement à 1,5°C afin d’éviter les effets les plus dévastateurs du changement climatique.

« C’est très important. Nous parlons littéralement d’un avenir sûr », a déclaré Robinson dans une interview avec Sky News.

Vous ne pouvez pas négocier avec la science. On ne peut pas parler d’un verre à moitié plein. Nous devons le démonter. Nous devons être sur la bonne voie pour 1,5°C.

« Les dirigeants du Climate at Risk Forum, les pays les plus pauvres, oui ils sont en état de crise. Mais, malheureusement, j’ai peur que certains dirigeants qui peuvent tant ne soient pas en état de crise. »

Robinson a déclaré que l’Australie était toujours en « mode combustible fossile » et a accusé l’Arabie saoudite de « jouer à des jeux sales ».

READ  3 793 nouveaux cas confirmés en Irlande, avec 55 décès signalés la semaine dernière
# Ouvrir la presse

Aucune nouvelle n’est une mauvaise nouvelle
soutien aux magazines

C’est le tien contributions Vous nous aiderez à continuer à livrer les histoires qui comptent pour vous

Soutenez-nous maintenant

Le pays, l’un des plus grands producteurs de pétrole au monde, a été accusé d’avoir tenté de faire dérailler les négociations lors du sommet sur le climat.

L’ancien président a accusé le royaume d’avoir supprimé le libellé sur « la jeunesse, les droits de l’homme, l’égalité des sexes et la durabilité » de l’accord de couverture sur lequel travaillent les négociateurs du sommet.

« Comment peuvent-ils faire sortir la langue? Parce qu’il n’y a pas assez de pays dans la salle », a déclaré Robinson.

« C’est mon expérience lors des COP précédentes, l’Arabie saoudite est toujours là quand ça compte, et ils bloquent en quelque sorte les choses. »