juillet 6, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Medvedev pourrait enfin tomber amoureux de la ville de l’amour

C’était lent, mais l’histoire d’amour de Daniil Medvedev avec Paris a finalement commencé à s’épanouir.

La deuxième tête de série russe était connue pour avoir dégagé les foules et a eu plusieurs confrontations avec des fans de Melbourne à l’Open d’Australie plus tôt cette année.

Medvedev a également eu ses moments furieux à l’US Open et ici à Roland Garros.

Mais le joueur de 26 ans, qui vit en France et parle français dans ses interviews d’après-match sur le terrain, est devenu un favori des fans, un joueur à domicile de facto.

« Je ne parle pas () des supporters australiens. C’était seulement cette année », a déclaré Medvedev après une confortable victoire 6-3 6-4 6-3 au deuxième tour contre le Serbe Laszlo Djerjee.

« Sinon, je suis généralement très heureux d’aller en Australie et d’y jouer. Voyons ce que ce sera l’année prochaine.

« Peut-être encore une fois, je sais que j’ai aussi fait des erreurs. Ce n’est pas comme s’ils m’avaient pris en charge et m’avaient dit « nous allons y faire face ». »

« Avec () les supporters français aussi, c’était parfois des hauts et des bas. Je pense que les trois premières fois que j’ai perdu à Roland Garros, c’était contre les Français, et c’était dur. Ils ne m’ont certainement pas encouragé.

« Jouer contre un joueur français à Roland Garros est l’une des choses les plus difficiles du tennis.

« Vous savez, je n’aimais pas ça au début – pas parce que je n’aimais pas jouer en France – mais je n’ai pas bien fait. Maintenant, j’ai réussi à gagner à Bercy, à Marseille, (je suis arrivé) au quarts de finale à Roland Garros, donc j’adore jouer en France.

READ  Monaco poursuit son mauvais début de saison française

« Parfois, il faut du temps pour s’adapter. »

Medvedev affrontera l’autre Serbe Miomir Kikmanovic au troisième tour.

Pendant ce temps, la Française peu connue Yulia Gangin a fait sensation à Roland Garros en éliminant la huitième tête de série Karolina Pliskova.

Le joueur de 26 ans, classé 227e au monde, a battu le finaliste de Wimbledon l’an dernier 6-2 6-2.

Gangin est ainsi devenue la femme la moins bien classée à remporter un match contre une joueuse du top 10 à Roland-Garros depuis la victoire de Conchita Martinez sur Laurie McNeill en 1988.