novembre 30, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

« Nous sommes punis pour être allés au travail »: les travailleurs de Levi Valley protestent contre les frais de stationnement pour les employés

Les employés frustrés du centre commercial Liffey Valley organiseront une manifestation dimanche avant l’introduction d’une nouvelle redevance de stationnement qui paiera aux employés à temps plein 600 euros par an pour le stationnement.

C’est une manifestation que nous espérions ne pas avoir, a déclaré Lynda Murray, une travailleuse à Levi Valley.C’est un dernier recours.

« Ils ne traitent pas avec le personnel. Je travaille au centre depuis son ouverture et tout le personnel de tous les magasins est très ennuyé par ces frais. »

A partir de lundi, les frais de stationnement dans le centre commercial seront facturés à tous. Le personnel du centre a été invité à se garer dans un parking vert débordant pouvant accueillir 550 voitures au tarif personnel « réduit » de 2,50 € par jour.

Alors que les clients paieront 2,50 € pour les trois premières heures, qui augmenteront de 2,50 € par heure par la suite.

Le tarif réduit pour les salariés ne sera appliqué que sur le parking vert également ouvert au public pour le stationnement des clients excédentaires.

« Si nous n’obtenons pas de place dans ce parking, nous devons payer les tarifs clients – on nous a dit que c’était le premier arrivé, premier servi », a déclaré Mme Murray.

« Nous sommes placés dans un parking excédentaire de 550 places. Il y a environ 2 400 employés qui travaillent dans le centre. Je me rends compte que tous les 2 400 employés ne conduisent pas mais la plupart des gens conduisent et nous travaillons en équipes différentes.

« C’est 2,50 € par jour si vous obtenez cet espace. Cela peut ne pas sembler être une somme énorme, mais c’est en fait 600 € sur un an. »

READ  Les consommateurs se méfient des crypto-monnaies alors que les plaintes contre les banques augmentent

Mme Murray a déclaré que le personnel de Liffey Valley envisageait de partir en raison des frais de stationnement.

« Ils ne peuvent pas payer les frais et le coût croissant du diesel et des frais de stationnement maintenant – c’est tellement triste d’entendre cela. »

Les employés frustrés ont déclaré qu’ils étaient prêts à faire des compromis et à payer 100 € par an pour se garer comme leurs collègues détaillants du centre commercial The Square à Tallaght, mais cela a été rejeté par la direction.

« Par rapport à The Square, c’est six fois plus. « Nous sommes bien préparés à payer 100 € par an, et nous ne nous attendons pas à payer quoi que ce soit », a déclaré Mme Murray, ajoutant que la direction « n’appréciera pas cela ».

Les accusations qu’ils portent sont une honte absolue. J’y travaille depuis 24 ans et je n’ai jamais eu à payer de frais de stationnement.

« Ce qui est fait est injuste. Nous sommes punis pour être allés au travail et avoir garé nos voitures », a-t-elle déclaré.

Demain, le personnel manifestera entre 12h et 16h devant le parking le long de la route.

Le centre commercial a récemment fait l’objet d’une rénovation de 30 millions d’euros de son parking, augmentant sa taille et ajoutant des bornes de recharge pour véhicules électriques.

Le centre commercial appartient au groupe d’investissement américain Heinz.

Le centre commercial Liffey Valley a reconnu dans un communiqué que « passer à une pratique qui existe depuis 24 ans est un défi.

« Malgré cette situation, nous comprenons que se déplacer en voiture pour le travail peut encore être la seule option pour certains, et nous souhaitons travailler avec toutes les parties prenantes pour nous assurer que les gens comprennent leurs options et les aider à choisir l’option la plus appropriée à leur situation.

READ  Le gouvernement organise quotidiennement des réunions de crise pour remédier aux retards de sécurité à l'aéroport de Dublin

« A ce titre, nous proposons aux salariés des parkings dédiés à un tarif fortement réduit de 2,50€ par trajet. »

Le communiqué ajoute que le nouveau système de stationnement empêchera les personnes qui n’utilisent pas le centre d’utiliser ses parkings, et qu’un investissement de 30 millions d’euros pour stimuler le stationnement et les transports publics offrira « plus d’options pour se rendre au centre ».