Connect with us

Top News

Quelques jours après que l’UE a approuvé le laissez-passer NHS Covit, la France a imposé une exigence de test aux citoyens britanniques.

Published

on

Quelques jours après que l’UE a approuvé le laissez-passer NHS Covit, la France a imposé une exigence de test aux citoyens britanniques.

Le consulat de France à Londres a annoncé que les passagers non vaccinés voyageant du Royaume-Uni vers la France doivent subir un test COVID-19 à leur arrivée.

« A partir d’aujourd’hui 1er novembre, les personnes voyageant du Royaume-Uni vers la France via Eurostar, qui n’ont pas été complètement vaccinées, seront invitées à tester le Covid-19 à leur arrivée à la Gare du Nord. Toute personne testée positive au Covit-19 sera soumise à un auto-isolement obligatoire pendant dix jours. Conseil France Landres a écrit sur Twitter.

Actuellement situé dans la division Orange du Royaume-Uni, SchengenVisaInfo.com indique que les passagers non vaccinés et non récupérés doivent soumettre un test PCR 72 heures avant d’arriver en France ou un test d’antigène 48 heures avant l’arrivée.

De plus, les ressortissants britanniques ou les résidents permanents qui présentent un contrôle préalable au départ doivent se rappeler que le contrôle doit être effectué dans les 24 heures suivant l’embarquement. Cependant, il est important de savoir que le test est obligatoire à l’arrivée, que les Britanniques partent ou non avant le test PCR/antigène.

Auparavant, SchengenVisaInfo.com avait officiellement approuvé le NHS Covit Pass en tant qu’équivalent de la Commission européenne au certificat numérique Covid-19 de l’UE, délivré uniquement aux citoyens entièrement vaccinés et aux résidents permanents du Royaume-Uni.

Cela signifie qu’ils n’ont pas à changer leurs informations d’identification lorsqu’ils se rendent en France, comme le faisaient les Britanniques avant d’être reconnus.

En revanche, depuis le 15 octobre, le gouvernement français a cessé de proposer des tests d’antigène et de PCR gratuits effectués pour des raisons non médicales, et ils ne sont plus couverts par l’assurance maladie car le gouvernement encourage ses citoyens à se faire vacciner.

READ  Elections anticipées en France : quels sont les enjeux ?

Cependant, ceux qui craignent d’être infectés par le virus, qui ont été en contact avec une personne infectée ou qui souhaitent se faire tester pour des raisons médicales peuvent toujours avoir accès à des tests PCR ou antigéniques gratuits fournis par le gouvernement.

Les enfants de moins de 18 ans et ceux qui voyagent avec une prescription médicale peuvent également bénéficier de l’examen gratuit. En France, un test d’antigène coûte 25 € et un test PCR coûte environ 45.

Cependant, les passagers qui ont été entièrement vaccinés contre le Covit-19, ceux qui se sont remis du virus et ceux qui ont un Pass Sanitary sont éligibles pour entrer dans le pays sans exigences d’isolement.

>>Voyagez dans l’UE avec le certificat NHS Govt : ce que le Royaume-Uni doit savoir

Selon la dernière évaluation des risques publiée par les autorités françaises, les passagers non vaccinés atteignant la section verte doivent présenter la preuve d’un test PCR ou antigénique négatif pour le Covit-19 effectué dans les 72 heures suivant le départ.

En revanche, les visiteurs rouges qui n’ont pas été vaccinés contre le COVID-19 peuvent entrer s’ils fournissent la preuve qu’ils voyagent pour les raisons nécessaires. De plus, ils doivent être porteurs de l’affidavit, être examinés avant le voyage en France et être isolés pendant sept jours à leur arrivée. Ils devront également passer un autre test d’antigène à leur entrée dans le pays.

Selon la situation épidémiologique en France, le pays a enregistré 6 361 cas positifs au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, portant le nombre de taux d’infection à 6 943 779 depuis janvier 2020. En outre, le nombre total de décès liés au COVID-19 était de 115 277, dont 12 ont été signalés aujourd’hui.

READ  Le road-trip à moto fait de plus en plus d'adeptes

Le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC) indique que 89,6% des adultes en France ont été vaccinés avec la première injection du vaccin, tandis que 80,6% ont été complètement vaccinés.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Primoz Roglic se retire du Tour de France 2024

Published

on

Primoz Roglic se retire du Tour de France 2024

Primoz Roglic s’est retiré de la course avant l’étape 13 vendredi, un jour après son deuxième accident en autant d’étapes du Tour de France.

Son équipe Red Bull-Bora-Hansgrohe a confirmé que Roglic ne prendrait pas le départ de l’étape de vitesse attendue vers Pau, à l’approche des Pyrénées ce week-end.

Continue Reading

Top News

Starmer commence à réinitialiser ses relations avec l’Union européenne lors de réunions avec les dirigeants irlandais et français Police étrangère

Published

on

Starmer commence à réinitialiser ses relations avec l’Union européenne lors de réunions avec les dirigeants irlandais et français  Police étrangère

Keir Starmer devrait commencer à réinitialiser les relations entre le Royaume-Uni et l’UE lors de réunions bilatérales la semaine prochaine avec le Premier ministre irlandais et le président français.

Johnson doit rencontrer mercredi le Premier ministre britannique Simon Harris à Chequers, à la veille de la quatrième réunion de la Communauté politique européenne, une conférence de plus de 45 dirigeants de l’UE et de pays tiers, qui se tient cette année au palais de Blenheim, près de Londres. Oxford.

Il devrait dîner avec le président français Emmanuel Macron jeudi soir, après le sommet politique européen.

Rishi Sunak a récemment annoncé que la réunion du Comité exécutif européen rassemblerait « une cinquantaine de dirigeants de toute la région pour discuter de défis communs tels que l’Ukraine et la migration illégale ».

Il est entendu que l’agenda fixé par l’ancien Premier ministre reste le même, mais le gouvernement travailliste a décidé de réduire la question de l’immigration comme sujet principal des négociations.

L’Ukraine figure en bonne place à l’ordre du jour, et parmi d’autres sujets figure la « démocratie », dans le cadre de laquelle les dirigeants pourront discuter de tout, de la montée de l’extrême droite aux campagnes de désinformation du Kremlin.

L’accord d’association européen est une idée originale de Macron. Il s’agit d’une plate-forme informelle qui ne comprend pas de déclaration politique finale, offrant aux États membres et non membres de l’UE, notamment la Norvège, la Turquie, la Géorgie, l’Islande, la Suisse et le Royaume-Uni, un forum pour engager et renforcer leurs relations.

READ  L’Académie d’Angleterre à France à Warrington

Un diplomate européen a déclaré qu’il était également important que le pays hôte n’essaye pas d’imposer son propre agenda, ce qui mettrait en péril l’ensemble du concept de partenariat européen. Il a ajouté : « La manière la plus sûre de gagner le soutien du peuple est d’utiliser la même approche éhontée et égoïste que celle des conservateurs. »

La réunion dans la ville natale de Winston Churchill est la première occasion pour Starmer d’informer personnellement les dirigeants européens de son engagement et de sa détermination à renforcer les relations avec le bloc après huit années marquées par la toxicité apportée par le Brexit.

Des sources internes à Bruxelles ont déclaré que les cicatrices laissées par le gouvernement conservateur étaient profondes et qu’il faudrait un certain temps avant que le Royaume-Uni puisse retrouver sa confiance.

Passer la promotion de la newsletter

Le ministre des Affaires étrangères David Lammy a déclaré la semaine dernière que la Grande-Bretagne devait renouer avec le reste du monde à travers une réinitialisation majeure des relations avec l’Europe et les pays du Sud.

Les relations avec l’Irlande revêtent une grande importance pour le Royaume-Uni en raison de la responsabilité partagée de l’accord du Vendredi saint et des échanges commerciaux importants entre les deux pays.

Les deux dernières années ont été marquées par des tensions liées à la décision du gouvernement conservateur d’aller de l’avant dans la mise en œuvre de la loi sur les successions. Le gouvernement de Dublin et tous les partis politiques d’Irlande du Nord, y compris les Démocrates de l’Union, se sont opposés à la législation, qui accorde une immunité limitée aux vétérans des forces de sécurité et aux anciens paramilitaires qui coopèrent avec une nouvelle commission de réconciliation et de récupération d’informations.

Harris a déclaré mercredi soir que les ministres irlandais avaient reçu pour instruction de multiplier les contacts avec leurs homologues britanniques.

Continue Reading

Top News

Mark Cavendish est « bouleversé et en colère » après son atterrissage en raison d’un « écart » lors de la 12e étape du Tour de France

Published

on

Mark Cavendish est « bouleversé et en colère » après son atterrissage en raison d’un « écart » lors de la 12e étape du Tour de France

Mark Cavendish est passé de la cinquième à la 68ème place sur la douzième étape du Tour de France, après avoir été jugé pour avoir dévié de son rythme en finale.

Alors que la course approchait des 400 mètres, le coureur d’Astana Kazakhstan a viré du côté gauche de la route, avant de faire demi-tour. Quelques secondes plus tard, le coureur de l’île de Man a dû à nouveau faire un écart pour éviter un coureur qui avançait et qui a arrêté de pédaler. On ne sait pas quel geste lui a coûté, mais le jury de la course a jugé que Cavendish avait enfreint l’article 2.12.007-5.1 de l’UCI – « déviation de la ligne choisie qui obstrue ou expose un autre coureur à un danger ou à une course erratique ».

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023