novembre 26, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Quelques jours après que l’UE a approuvé le laissez-passer NHS Covit, la France a imposé une exigence de test aux citoyens britanniques.

Le consulat de France à Londres a annoncé que les passagers non vaccinés voyageant du Royaume-Uni vers la France doivent subir un test COVID-19 à leur arrivée.

« A partir d’aujourd’hui 1er novembre, les personnes voyageant du Royaume-Uni vers la France via Eurostar, qui n’ont pas été complètement vaccinées, seront invitées à tester le Covid-19 à leur arrivée à la Gare du Nord. Toute personne testée positive au Covit-19 sera soumise à un auto-isolement obligatoire pendant dix jours. Conseil France Landres a écrit sur Twitter.

Actuellement situé dans la division Orange du Royaume-Uni, SchengenVisaInfo.com indique que les passagers non vaccinés et non récupérés doivent soumettre un test PCR 72 heures avant d’arriver en France ou un test d’antigène 48 heures avant l’arrivée.

De plus, les ressortissants britanniques ou les résidents permanents qui présentent un contrôle préalable au départ doivent se rappeler que le contrôle doit être effectué dans les 24 heures suivant l’embarquement. Cependant, il est important de savoir que le test est obligatoire à l’arrivée, que les Britanniques partent ou non avant le test PCR/antigène.

Auparavant, SchengenVisaInfo.com avait officiellement approuvé le NHS Covit Pass en tant qu’équivalent de la Commission européenne au certificat numérique Covid-19 de l’UE, délivré uniquement aux citoyens entièrement vaccinés et aux résidents permanents du Royaume-Uni.

Cela signifie qu’ils n’ont pas à changer leurs informations d’identification lorsqu’ils se rendent en France, comme le faisaient les Britanniques avant d’être reconnus.

En revanche, depuis le 15 octobre, le gouvernement français a cessé de proposer des tests d’antigène et de PCR gratuits effectués pour des raisons non médicales, et ils ne sont plus couverts par l’assurance maladie car le gouvernement encourage ses citoyens à se faire vacciner.

READ  Paris-Rupex et Amstel Gold Race changent de dates en raison de l'élection présidentielle française 2022

Cependant, ceux qui craignent d’être infectés par le virus, qui ont été en contact avec une personne infectée ou qui souhaitent se faire tester pour des raisons médicales peuvent toujours avoir accès à des tests PCR ou antigéniques gratuits fournis par le gouvernement.

Les enfants de moins de 18 ans et ceux qui voyagent avec une prescription médicale peuvent également bénéficier de l’examen gratuit. En France, un test d’antigène coûte 25 € et un test PCR coûte environ 45.

Cependant, les passagers qui ont été entièrement vaccinés contre le Covit-19, ceux qui se sont remis du virus et ceux qui ont un Pass Sanitary sont éligibles pour entrer dans le pays sans exigences d’isolement.

>>Voyagez dans l’UE avec le certificat NHS Govt : ce que le Royaume-Uni doit savoir

Selon la dernière évaluation des risques publiée par les autorités françaises, les passagers non vaccinés atteignant la section verte doivent présenter la preuve d’un test PCR ou antigénique négatif pour le Covit-19 effectué dans les 72 heures suivant le départ.

En revanche, les visiteurs rouges qui n’ont pas été vaccinés contre le COVID-19 peuvent entrer s’ils fournissent la preuve qu’ils voyagent pour les raisons nécessaires. De plus, ils doivent être porteurs de l’affidavit, être examinés avant le voyage en France et être isolés pendant sept jours à leur arrivée. Ils devront également passer un autre test d’antigène à leur entrée dans le pays.

Selon la situation épidémiologique en France, le pays a enregistré 6 361 cas positifs au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, portant le nombre de taux d’infection à 6 943 779 depuis janvier 2020. En outre, le nombre total de décès liés au COVID-19 était de 115 277, dont 12 ont été signalés aujourd’hui.

READ  Les travailleurs de l'hôtellerie en France ont besoin d'un pass anti-virus

Le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC) indique que 89,6% des adultes en France ont été vaccinés avec la première injection du vaccin, tandis que 80,6% ont été complètement vaccinés.