Connect with us

Top News

Rênes britanniques à Rupert Murdoch. Pourquoi ne pouvons-nous pas arrêter Vincent Bolloré en France ? | Julia Cage et autres

Published

on

Rênes britanniques à Rupert Murdoch.  Pourquoi ne pouvons-nous pas arrêter Vincent Bolloré en France ?  |  Julia Cage et autres

tDéclaration des droits de l’homme et du citoyen, adoptée par France En 1789, pour perpétuer les principes de la Révolution française, il remarque que « la libre communication des idées et des opinions est l’un des droits les plus précieux de l’homme : donc tout citoyen peut librement parler, écrire et imprimer ».

La Constitution française fait aujourd’hui écho à la même défense de « la liberté, du pluralisme et de l’indépendance des médias ».

Cependant, le pluralisme des médias est menacé en France. Oui, en France.

Cela peut surprendre les étrangers qui ont tendance à penser à la Pologne ou à la Hongrie lorsqu’ils envisagent des menaces à la liberté des médias aux États-Unis L’Europe .

Mais le pluralisme est aussi un problème en France car Élargir le périmètre et la force du Groupe Bolloré. Ce groupe familial est déjà l’actionnaire majoritaire de Vivendi, une entreprise mondiale avec des actifs de premier plan dans la télévision, le cinéma, la publicité, les relations publiques, l’édition et la distribution de contenu numérique. Le groupe Bolloré tente désormais via Vivendi de reprendre son rival le groupe Lagardère, une fusion qui ne pourra avoir lieu que si elle est approuvée par la Commission européenne.

Si Vivendi réussit – il a régulièrement augmenté sa participation dans Lagardère depuis 2020 – Bolloré prendra en outre le contrôle total de l’une des principales radios françaises, Europe 1, et de deux des principaux hebdomadaires du pays, Le Journal du Dimanche et Paris Match.Et le et Hachette, leader français et européen de l’édition de livres. Vivendi possède déjà Editis, deuxième éditeur français.

READ  Rapport: Chelsea poursuit une merveille française de 35 millions de livres sterling en remplacement parfait de Mason Mount

Vincent Bolloré, Le principal actionnaire de Vivendi, est A Magnat des médias milliardaire Accusé d’utiliser son poing sur les médias pour l’essayer Influencer les élections françaises. Le plus célèbre, il a donné La Le candidat de droite à la présidentielle Eric Zemmour plate-forme plusieurs heures par semaine sur CNews, la chaîne d’information télévisée en continu dont les détracteurs disent souvent qu’elle est calquée sur la chaîne de télévision américaine conservatrice de Rupert Murdoch, Fox News.

En novembre 2021, le Sénat français est créé une comité d’enquête Dans la concentration de la propriété des médias, que je considérais comme en hausse Force Bolloré. Alors que les détracteurs de Bolloré affirment qu’il représente un réel danger pour Liberté de la pressel’enquête n’a apporté aucune solution.

Plus tôt ce mois-ci, le parlementaire Louis Boyard Déposer une plainte Contre Cyril Hanouna, présentateur de Bolloré C8, pour l’avoir insulté à l’antenne (Hanouna a traité le député de « merde » et de « clown »). La performance d’Hanoun continue comme si de rien n’était.

avec le la honte D’une autre facture française Dans le but de freiner l’attention médiatique, tout espoir semble être entre les mains de l’Union européenne. La commissaire à la concurrence Margrethe Vestager le fera rendre sa décision concernant l’approbation de la fusion ou une enquête complète le 30 novembre.

Vestager a déclaré que l’acquisition sera examinée du point de vue de la concurrence ; En d’autres termes, ils ne tiendront pas compte de la manière dont Bolloré Les médias ont donné de l’oxygène à Idées d’extrême droite. Elle ne permettra pas non plus que les accusations portées contre Bolloré soient impliquées dans Censure du contenu (Plus particulièrement par rapport à lui activités commerciales en Afrique), ce qui affecte ce qui apparaît sur la couverture des magazines Et le Expulser des journalistes ceux qui ont J’ai essayé de lui tenir tête. Interrogé par la commission sénatoriale, Bollori, qui a officiellement cédé le contrôle de Vivendi à ses fils en début d’année mais conserve son enjeu et son rôle de conseil, a nié s’être immiscé dans les choix éditoriaux.

READ  700 tonnes de pêches françaises Lloveta sont attendues cette année
Laurence Ferrari et Sonia Mabrouk de CNews animent un débat entre les candidats de la République française à l’élection présidentielle française. Photo : Julian De Rosa/AFP/Getty Images

La décision sera prise du point de vue de la concurrence. Ainsi soit-il. et après, L’information est un bien public, et ne peut donc être réduite à la seule part de marché. Le pluralisme des médias est essentiel pour protéger la qualité des informations disponibles et garantir que le public est exposé à une variété de voix et de points de vue concurrents. La fusion proposée donnerait à un seul homme le contrôle des informations atteignant un tiers de la population adulte française. Si l’accord est approuvé, les citoyens français bénéficieront d’un régime d’information beaucoup moins varié et informatif.

Les autorités de la concurrence ont le devoir réglementaire de protéger les consommateurs d’une perte de polyvalence aussi importante. Cela a été clairement indiqué dans la décision britannique de 2018 Autorité de la concurrence et des marchés (CMA) concernant la tentative de prise de contrôle de Sky par la 21st Century Fox contrôlée par Murdoch. Murdoch, qui était déjà sur le marché britannique contrôlant la Tamise Et le Le soleil voulait un contrôle total du ciel. L’accord proposé était correct dans un sens antitrust étroit car les entreprises étaient actives sur différentes plateformes.

Mais dans sa décision L’Autorité des marchés de capitaux a déclaré qu’elle le ferait ne pas être dans l’intérêt publicdéclarant que « la prise en compte du pluralisme des médias est au cœur de notre processus démocratique et bénéficie donc d’une protection spéciale dans la législation ».

READ  De la France à Bristol à Münster - L'ascension d'Antoine Frisch

La CMA a utilisé la définition du pluralisme des médias du régulateur britannique des médias Ofcom , citant la nécessité d’empêcher «tout propriétaire ou voix des médias d’avoir trop d’influence sur l’opinion publique et l’agenda politique». Etant donné que par le passé, Bolloré avait à peine dissimulé son désir pour influence éditoriale Dans les médias appartenant à son groupe, on peut légitimement craindre que cette acquisition ne réduise la diversité des points de vue offerts au public français.

La Commission européenne pourrait faire valoir que le multilatéralisme relève de la responsabilité des autorités réglementaires nationales, et non de Bruxelles. Mais la loi française en la matière, qui date de 1986, n’est plus suffisante pour assurer le pluralisme des médias à l’ère numérique.

Peut-être le plus important, Arcom, organisateur de médias français, échoue encore et encore en tant que régulateur et garant du pluralisme. Il faut que le commissaire européen à la concurrence intervienne en faveur du multilatéralisme en France.

Même en laissant de côté les problèmes liés à l’industrie de l’édition, l’acquisition soulève des problèmes de concurrence pour les médias d’information. A travers le groupe Prisma, propriétaire d’une gamme d’hebdomadaires et de mensuels populaires, Vivendi touche déjà plus de 16 millions d’adultes en France de façon régulière, soit près de 30 % de la population adulte.

Si je contrôlais aussi Le Journal du Dimanche (avec 1,2 million de lecteurs) et Paris Match (2,6 millions), il devancerait largement Seuil de 10 % Celles-ci ont été introduites par la nouvelle réglementation européenne, et sont même bien supérieures à ce que l’ancienne approche des parts de marché permettait.

Outre les médias, Vivendi dispose d’actifs dans la communication, la publicité et l’édition, avec des synergies croissantes entre ses différentes activités. Elle possède une agence de réservation ainsi qu’un promoteur de spectacles et de concerts pour des humoristes et des artistes musicaux. On voit donc des artistes promus par Vivendi à la une des magazines détenus par Vivendi. Des journalistes comme Laurence Ferrari apparaissent dans les différentes sociétés de médias détenues par le groupe : Ferrari anime une émission sur CNews TV, une autre sur la radio Europe 1 et, depuis septembre, rédactrice en chef du service politique sur Paris Match.

La régulation de l’orientation des médias et la garantie du pluralisme des médias posent des défis à l’ère numérique. Mais nous pouvons sauver le pluralisme. Vivendi pourrait être interdit tout comme le Royaume-Uni a bloqué la fusion de Sky et 21st Century Fox en 2018.

Si le pluralisme des médias est aujourd’hui en danger en France, il pourrait bientôt l’être dans d’autres pays. Nous n’avons d’autre choix que de repenser complètement la concurrence, surtout à une époque où la désinformation mine la démocratie. Nous ne pouvons plus considérer la concurrence loyale comme une question de part de marché, mais nous devons également Prendre en compte la part d’intérêt. Ce qui est en jeu aujourd’hui, ce n’est pas seulement les médias en France mais notre capacité collective à redéfinir le pluralisme des médias et le pouvoir de marché dans un nouveau contexte géopolitique, où la démocratie elle-même est plus fragile que jamais.

  • Julia Caget est professeure associée d’économie à l’Institut d’études politiques de Paris et chargée de recherche au Centre de recherche en économie et politique (CREP).CEPR). Cet article a été co-écrit avec Andrea Prat, Columbia University et CEPR. Charles Angelucci, MIT ; Robin Durant, Université Pompeu Fabra, Barcelone, ​​et l’Institut catalan de recherche et d’études avancées; Nicola Fontana, Université de Dublin ; Grégory Martin, Université de Stanford ; Nicola Mastroucco, Université de Bologne ; Elie Naoum, Columbia Institute for Telematics et Columbia University Business School ; Maria Petrova, Université Pompeu Fabra, Barcelone et ICREA ; Thomas Philippon, École de commerce Stern de l’Université de New York ; Ania Schifrin, Université Columbia; Andrey Simonov, Columbia Business School; Camille Orfoy, Université de Mannheim ; Tommaso Valetti, Imperial College de Londres

  • Avez-vous une opinion sur les questions soulevées dans cet article? Si vous souhaitez envoyer par e-mail une réponse de 300 mots maximum pour être prise en compte pour publication sur notre site Des lettres section, veuillez cliquer ici.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Les partis de gauche français forment un « front populaire » pour contester les élections anticipées | France

Published

on

Les partis de gauche français forment un « front populaire » pour contester les élections anticipées |  France

Les quatre principaux partis de gauche en France ont convenu de former un « Front populaire » pour participer à des élections anticipées, organiser des campagnes électorales sur la base d’un programme commun et présenter un candidat dans chaque circonscription électorale.

Le Parti socialiste (PS), les Verts, les Communistes et la France incontrôlée (LFI), dirigés par le leader d’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon, ont déclaré qu’ils étaient parvenus à un accord après plusieurs jours de négociations difficiles et qu’ils présenteraient leur déclaration plus tard vendredi.

« Vous avez écrit une nouvelle page de l’histoire de France », ont-ils déclaré dans un communiqué commun. Mélenchon a tweeté « Mes plus chaleureuses félicitations et merci à nos négociateurs qui ont passé quatre nuits blanches » à décider du programme et des candidats.

Les politiciens de la coalition ont déclaré que les politiques convenues incluent l’abaissement de l’âge de la retraite, que le président Emmanuel Macron a relevé l’année dernière dans un changement impopulaire, en liant les salaires à l’inflation et en imposant un impôt sur la fortune aux riches.

Ian Brussat, sénateur communiste, a déclaré que la modification des retraites, qui a conduit à des manifestations massives, serait abandonnée et que l’âge de la retraite en France reviendrait à 60 ans. Le député LFI François Ruffin a déclaré que la gauche pouvait désormais « lancer notre campagne – dans le but de gagner ! »

Les sondages d’opinion suggèrent que le Front national progressiste, une itération de la coalition de gauche Green Nobis formée pour les élections législatives françaises de 2022, ne parviendra probablement pas à vaincre le Rassemblement national d’extrême droite de Marine Le Pen, qui a obtenu environ 33 % des voix.

READ  VFX Biz bénéficie d'un grand coup de pouce grâce aux nouvelles politiques de production françaises

Mais il pourrait obtenir plus de 25 %, ce qui lui donnerait suffisamment de députés sur les 577 sièges de l’Assemblée nationale pour empêcher à la fois la coalition centriste de Macron – qui devrait perdre la moitié de ses députés – et le Front national, qui pourrait doubler son nombre, de former une coalition stable. majorité. .

Comme Nobis, la coalition de la gauche verte a travaillé ensemble en 2022 avant la lutte pour le leadership, et les tactiques polarisantes et les désaccords politiques de Mélenchon, notamment sur le conflit entre Israël et le Hamas au Moyen-Orient, ont conduit au quasi-effondrement de la coalition.

Macron a appelé dimanche dernier au vote anticipé, qui se déroulera en deux tours les 30 juin et 7 juillet, après que sa liste a subi une défaite écrasante aux élections européennes face au parti Front national, obtenant moins de la moitié des points du vote. parti d’extrême droite. .

Les luttes intestines se sont poursuivies au sein du Parti républicain de centre-droit, le parti des anciens présidents Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, après que son président, Eric Cioti, ait annoncé une alliance surprise avec le parti du Front national.

Ignorer la promotion précédente de la newsletter

Cela a incité le reste de la direction du parti à voter pour le destituer mercredi, mais Sioti a déclaré jeudi qu’il était toujours le chef du parti et a rejeté les efforts visant à l’évincer, les décrivant comme « des querelles et des petites bagarres menées par des gens ordinaires ». … qui ne comprennent rien. »

Cioti a décrit le vote de ses adversaires comme une tentative de « prendre le contrôle » et a déclaré qu’il contestait sa validité devant les tribunaux. Des sources judiciaires ont indiqué à l’AFP qu’un tribunal de Paris examinerait l’affaire plus tard vendredi.

S’adressant vendredi matin à BFM-TV, Jordan Bardella, chef du Front national âgé de 28 ans et potentiel Premier ministre si le parti d’extrême droite obtient la majorité au Parlement, a déclaré que la coalition de droite présenterait une proposition conjointe candidat dans environ 70 circonscriptions électorales.

Continue Reading

Top News

Les coûts d’emprunt français augmentent en raison des inquiétudes électorales de Le Pen

Published

on

Les coûts d’emprunt français augmentent en raison des inquiétudes électorales de Le Pen

Les marchés boursiers en France et en Allemagne ont chuté de 2 % aujourd’hui dans un contexte d’inquiétudes croissantes concernant l’orientation politique de l’Europe et l’éventuelle élection de Marine Le Pen.

L’indice CAC 40, qui représente les plus grandes sociétés cotées en France, et l’indice DAX, qui représente l’Allemagne, ont connu la plus forte baisse depuis juillet de l’année dernière.

« Cela a été une semaine à oublier pour l’Europe », a déclaré Chris Beauchamp, analyste de marché en chef chez IG Group.

« Les élections anticipées en France ont incité les investisseurs à fuir les actions européennes, au moment même où ces marchés commencent à reprendre leur rythme après plus d’une décennie de sous-performance par rapport aux États-Unis.

« Par rapport à la perspective de sièges d’extrême droite à l’Assemblée nationale, le Royaume-Uni apparaît comme un îlot de stabilité, même si les FTSE 100 et 250 n’ont pas pu échapper aujourd’hui au mouvement général d’aversion au risque. »

Le risque d’un gouvernement populiste en France fait également grimper les rendements des obligations d’État.

Le rendement des obligations françaises à 10 ans bondit aujourd’hui à 3,18%, contre 3,15% ce matin et 3,10% en début de semaine.

L’écart entre les rendements obligataires français et allemands s’élargit, et les analystes s’attendent à ce que les rendements bondissent d’ici la fin du mois – la dette allemande étant de plus en plus considérée comme plus sûre. Le prix des obligations allemandes à 10 ans est actuellement de 2,52%.

« Une victoire du Rassemblement national pour Marine Le Pen pourrait susciter des inquiétudes sur le marché concernant une indiscipline budgétaire et une confrontation avec la Commission européenne », les marchés s’inquiétant de nouveaux risques de crédit, a déclaré Chris Attfield, stratège des taux d’intérêt européens chez HSBC, à Bloomberg. Rétrograder.

READ  Tour de France 2023 Étape 6 : comment regarder, détails TV et en direct, heure de début, carte du parcours et profil

S&P Global Ratings a abaissé la note de crédit de la France le mois dernier.

Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, a prévenu cette semaine : « Si le Rassemblement national poursuit son programme… une crise de la dette est possible en France, et un scénario ‘Les Truss’ est possible. »

Lisez les dernières mises à jour ci-dessous.

Continue Reading

Top News

Un kayakiste britannique a été tué et deux autres secourus après avoir « rencontré des difficultés » sur une rivière française

Published

on

Un kayakiste britannique a été tué et deux autres secourus après avoir « rencontré des difficultés » sur une rivière française



Un kayakiste britannique est décédé après avoir rencontré des difficultés sur une rivière française.

L’homme, la cinquantaine, effectuait une sortie en groupe en kayak sur la rivière Dorrance, près de Briançon, dans le sud-est de la France, mardi après-midi vers 15 heures.

Mais il a eu des difficultés dans l’eau après le chavirage de son kayak, ont rapporté les médias locaux.

Deux autres personnes auraient attaqué l’homme pour tenter de le sauver car il semblait inconscient, selon des témoins.

Des équipes d’urgence, dont un hélicoptère de sauvetage, ont été déployées et ont réussi à secourir deux kayakistes, tandis que le Britannique n’a pas pu être réanimé après avoir été retiré de la rivière.

L’homme, la cinquantaine, effectuait une excursion en groupe en kayak sur la rivière Dorrance, près de Briançon, dans le sud-est de la France, mardi après-midi (photo d’archive de Dorrance)

L’homme aurait été expérimenté en kayak et faisait partie d’un groupe organisé de dix personnes, selon les informations locales.

Il aurait eu des difficultés dix minutes seulement après que le groupe soit monté dans leurs kayaks.

« Je confirme le décès d’un homme de nationalité anglaise », a déclaré la procureure Marion Lozacmeur. Dauphiné Libérien.

Les autorités locales ont ouvert une enquête sur sa mort.

L’eau aurait été à un niveau élevé en raison de la fonte des neiges et pourrait avoir été un facteur expliquant les difficultés rencontrées par l’homme.

MailOnline a contacté le ministère des Affaires étrangères pour commentaires.

READ  Les deux derniers satellites d'imagerie Pléiades Neo atterrissent en Guyane française
Continue Reading

Trending

Copyright © 2023