décembre 3, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Résumé – L’italianisation de la France – EURACTIV.com

On le sait tous, en politique, la France et l’Italie ont vraiment des points communs. Mais depuis plusieurs mois, je sens la politique française se faire sérieusement italienne.

Du côté « drame politique » d’abord : pour être clair, en Italie, comme en France et partout ailleurs, la politique a souvent un aspect théâtral – et c’est aussi, en partie, pour cela qu’on l’admire.

Mais ces dernières années, des scènes de détritus dans les talk-shows, les émissions de divertissement et le Parlement, qui étaient autrefois l’apanage de l’Italie, ont commencé à se répandre en France.

Récemment, par exemple, un présentateur vedette de télévision a insulté en direct un député de gauche pour avoir critiqué le patron de la chaîne où il travaille à propos de ses affaires louches en Afrique.

« Connard », « t’es une merde » – ces propos m’ont rappelé les années dorées de la télévision de Silvio Berlusconi, lorsque les journalistes et les diffuseurs, à la merci de leur patron, se dévouaient, corps et âme âme, à affronter les adversaires politiques du grand leader.

Tout cela contribue à la polarisation croissante de la politique. Tout le monde est contre ce que propose son adversaire. Amis allemands : apprenez-nous à faire des compromis !

Même lorsque les politiciens ont le malheur de s’entendre sur quelque chose, ils recourent à des distorsions pour justifier leur soutien.

À une différence près : lorsqu’il s’agit de juger, les Italiens sont moins « pointilleux » que les Français. Avec la victoire de Giorgia Meloni en septembre, tous les partis actuels ayant le poids politique le plus faible ont été au gouvernement au moins une fois au cours de la dernière décennie.

READ  Le retour étrange et bienvenu de Thunder Bombing

Et cela nous amène au troisième point : depuis juin dernier, la France a découvert les joies des (vrais) systèmes parlementaires et de l’instabilité politique. Il est vrai que le gouvernement français tient le coup, mais grâce à des alliances ad hoc ou des outils constitutionnels créés pour éviter l’instabilité.

Et pour l’Italie d’aujourd’hui, c’est un peu l’inverse, avec un gouvernement assez bien en place et une coalition qui a remporté à elle seule les élections. On verra combien de temps ça dure, mais quand même…

Un autre élément de l’italianisation de la politique française est l’érosion progressive de la barrière entre la droite et l’extrême droite.

Malgré leurs propos durs sur la sécurité ou l’immigration, par exemple, les anciens présidents Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ne diraient pas ce que disent aujourd’hui les chefs des partis qu’ils ont fondés.

Eric Ciotti et Bruno Retaio suggèrent tous deux, plus ou moins explicitement, qu’ils ne rejettent pas l’idée d’une « union des droits » ou, pour être clair : une union de la droite et de l’extrême droite.

C’est Ciotti lui-même qui a clairement indiqué qu’il préférerait le candidat d’extrême droite anti-immigration Eric Zemmour à Emmanuel Macron dans une situation de second tour entre les deux. En entendant cela, Chirac doit se rouler dans sa tombe tandis que Sarkozy est devenu un partisan de Macron.

Le parallèle avec l’Italie est assez net, compte tenu de l’alliance entre la droite et l’extrême droite depuis plusieurs années. Merci à qui ? Un certain Silvio Berlusconi…

A tout cela s’ajoute le fait que de nombreux partis français alimentent et exacerbent désormais le sentiment anti-élite – contre l’Europe, les médias, « l’ordre établi », et parfois contre le drapeau – notamment à l’extrême droite et au sein de la radicalité. la gauche. .

READ  Duncan James de Blue apparaît aussi méconnaissable qu'il apparaît sur Celebrity MasterChef

La même chose s’est produite pendant de nombreuses années en Italie avec Lega, Fratelli d’Italia et le Mouvement 5 étoiles, avant qu’il ne soit institutionnalisé.

Et quel a été le résultat en Italie ? Plus récemment, la victoire de Meloni, premier dirigeant d’extrême droite d’un membre fondateur de l’Union européenne. Est-ce à dire que Marine Le Pen deviendra la deuxième en 2027 ?


La version d’aujourd’hui est optimisée par AWS

AWS et protection complète des données dans le cloud

Comment les organisations réussissent-elles à contourner la conformité en Europe ? Quelles sont les exigences pour le transfert de données transfrontalier ? Les experts AWS Esther Stringham (AWS Legal) et Hans Bos (AWS Security Assurance) approfondissent les deux sujets.

Regarder les webinaires >>


tour

Le marché britannique des œufs craque sous la pression des coûts croissants alors que le secteur lutte contre l’une des pires épidémies de grippe aviaire jamais enregistrées. Amener les supermarchés à légaliser les œufs et se tourner vers l’UE pour combler le vide du marché.

Les agriculteurs qui élèvent des taureaux de combat ont actuellement droit à des subventions de l’Union européenne dans le cadre de la politique agricole commune, Mais les législateurs européens et les groupes de campagne contestent ce problème de longue date.

Bruxelles utilise de plus en plus la législation d’urgence et les « actions déléguées » pour mettre en œuvre l’agenda du Green Deal, Une tendance croissante inquiète les législateurs européens qui se voient refuser leur droit de regard démocratique.

La décision d’un tribunal français de suspendre la publication de l’enquête de Mediapart sur la corruption politique Il a soulevé des avocats et d’autres médias qui disent qu’il contrevient aux principes fondamentaux de la législation française et européenne sur la presse.

READ  Que le public ait davantage son mot à dire sur l'entrée de l'Irlande dans l'Eurovision

Le gouvernement écossais ne peut pas organiser un nouveau référendum sur l’indépendance sans le consentement du gouvernement britannique, La Cour suprême a statué mercredi.

N’oubliez pas de consulter le dernier Green Brief : Si vous pensiez que la COP27 était mauvaise, préparez-vous pour la COP28, Et le dossier santé : Rien de sain dans la COP27.

À la recherche de…

  • Réunion extraordinaire du Conseil Transports, Communications et Énergie sur l’énergie.
  • Le Parlement européen vote sur l’état des négociations entre la Commission et le gouvernement hongrois sur un règlement des conditions.
  • La présidence tchèque du Conseil de l’Union européenne organise une conférence sur la qualité de l’air pour faire le point sur la protection de l’air en Europe.
  • La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, participe à la nouvelle école européenne du Bauhaus lors de la conférence Woods.

Les opinions sont celles de l’auteur.

[Edited by Zoran Radosavljevic/Alice Taylor]