Connect with us

Economy

Shoppers encouraged to buy Irish on Black Friday

Published

on

December 8th, an important date on the retail calendar, was the traditional day for country people to venture into town to do their Christmas shopping.

The festive atmosphere, twinkling lights and a visit to Santa Claus marked the start of the Christmas trading season in Ireland.

However, shopping patterns have changed dramatically and Black Friday has replaced December 8th in the retail calendar.

Black Friday is the biggest shopping event of the year in the United States, and it falls the day after Thanksgiving. The sales event is on November 26 this year

The name Black Friday is believed to come from the time the accounts were manually recorded, with profits in black ink and losses in red ink. Stores « go black » the day after Thanksgiving as shoppers enjoy discounts on sale.

Imports from the United States have been accepted by Irish businesses and consumers alike, and while businesses want their accounts to be « black, » they want consumers to think green and buy Irish.

Google searches for « Black Friday » are up in Ireland, up 138% from last year. In addition to searching for what to buy, Irish shoppers are also keen to shop locally with searches for « near me » increasing by 50%.

It’s a good omen for Irish businesses on the mission to turn Black Friday green.

Irish businesses of all kinds offer Black Friday deals from Aer Lingus’ Black Fly Day discounts to the Go Anywhere Irish hotel gift card, while IKEA encourages « thoughtful consumption » with its buy-back and resale offer.

READ  IKEA rappelle des milliers de miroirs en raison d'un "risque de blessure"

One reason Sales Day is now such an important date for Irish shoppers, according to Austin Hughes, an economist at KBC Bank Ireland, is the legacy of the financial crisis and a reaction to the era of ‘obvious consumption’ that preceded it.

« One related development has been a more strategic approach to only buying expensive items at specific times when they are on offer. »

Big-ticket items are a big draw this Black Friday which is why the likes of DID Electrical and Harvey Norman have stopped their Christmas ads, focusing on next week’s Black Friday event instead.

Hughes also said that rising inflation and a desire to forget about the pandemic « will likely increase the tendency toward temporary ‘treat yourself’ moments. »

A relatively new Irish website that hopes people will treat themselves to Irish products is Croía Ireland. Over 180 companies offer over 1,000 Irish-made products on the site.

It was created by Ciara Hennebry on November 25 last year and celebrates its anniversary with Black Friday deals.

« We are choosing to promote Green Friday this holiday season instead, » Ms Henbury said. « Green Friday aims to promote ethical consumption and entice people to shop local and small instead of investing their money in large multinational companies abroad. »

Another Irish-owned platform is Millies.ie, which sells skincare, hair and makeup products. It enjoyed 300% growth last year and Black Friday balances with playing a huge role in that success.

Joan Mahon, Managing Director of Millies, said, “We invested heavily in the Black Friday event last year and delivered a good return on investment. Black Friday is now our biggest shopping event of the year, and it has grown in importance in our promotional calendar every year.

“Although our Christmas store launched a few weeks ago, it is the Black Friday event that really kicks off the Christmas season for shoppers.” – Joanne Mahon

Kilkenny Design opens a new Christmas store in Kildare Village, creating 14 jobs.

READ  Ryanair a le "devoir" de voler vers l'Ukraine

However, the family-owned Irish retailer was among the first to see the potential of Black Friday, and each year, it offers Irish designed and made products at discounts.

As founders of Champion Green, a national movement to encourage support for local businesses, Kilkenny is encouraging shoppers to support locals this week.

The Champion Green movement is a partnership of business and corporations that aims to support local SMEs and calls on consumers to « go green ».

Economist, Jim Bauer

Economist Jim Power has taken on an advisory role with Champion Green. He acknowledges that many Irish consumers will be tempted by online deals, many of them from overseas retailers, but « it is really important to the Irish economy and Irish society that Irish consumers make every effort to support local retailers, either through online purchases or in- someone with them. »

“When I go to a local store, I support producers of products, in-store staffing, businesses and services with which they in turn spend their salaries, down the chain. It is estimated that every euro spent in retail Ireland generates up to €2.50 in the economy.”

On the other hand, if 1 euro is spent online with an overseas retailer, that money is wasted on the Irish economy and produces no multiplier effect, Bauer said.

It also supports talented Irish design. The Contemporary Craft and Design fair returns to RDS from December 1-5 – the week after Black Friday.

Prior to that, she was offering 20% ​​off a wide range of products on her website giftedfromireland.com.

Exhibition of talented craftsmen and design at RDS

“It is more important than ever, after the strikes by Irish craft workers over the past 19 months, to support them and help them rebuild again,” said organizer Patrick O’Sullivan.

READ  Les insulaires anglo-normands ont été escroqués de millions de livres

“The Irish public has been fantastic at supporting local businesses during the various lockdowns. As restrictions ease, it is critical that people do not forget about their local business, which delivers equal – and in many cases greater – value for any of the major international offerings. »

« There is a big pivot behind local buying and Irish buying since Covid. Every time there is a crisis in the economy, the Irish tend to support their economy. »

Hopefully, this support will help turn Black Friday green this week.

Christmas shopping? Know your rights.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Une maison de luxe de deux chambres en état de « maison témoin » sur le marché irlandais pour 165 000 €

Published

on

Une maison de luxe de deux chambres en état de « maison témoin » sur le marché irlandais pour 165 000 €

Une propriété de luxe de deux chambres a été mise sur le marché irlandais pour seulement 165 000 € – et est entièrement en état de maison témoin.

La maison individuelle est située à Claremorris, dans le comté de Mayo.

Une maison en mai est à vendre pour 165 mille eurosDroits d’auteur : daft.ie
Maison de deux chambres située à KnockrannyDroits d’auteur : daft.ie
La maison est en bon état pour être montréeDroits d’auteur : daft.ie

Whitegate Cottage est situé à Knockranny, Curryane, dans un « emplacement privilégié dans un quartier recherché ».

L’agent a déclaré : « La propriété a été finie pour montrer l’état de la maison partout et conviendrait à un jeune couple débutant ou à une personne à la retraite. »

Le bungalow indépendant est situé dans environ un acre de jardins arborés à l’avant et à l’arrière.

Il se compose d’un hall, d’un séjour, de deux chambres, d’une cuisine, d’une salle de bain principale et d’une buanderie.

Dès l’entrée, le couloir est doté d’un tapis assorti, de moulures en bois, d’un plafond assorti et d’un escalier menant au grenier.

Le salon comprend des rangements intégrés, des moulures décoratives et un poêle à combustible solide.

La cuisine équipée et lumineuse est dotée de vinyle et de carrelage entre les unités, d’un réfrigérateur-congélateur intégré et d’un élément d’éclairage fonctionnel.

À côté de la cuisine se trouve la buanderie avec placards assortis.

Le service public, équipé d’appareils électroménagers, dispose d’un évier à drain unique, d’unités installées et d’un revêtement de sol en vinyle.

La chambre principale, mesurant 11,10 x 11,08, est dotée d’un tapis ajusté, d’un rideau et d’une pièce maîtresse.

La deuxième chambre est dotée de tapis, rideaux et moulures en bois assortis.

La salle de bains est dotée de murs carrelés, d’un sol en vinyle, d’une douche électrique, d’un lavabo, de toilettes et d’un radiateur électrique.

Mayo House offre un « emplacement à la campagne » proche de toutes commodités.

Les villes de Kilkelly et Swinford se trouvent à proximité des écoles, des magasins, des restaurants, des pubs et de l’église.

Installations locales

Les écoles à proximité comprennent l’école nationale Medfield, l’école nationale Barnacog, l’école Muir Agus Padraig et le St Joseph’s Community College.

L’agent a poursuivi : « Un mur frontalier à l’avant avec des portes à double entrée sur les côtés.

« Jardins matures à l’avant, à l’arrière et sur les côtés avec haies et arbustes entourant la propriété.

« Il y a aussi un enclos clôturé pour un poney. »

À proximité des centres de voyages

Pour ceux qui voyagent fréquemment, la maison est située à seulement 12 minutes en voiture de l’aéroport de Nuuk.

Il existe également un certain nombre de lignes de bus à proximité de Ballina, Longford et de l’aéroport de Dublin.

En savoir plus sur Irish Sun

La propriété est vendue par Nigel Dineen/Martin Finn Auctioneers et est annoncée sur Daft.i.

« Tout ce que nous touchons devient à vendre », ont ajouté les commissaires-priseurs.

La maison dispose de plusieurs unités équipéesDroits d’auteur : daft.ie
La buanderie est équipée d’électroménagersDroits d’auteur : daft.ie
La maison est idéale pour les premiers acheteursDroits d’auteur : daft.ie
La propriété est mise en vente par Nigel Dineen/Martin Finn Auctioneers sur Daft.ieDroits d’auteur : daft.ie
Continue Reading

Economy

Le Premier ministre et les ministres reçoivent un bombardement de plaintes manuscrites de personnes âgées concernant un stratagème d’« impôt caché »

Published

on

Le Premier ministre et les ministres reçoivent un bombardement de plaintes manuscrites de personnes âgées concernant un stratagème d’« impôt caché »

Les ministres du gouvernement ont été bombardés de plaintes concernant le système de consignation émanant de retraités et de personnes âgées qui ont du mal à participer à l’initiative de recyclage.

En mai, une femme a écrit au vice-président Micheal Martin, qualifiant le plan de retour des bouteilles de « taxe cachée », expliquant qu’elle – comme beaucoup de personnes âgées, immobiles ou immunodéprimées – ne pouvait pas rendre ses bouteilles et récupérer sa caution.




Elle utilise toujours son bac de recyclage, a-t-elle déclaré à M. Martin, et a maintenant l’impression qu’elle « y met aussi de l’argent » parce qu’elle n’a pas d’autre moyen de se débarrasser de ses bouteilles et de ses canettes.

En savoir plus: Le gouvernement a déclaré il y a quatre ans qu’un système de consignation entraînerait une augmentation des frais liés aux déchets sauvages.

En savoir plus: Le brassage revient après que les magasins ont été informés qu’ils étaient légalement responsables des problèmes d’accessibilité des machines

« J’ai lu qu’il y a des millions de cet argent que personne n’a réclamés, c’est donc une bonne source de revenus mais au détriment des personnes âgées et handicapées », a-t-elle ajouté dans un e-mail envoyé par la vice-présidence au ministre responsable. pour le projet, Ossian Smith.

Une autre femme, qui se décrit comme veuve dans les années 80, a écrit au ministre Eamonn Ryan, lui disant qu’elle ne pouvait pas non plus participer au programme, mais qu’elle avait toujours utilisé son bac de recyclage de manière responsable. « Mon défunt mari avait un dicton : ‘Si quelque chose n’est pas cassé, ne le répare pas, il s’agit de le réparer' », a-t-elle déclaré à M. Ryan. [old] « La méthode de recyclage n’a pas été brisée et elle a très bien fonctionné. »

READ  Le compte irlandais TikTok est devenu viral pour avoir cité le piratage de sauvetage de Ryanair dont personne ne savait rien

Un homme de 81 ans a également contacté M. Ryan pour se plaindre des « frais supplémentaires » qu’ils doivent désormais payer en plus des frais de collecte des déchets, faisant référence à la consigne sur les bouteilles et les canettes. Il s’est demandé : « À qui s’accrocheront les parasites verts après les prochaines élections législatives ?

READ  IKEA rappelle des milliers de miroirs en raison d'un "risque de blessure"

READ  « Principaux contributeurs » à la moisissure noire autour des fenêtres - Des remèdes simples pour l'éviter
Continue Reading

Economy

Le club Cork GAA demande l’autorisation d’ajouter de nouvelles installations à sa base municipale

Published

on

Le club Cork GAA demande l’autorisation d’ajouter de nouvelles installations à sa base municipale

L’UN des clubs GAA les plus populaires de la ville de Cork demande l’autorisation d’ajouter de nouvelles installations à sa base dans la ville.

Nemo Rangers a soumis une demande de planification au conseil municipal de Cork demandant l’autorisation d’apporter des modifications à sa maison à Trapig sur South Douglas Road.

Elle souhaite créer sur le terrain une unité préfabriquée qui servirait de salle de musculation et de fitness.

Il prévoit également de créer un lien avec la salle de sport principale existante et tous les travaux d’aménagement du site associés.

Le club a vu Colin Corkery, James Masters et Paul Kerrigan représenter l’équipe de football senior de Cork.

Ailleurs dans la ville de Cork, Circle K a reçu l’autorisation de réaliser des travaux sur un parking sur Rochestown Road.

Le conseil municipal de Cork a délivré l’autorisation et celle-ci inclut les modifications à apporter au garage. Le projet comprend la démolition de l’auvent de la cour avant, des îlots de pompes à carburant et des réservoirs de stockage de carburant souterrains.

À leur place, il demande l’autorisation de fournir quatre nouveaux îlots de pompes à carburant, un nouvel auvent au-dessus et relié au bâtiment du parvis existant, ainsi que trois nouveaux réservoirs de stockage de carburant souterrains.

Pendant ce temps, une société pharmaceutique de Ringaskiddy demande l’autorisation d’étendre ses opérations à Cork.

BioMarin International Ltd a soumis une demande de permis de construire au conseil du comté de Cork demandant l’autorisation de démolir une partie de son laboratoire et des parkings existants.

Ce déménagement vise à faciliter la construction d’une nouvelle extension de laboratoire de quatre étages au sud des bâtiments du site existants, un nouvel auvent d’entrée et les travaux sur le site.

READ  Ryanair a le "devoir" de voler vers l'Ukraine

Il souhaite également conserver l’utilisation d’un bâtiment typique d’un seul étage à l’est du site pour l’utiliser comme centre de santé.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023