Connect with us

Economy

Sixth pub demolition under scrutiny by Cork City Council

Published

on

The developers behind a proposal to build a 16-story office building on the site of the former Sextant pub on Albert Quay in Cork have been asked to address its demolition as part of a request for more information from Cork City Council.

The strip was demolished a year ago after Progressive Commercial Construction Ltd., part of the John Cleary Developments (JCD) group, was granted planning permission for a 25-story rental building project on a downtown site. The tower was to be the city’s first full-size residential scheme since the delivery of the 17-story Elysian Tower in 2008.

However, earlier this year, it emerged that the housing plan had been scrapped, after an evaluation process by consultants Deloitte. They concluded that building the apartments was not financially viable and the developer announced plans to build a 16-storey office building instead.

Special focus on demolition

An office suite layout application was introduced on what is known as the Carey Tool Hire, between Navigation Square (established by O’Callaghan Properties/OCP) and 1 Albert Quay (by JCD) in May.

As part of the planning process, the Board sought additional information regarding the new proposal, including a request that the applicant address concerns regarding the demolition of the Sixth Building. The Board says it has noted that « a number of third party reports and internal referral reports » raise concerns in this regard.

« It is further noted that this demolition was raised as a point of note during the prior consultation on the implementation, » the council says.

Files available for viewing online on the council’s website regarding the pre-planning phase of the new implementation do not refer to demolition. The record of the pre-planning meeting on April 28 did not mention this.

READ  La Banque centrale européenne confirme la hausse des taux à partir de juillet

Among the requests to the new development proposal are urban designers Judd Sherry and Frank O’Connor, directors of global design agency Anoa, who argue that under the new plan, the developer does not have permission to demolish a sixth because the current office block application « fails to include a request to demolish the NIAH building is 145 years old » and therefore the application is « invalid ».

« The developer may be required to rebuild the sextant »

They say that because the developer did not ask permission to demolish the pub « They are required to rebuild the sextant ».

Referring to the sextant as « NIAH Building » relates to its inclusion in the National Inventory of Architectural Heritage, a database that records our built heritage, as an aid in its protection and preservation. Sextant is listed in the database as a « distinguished public house in a prominent corner site », but that entry dates from 1993 and An Bord Pleanála recently said its heritage value has been significantly compromised by numerous modifications over the years.

Visualization of the 16-story office tower planned for Albert Quay on a site that includes the site of the now-demolished Sextant Bar.

Ms. Sherry and Frank O’Connor describe the sextant as having played a « key role as a route finder » in the city’s maritime history and argue that the developer should have requested permission to retain the demolition as part of the new implementation.

A number of other requests, including one from Green Cork City Council member Dan Boyle, also object to the demolition of the sextant.

« Full planning permission obtained »

READ  Les clients d'Electric Ireland pourraient voir leurs factures augmenter de 30% de plus, commission entendue

A JCD Group spokesperson said the project design team is currently preparing a detailed response in response to the Council’s request for more information.

The spokesperson stressed that « the full planning permission is valid for the demolition of the sextant, and therefore the question of its retention is not on the table. »

When the city council was asked why it was seeking more information about the demolition of the sextant from the developer, given that the building had already been hit, they replied that they « could not comment on planning requests that are currently under consideration. »

“A request for more information has been issued and we are awaiting a response. The application is available for viewing on the online planning inquiry system,” the council said.

Requests for more information from developers regarding large-scale construction projects is the same cycle.

The current request also asks the developer to submit a proposal that demonstrates a revised design as construction lines recede to allow for the development of future transportation infrastructure such as bus lanes, traffic lanes, bike lanes and pedestrian lanes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

VHI abandonne les plans d'assurance maladie populaires dans un geste « surprise » qui touche des milliers de personnes.

Published

on

VHI abandonne les plans d'assurance maladie populaires dans un geste « surprise » qui touche des milliers de personnes.

Des milliers de clients de VHI seront contraints de modifier leur couverture d’assurance maladie alors que la société abandonne certains de ses plans les plus coûteux.

VHI supprimera les forfaits Health Plus Extra (3 400 € par adulte) et Health Plus Access (2 574 € par adulte) ; Excédent Santé (2 471 € par adulte) ; et accès à la santé (2 276 € par adulte).

Ces forfaits sont l'un des choix les plus populaires des consommateurs, mais ne seront plus disponibles pour les nouveaux membres ou les membres renouvelant leur abonnement à partir du 1er mai.

Ce changement affectera les membres de VHI qui participent à ces régimes – anciennement connus sous le nom de Plan B, Plan B Options et Plan B Excès – depuis de nombreuses années.

VHI est le plus grand fournisseur d'assurance maladie de l'État, avec 1,1 million de clients.

L'expert en assurance maladie Dermot Goode de Totalhealthcover.ie a déclaré que cette « décision surprise » serait « particulièrement préoccupante » pour les membres plus âgés qui ont renouvelé ces plans afin de conserver une couverture complète pour les procédures orthopédiques et oculaires majeures.

On estime qu'entre 100 000 et 150 000 clients de VHI, soit environ un client sur dix, seront concernés par cette décision.

« Ils n'auront désormais d'autre choix que de chercher une couverture de remplacement à partir de leur prochaine date de renouvellement », a-t-il déclaré.

M. Goode a exhorté les personnes concernées à ne pas renouveler automatiquement tout ce que VHI a à offrir, mais à profiter de l'occasion pour vérifier d'abord toutes les options disponibles sur le marché.

READ  La Banque centrale européenne confirme la hausse des taux à partir de juillet

« Ils pourraient être choqués d’apprendre qu’ils peuvent bénéficier d’une couverture équivalente à moindre coût », a-t-il déclaré.

Continue Reading

Economy

Le conseil municipal de Dublin s’oppose à la « recharge au pistolet » des voitures électriques – The Irish Times

Published

on

Le conseil municipal de Dublin s’oppose à la « recharge au pistolet » des voitures électriques – The Irish Times

Les propriétaires de véhicules électriques sans stationnement hors voirie pourraient se retrouver en conflit avec les règles de planification fixées par le conseil municipal de Dublin s'ils installent de nouveaux « bras » de recharge aérienne à l'extérieur de leur domicile.

Les propriétaires de véhicules électriques (VE) qui ne disposent pas d’entrée privée dépendent largement des bornes de recharge publiques. Cependant, un produit de conception néerlandaise qui projette un câble de recharge sur un trottoir à une hauteur d'environ 2,3 mètres à partir d'un poteau installé sur la propriété d'un propriétaire a récemment commencé à apparaître autour de Dublin.

Nigel Daly, dont la société NMD installe et entretient des bornes de recharge pour véhicules électriques, a déclaré que l'appareil offre une solution plus sûre et plus élégante que de faire passer des câbles sur un trottoir.

« C'est une bien meilleure proposition que de couper un conduit dans un sentier et d'y faire passer un câble sous tension, comme nous l'avons vu. Ou de faire glisser un câble sur le chemin, en y mettant parfois des tapis. Même avec un tapis, c'est un problème. risque de trébuchement, en particulier pour les personnes âgées. » Les personnes âgées qui utilisent des déambulateurs, et nous refusons d’installer de tels dispositifs de recharge.

Jusqu’à présent, a déclaré Daly, il a installé près de 50 bras de chargement. « Ces unités sont sûres, elles s'étendent à une hauteur qui ne pose aucun problème de sécurité pour les piétons, elles sont utilisées dans d'autres pays européens et au Royaume-Uni, et je pense qu'elles constituent la meilleure solution pour les personnes qui ne disposent pas d'entrée privée. .»

READ  La Banque centrale européenne confirme la hausse des taux à partir de juillet

Lorsqu'on lui a demandé si les unités avaient besoin d'un permis de construire, Daly a répondu qu'il incombait aux propriétaires de l'établir avec leurs autorités locales, mais il ne voyait pas pourquoi il y avait un problème. « Ce n'est pas plus grand que de nombreux ornements de jardin ou qu'un arbre que quelqu'un pourrait planter dans son jardin. »

Cependant, le conseil municipal de Dublin a déclaré que de tels bâtiments nécessitent un permis de construire « parce qu'ils constituent une structure permanente à l'avant de la maison ». L'approbation du ministère de l'Environnement et des Transports du conseil est également requise « pour l'extension du sentier public », mais en raison du « risque important pour la responsabilité publique », le conseil « n'autorisera pas l'accès de structures telles que celle-ci via le sentier public ». .

Un certain nombre de propriétaires utilisant le produit ont déclaré à l'Irish Times qu'ils ne pouvaient pas comprendre les raisons du conseil et ont déclaré qu'ils n'avaient reçu aucune plainte concernant leur utilisation.

«Cela m'arrive depuis environ six mois, et avant cela, j'utilisais un câble pour traverser le trottoir avec un élastique, mais cela me plaisait toujours, mais je ne vois pas pourquoi la municipalité s'y opposerait. » » a déclaré l'utilisateur de Clontarf. « C'est une propriété privée, c'est très discret – et pendant les mois d'été, elle est presque entièrement recouverte de feuillage », a-t-il déclaré. « Ce n'est pas inesthétique, ce n'est pas un risque public et c'est beaucoup plus sûr que ce que je faisais. Je n'ai donc pas vraiment vu la raison pour laquelle ils ont demandé de l'enlever, et il ne m'est pas venu à l'esprit de le leur demander.

READ  La Grande Extension de Mes Voisins est-elle exempte de Permis d'Urbanisme ? - Times irlandais

Il a déclaré qu’il n’y avait pas de bornes de recharge publiques à proximité de son domicile. « Quand j'achetais la voiture, la plupart des concessionnaires automobiles m'ont dit : 'Si vous ne pouvez pas la recharger à la maison, n'en achetez pas.'

Un autre utilisateur de Glasnevin a déclaré que la différence de prix entre la recharge dans une station-service ou dans un autre point public et la recharge à domicile avait été un facteur dans la décision d'installer l'appareil.

« Nous facturons la nuit, le tarif local par nuit est d'environ 15 à 16 centimes contre 60 à 70 centimes pour les tarifs généraux. Nous ne facturons pas souvent, pour 12 € nous ferons environ 400 km, et deux recharges représenteront environ le prix. comme un plein de gasoil.

Lui et sa femme utilisent le bras de chargement depuis environ deux ans et ont demandé conseil à la municipalité avant de l'installer. « Notre voyage était le deuxième dans le comté. Nous avons demandé conseil au conseil à ce sujet, mais n'avons pas reçu de réponse. Nous avons donc envoyé un e-mail à un grand nombre de politiciens, et un membre du conseil nous a répondu, mais la réponse qu'elle a reçue a été la même. pas répondu à nos questions », a-t-il déclaré.

Une réponse des responsables du conseil en février 2022, vue par l'Irish Times, indiquait que le conseil avait commandé une « étude stratégique » sur la recharge des véhicules électriques, mais que la stratégie « n'a pas encore été finalisée ni pleinement acceptée ».

READ  Des milliers de passagers touchés alors qu'Aer Lingus annule 16 vols

Le couple Glasnevin a déclaré qu'ils n'avaient eu aucune plainte concernant leur bras de chargement au cours des deux années écoulées depuis son installation. « De nombreuses personnes nous ont contacté pour nous demander où l'obtenir, mais il n'y a eu aucune plainte. Le gouvernement a pour objectif d'éliminer progressivement l'ICE. [internal combustion engine] Véhicules, il y a des milliers de maisons à Dublin comme la nôtre qui n'ont pas d'entrée, donc je ne sais pas comment ils vont atteindre cet objectif.

Le conseil municipal a déclaré qu'il « propose des centres de recharge à haut débit pour les véhicules électriques dans toute la ville ». Jusqu'à présent, il y en a un à Finglas.

Continue Reading

Economy

Des îles qui semblent se trouver dans les Caraïbes mais qui se trouvent à seulement 200 milles du Pays de Galles

Published

on

Des îles qui semblent se trouver dans les Caraïbes mais qui se trouvent à seulement 200 milles du Pays de Galles

Si des destinations exotiques ont attiré votre attention ce printemps et cet été, vous serez peut-être surpris de découvrir qu'il y a des îles juste à notre porte qui pourraient même surpasser l'escapade caribéenne de vos rêves.

Alors que les plages de sable de la Sardaigne et de la Barbade sont un spectacle à couper le souffle, il existe des îles beaucoup plus proches de nous, laissant les visiteurs émerveillés et se demandant s'ils se trouvent vraiment dans un paradis tropical lointain.

Le Pays de Galles abrite de nombreux endroits pittoresques et de superbes plages (nous avons rassemblé ici les meilleures plages du Pays de Galles ou vous pouvez découvrir cette plage isolée avec un pub « de classe mondiale »), mais si vous souhaitez vous aventurer un peu plus loin sans voler à mi-chemin le monde, il existe des joyaux cachés qui sont parfaits pour de courts séjours ou des vacances d'été. Découvrez les derniers événements au Pays de Galles en vous inscrivant à notre newsletter ici

En savoir plus: Comment demander une indemnisation pour retard de vol en tant que pire aéroport du Royaume-Uni en raison des retards mentionnés dans la nouvelle enquête

En savoir plus: Butlin's lance les vacances 2025 avec des pauses à partir de 12,25 £ par personne

Îles Scilly

L'île St Mary dans les îles Scilly(Photo : Getty Images)
Eaux claires à Pentle Bay, Tresco(Photo : Getty Images)
La vue de Briar à Tresco sur les îles Scilly, à moins de 200 milles du Pays de Galles(Photo : Nouvelles du matin occidental)

Situées à 28 milles au large des Cornouailles, les îles Scilly sont un groupe d'îles pittoresques, dont l'une, Sainte-Agnès, a l'honneur d'être le point le plus méridional de la Grande-Bretagne. Les îles ont une population totale d'environ 2 200 habitants et le tourisme contribue à environ 85 % de leurs revenus, rapporte Wales Online.

READ  Moderna demande l'autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour un deuxième rappel

Un visiteur a décrit les îles comme un « paradis » lors de son avis sur Tripadvisor. Ses mots étaient : « L'île Scillis est vraiment idyllique. La vie insulaire est décontractée, « tout le monde connaît tout le monde » avec en toile de fond la mer des Caraïbes colorée (mais pas chaude !), les plages de sable blanc et les fleurs tropicales.

Avec ses plages de sable blanc et son rythme de vie plus lent, les îles Scilly offrent une multitude d'activités de plein air pour les couples et les familles. Des sports nautiques aux excursions en bateau, il y en a pour tous les goûts. L'archipel compte plus de 35 plages et Pintle Bay, sur l'île Tresco, est considérée comme l'une des plus belles plages de Grande-Bretagne et du monde. Vous voulez moins de publicités ? Téléchargez l'application WalesOnline Premium sur pomme ou Android

Distance de Cardiff : 174 miles.

Jersey

(Photo : Getty Images)

La plus grande des îles anglo-normandes est située à seulement 14 milles des côtes françaises et à 85 milles au sud de l’Angleterre. C'est un paradis pour les clients des bars, les passionnés d'histoire et les amoureux de la plage. Un critique de Tripadvisor a même comparé la baie de Saint-Brélade aux Caraïbes, louant son sable doux et ses vues imprenables.

Distance de Cardiff : 230 milles.

SAARC

(Photo : Courrier de Birmingham)

Souvent appelée « le joyau de la couronne des îles anglo-normandes », elle est peut-être petite avec une population d'environ 600 habitants, mais elle compense largement cela par sa beauté sauvage et son statut historique unique, selon Holiday Extras. L'île possède son propre parlement et ses propres lois, et l'utilisation de voitures est interdite, ce qui en fait une destination privilégiée pour les cyclistes.

READ  Ryanair ne parvient pas à bloquer les demandes reconventionnelles de Booking.com dans sa poursuite en grattage

Les promeneurs et les amateurs de fleurs pourront également profiter des magnifiques jardins de La Seigneurie.

Distance jusqu’à Cardiff : 246 km

Île de la grêle

(Image : Hampshire Live – Graham Larter)

Située au large de la côte sud de l'Angleterre, juste à l'est de Portsmouth, Hayling Island est un joyau selon Visit Hampshire. Il « combine tous les attraits des vacances côtières traditionnelles avec d'excellentes installations sportives et de loisirs », sans oublier « des kilomètres de littoral et une campagne préservée ».

L'île possède un parc à thème et des centres de vacances, conservant son statut de station balnéaire appréciée depuis près d'un siècle.

Distance jusqu'à Cardiff : 250 km.

Îles Pembrokeshire

(Photo : Autorité palestinienne)

Pour ceux qui préfèrent rester à l’intérieur des frontières du Pays de Galles, les îles du Pembrokeshire offrent une multitude d’options. Skomer, Skokholm et Grassholme se dressent fièrement au large de la côte sud du Pembrokeshire.


Skomer est célèbre pour ses macareux, Skokholm offre un observatoire d'observation des oiseaux et une faune riche, et Grasholm est le point le plus occidental du Pays de Galles. Un critique de Tripadvisor a fait l'éloge de Skomer en déclarant : « L'île est absolument magnifique. L'avifaune est incroyable et les photographies sont infinies, en particulier avec les macareux les plus coopératifs et les plus photogéniques. »

Un autre s’est enthousiasmé : « Absolument magnifique – ajoutez-le à votre liste de souhaits ! »

Distance de Cardiff : 93 milles.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023