octobre 5, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Spithill mène l’équipe américaine pour remporter la première régate du SailGP France

Jimmy Spithill a mené l’équipe américaine à sa première victoire en trois saisons de SailGP en battant les concurrents Peter Burling et le Britannique Sir Ben Ainslie lors d’une course sur le podium dans les airs légers dimanche au Grand Prix de France Sail à Saint-Tropez.

Ce fut un renouveau majeur pour les Américains, qui n’ont pas terminé plus haut que cinquième lors des quatre courses précédentes cette saison, y compris une décevante huitième place dans une flotte de neuf bateaux dans les eaux locales à Chicago en juin.

« C’est long et c’est une sensation formidable », a déclaré Spithill, double champion de l’America’s Cup. « C’est un signe de la force de l’équipe qui est sortie hier et encore aujourd’hui dans des circonstances complètement différentes. C’était un effort d’équipe complet – de l’équipe de plage, de notre entraîneur Philip Presti et bien sûr des athlètes. Tout le monde a fait un travail fantastique. « 

Les Américains ont fait leur toute première célébration du champagne de la Ligue mondiale par le magnat de la technologie Larry Ellison en gardant une longueur d’avance sur leurs rivaux dans un vent si léger que les bateaux de 50 pieds ont eu du mal à se réveiller sur leurs puces.

« C’est vraiment intense », a déclaré Spiethel. « Être en tête est très difficile. On ne sait pas où nous allons et les choses changent rapidement. »

C’était un changement radical par rapport aux vents violents des trois courses en flotte de samedi, lorsque Spithill a passé les deuxième et troisième places à bord de son chat à coque bleue avec la Statue de la Liberté sur sa voile d’aile. Les Américains ont remporté leur première course en flotte de la saison lors du match d’ouverture dimanche. La course de la cinquième flotte a été abandonnée après qu’aucun bateau n’a franchi la ligne d’arrivée dans la fenêtre de course de 14 minutes et la sixième course a été annulée.

READ  Critique : Dans 'Prière pour la République française', Échos du passé

Spithill a commis une erreur coûteuse en entrant en collision avec le bateau français lors de la cinquième course, écopant d’une pénalité de quatre points pour le total de points de la saison. Bien que cette course soit terminée et non comptée, la pénalité est en place. Les Américains sont restés septièmes au classement général après cinq courses. Ils ont neuf podiums avec six régates à disputer.

« Ma faute, nous avons coupé l’arrière du bateau français », a déclaré Spiethl, un Australien qui vit à San Diego avec sa femme américaine et ses deux fils. « Nous nous sommes retrouvés coincés à la porte du bas et nous n’avions pas beaucoup de conseils. Ce n’était ni intentionnel ni dangereux. Regardez, si les bateaux se touchent, quelqu’un va perdre des points, et oui, nous nous sommes trompés. »

Spithill a pris la relève en tant que capitaine de l’équipe américaine au début de la saison deux. Il a réussi à faire accéder les Américains à la grande finale à 1 million de dollars en mars à San Francisco, terminant troisième derrière l’Australien Tom Slingsby et le Japonais Nathan Outridge.

Mais les Américains ont eu du mal après avoir apporté quelques changements à l’équipage au début de cette saison.

« Écoutez, il y a eu beaucoup de bruit et de narration autour de l’équipe et des changements que nous avons apportés cette saison », a déclaré Spithill. « Je suis vraiment fier que nous n’ayons pas laissé cela nous affecter et nous nous sommes concentrés sur le fait d’y arriver et de le faire course par course. C’est un excellent résultat d’équipe global et le résultat de beaucoup de travail acharné. Nous savions que nous allaient y arriver. »

READ  'Good France Week' montre la cuisine française, le vin et plus encore dans la région des trois États-CBS New York

Spithill a mis fin à la séquence de victoires de Burling dans les régates. Les Néo-Zélandais se renforcent après avoir lutté lors de la deuxième saison. L’équipe néo-zélandaise Burling’s Emirates a défendu avec succès la Coupe de l’America en mars 2021 contre l’équipe Luna Rossa Prada Pirelli de Spithill.

Slingsby, double champion du SailGP, a raté la course au podium pour la deuxième régate consécutive et mène la Nouvelle-Zélande d’un point au classement de la saison, la Grande-Bretagne étant de sept autres.

La prochaine régate aura lieu les 24 et 25 septembre à Cadix, en Espagne.

« Toute l’équipe a une grande confiance pour sortir de cet événement », a déclaré Spiethel. « Va à Cadix et allons la chercher. »

___

Suivez Bernie Wilson sur Twitter à http://twitter.com/berniewilson