Connect with us

Economy

The human got redundant via Microsoft Teams with a grant of 120,000 euros

Published

on

A redundant account manager was given without warning via a ten-minute remote meeting of Microsoft Teams during the Covid-19 shutdown, and was given €120,000 for unfair dismissal by redundancy.

This follows a request by the Employment Relations Commission (WRC) arbitrator, Catherine Byrne, of financial and IT services company, Econocom Digital Finance Ltd, to pay Ray Walsh €120,000 for his unfair dismissal by redundancy in July 2020.

Ray Walsh was told at a Microsoft Teams ‘Ireland Team Meeting’ by the Director General of Ireland and the United Kingdom on April 27, 2020 that he was being laid off due to the closure of Irish sales operations.

Mr Walsh told WRC that he had tried to obtain an explanation for the decision but could not build an argument in response to what he had been told.

Ms Byrne found that Mr. Walsh had been unfairly dismissed after concluding that no evidence had been provided by the Irish arm of the international information technology and financial services provider that Mr. Walsh had made any contribution to his dismissal.

Mrs. Byrne asked the company to pay Mr. Walsh €120,000, and said it had taken into account the excess lump-sum which Walsh had received €19,152.

Mr. Walsh has been with the company since 2004 and by April 2020 he was an account manager with an annual salary of just over €120,000.

His position became redundant on July 31, 2020 as a result of the closing of the sales operation at the company’s office in Dublin.

Mr Walsh described his dismissal for redundancy as a « hoax ».

READ  La société basée à Cork annonce une nouvelle expansion en Irlande

He said he speaks fluent Spanish and Italian and was open to moving to another country to continue working with Econocom.

Mr. Walsh stated that he was receiving a job seeker allowance of €203 per week from August 1, 2020 until April 2021.

He said he applied for about 37 jobs and started in a new position 54 weeks after his dismissal, on August 16, 2021 and now earns a base salary of €60,000 and is eligible for commission on sales.

In a letter to the company in April 2020, Walsh described the company’s offer of legal redundancy as absurd and undervalued, especially for a company of the size of Econocom of around €3 billion annually.

The company said the higher costs associated with the Dublin business, and declining pre-tax earnings since 2017 mean the sales process involving account managers cannot continue.

However, in her findings Ms. Byrne found that in the manner in which Mr. Walsh’s employment had been terminated, the company had departed from the standard of reasonableness which a reasonable employer would have shown when dealing with an employee in similar circumstances.

Mrs. Byrne found it disrespectful to Mr. Walsh to call him to a meeting without warning on the matter, and to declare his post redundant.

Ms Byrne also found that no credible explanation was given for the managers’ decision not to engage with Mr. Walsh to determine a suitable replacement role, or to extend his notice until he could find another job.

Mr Walsh’s attorney, Alistair Purdy, told WRC that regardless of whether the redundancy in his job was a valid redundancy, the manner in which it was done was entirely inconsistent with Mr. Walsh’s right to due process.

READ  La dette de la Voluntary Housing Authority pose un « risque financier majeur » – The Irish Times

Mr. Purdy said that no actions had been implemented by the company and no consultation had taken place with Mr. Walsh prior to the date on which the park leave began on June 22, 2020.

He also stated that there had been no consideration of the possibility of a replacement role and, finally, there was no appeal to the decision to make Mr. Walsh’s job redundant.

The company told WRC that laying off the role of Mr. Walsh was inevitable in circumstances where the sales operation in Ireland is closed.

The company stated that dismissing Mr. Walsh on the grounds of redundancy was not unfair.

The company stated that there was no selection process to consider and no suitable alternative job he could have been appointed to.

In a letter to Mr Walsh, the company told him that annual sales in 2017 in Ireland were 2.99 million euros with a net profit of 351,000 euros and by 2019 sales were 4.7 million euros but profit was zero.

« The significant higher costs of a non-revenue business mean this is not a sustainable model and is therefore subject to shutdown, » the company told Mr Walsh.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Protection sociale en Irlande : nouvelle législation visant à augmenter les allocations de chômage à 450 € par semaine avant le Dáil

Published

on

Protection sociale en Irlande : nouvelle législation visant à augmenter les allocations de chômage à 450 € par semaine avant le Dáil

Des changements majeurs au système de protection sociale, qui permettront aux personnes ayant perdu leur emploi de recevoir jusqu’à 450 euros par semaine, seront présentés au Parlement.

Le taux actuel de l’allocation de demandeur d’emploi est de 220 € par semaine et la ministre de la Protection sociale, Heather Humphreys, souhaite la remplacer par un système à trois niveaux. La législation relative à la réforme sera présentée au Parlement cette semaine. Rapports RSVP en direct.




Dans le cadre du nouveau système, les trois niveaux de paiement sont les suivants :

  • La limite est d’un maximum de 450 €, soit 60 % de votre revenu antérieur, pour les personnes qui ont cotisé au PRSI pendant au moins cinq ans. Une somme de 450 € sera versée pour les trois premiers mois ;
  • Un deuxième tarif est plafonné à 375 €, soit 55 % de vos revenus antérieurs. Ce montant sera versé pour les trois mois suivants ;
  • Le troisième taux est d’un maximum de 300 €, soit 50 % de vos revenus précédents des trois derniers mois.

Lire la suite : Les dates de paiement des aides sociales seront modifiées en raison du jour férié de juin

Lire la suite : Un restaurant emblématique de Dublin annonce sa fermeture en raison des « coûts élevés de l’industrie »

Le Ministre Humphrys a déclaré : « L’introduction de prestations liées aux salaires permettra à l’Irlande de s’aligner sur d’autres pays européens qui ont déjà mis en place des systèmes similaires.

«Il s’agit de garantir que les personnes qui ont travaillé pendant de longues périodes, peut-être toute leur vie professionnelle, ne subissent pas une baisse aussi importante de leurs revenus en cas de chômage.»

READ  Protégez votre maison des voleurs ce Noël

Il a été rapporté précédemment que le gouvernement envisageait d’introduire ce programme d’ici la fin de cette année.

Continue Reading

Economy

Les personnes qui perdent leur emploi bénéficieront d’une allocation de chômage renforcée en vertu de la loi avant le Dáil de cette semaine

Published

on

Les personnes qui perdent leur emploi bénéficieront d’une allocation de chômage renforcée en vertu de la loi avant le Dáil de cette semaine

Un communiqué du ministère de la Protection sociale a déclaré que les prestations liées aux salaires pour les demandeurs d’emploi permettraient à l’Irlande de s’aligner sur les autres pays de l’UE et « garantiraient que les personnes ayant une solide expérience professionnelle recevront des prestations améliorées si elles perdent leur emploi ».

Elle s’appliquera aux « nouvelles personnes totalement au chômage, qui ont un lien fort et récent avec le marché du travail, qui sont disponibles pour travailler et qui en recherchent réellement ».

Pour couvrir le coût du nouveau régime, les travailleurs, les employeurs et les travailleurs indépendants seront confrontés à des augmentations du PRSI qui seront introduites plus tard cette année.

Mme Humphreys avait précédemment déclaré que cette décision mettrait fin à la « falaise » des revenus des travailleurs entrant au chômage qui passent du salaire le plus élevé au taux forfaitaire des allocations de chômage.

Dans le cadre du système actuel, les travailleurs qui perdent leur emploi reçoivent une allocation de chômage forfaitaire de 220 € par semaine, quel que soit leur salaire antérieur ou la durée de leur activité. L’Irlande est l’un des quatre pays de l’UE dotés d’un taux fixe d’allocation de chômage.

Il y aura trois taux de paiement dans le cadre du nouveau régime pour toute personne ayant cotisé au moins cinq ans au PRSI et les travailleurs entrant au chômage bénéficieront de la nouvelle allocation pendant neuf mois maximum.

Le programme démarre à un taux plus élevé de 60 % des revenus antérieurs d’une personne, jusqu’à un maximum de 450 € par semaine pendant les trois premiers mois.

READ  La dette de la Voluntary Housing Authority pose un « risque financier majeur » – The Irish Times

Le deuxième taux sera payé pendant les trois mois suivants à 55 % du salaire précédent jusqu’à un maximum de 375 € par semaine.

Le troisième taux, versé au cours des trois derniers mois, sera fixé à 50 % du salaire antérieur dans la limite de 300 € par semaine.

Les personnes ayant cotisé au PRSI entre deux et cinq ans recevront une prestation liée au paiement au taux de 50 % des revenus antérieurs, jusqu’à un maximum de 300 € par semaine pendant six mois.

« Je sais que lorsqu’une personne perd son emploi, ses obligations financières ne changent pas. Cela peut entraîner des difficultés et accroître le stress du chômage.

« Avoir un système salarial aidera à amortir ce choc à une époque où les gens sont à la recherche d’un nouvel emploi.

« Les prestations liées au salaire garantiront que les personnes qui ont travaillé pendant de longues périodes bénéficieront d’un niveau de rémunération plus élevé en cas de perte de leur emploi.

« Il s’agit d’un système utilisé dans de nombreux autres pays européens et qui signifie que les personnes qui ont travaillé pendant de longues périodes sont protégées contre une chute importante de leurs revenus en cas de perte d’emploi. »

Des augmentations supplémentaires du PRSI viendront couvrir le coût du programme à partir d’octobre, à partir d’une augmentation de 0,1%, l’équivalent d’environ 90 cents par semaine pour un travailleur rémunéré moyen.

Il y aura une nouvelle augmentation de 0,1 % en octobre 2025, suivie d’augmentations de 0,15 % en octobre 2026 et octobre 2027. Une augmentation de 0,2 % sera également introduite en octobre 2028.

READ  Les vacanciers verront les coûts augmenter à l’approche de l’été
Continue Reading

Economy

Burger King contre McDonald’s : les concurrents de la restauration rapide sont en concurrence avec des offres de repas à 5 $, et Wendy’s dit « arrêtez de manger… »

Published

on

Burger King contre McDonald’s : les concurrents de la restauration rapide sont en concurrence avec des offres de repas à 5 $, et Wendy’s dit « arrêtez de manger… »

Les géants de la restauration rapide ont du mal à proposer des offres avantageuses pour attirer les clients. La semaine dernière, McDonald’s a révélé son intention de proposer un repas à 5 dollars pour reconquérir ses clients autrefois fidèles qui se sont détournés en raison des prix élevés de l’entreprise, selon Bloomberg. Puisque Mickey D’s est « focalisé sur l’abordabilité », Burger King a proposé sa propre offre de repas à 5 $. On sait que les deux sociétés sont concurrentes. Cependant, c’est ce dernier qui semble être le premier à encaisser le coup puisqu’il prévoit de déployer son opération de valeur avant McDonald’s.

Burger King accélère son projet de proposer un repas à 5 $

Burger King et McDonald’s ont tous deux du mal à attirer des clients avec des offres de repas à 5 $, tandis que Wendy’s propose un spécial muffin anglais à 3 $.

Alors que le repas à 5 $ de McDonald’s devrait être lancé fin juin, Burger King « accélère ses offres de valeur après trois quarts de leadership du secteur en termes de mouvement de valeur. Nous ramenons le repas à votre façon », a déclaré la société dans un communiqué à USA TODAY. 5 $ comme convenu avec nos franchisés en avril.

Débloquez un accès exclusif aux dernières nouvelles sur les élections générales en Inde, uniquement sur l’application HT. Télécharger maintenant! Télécharger maintenant!

Dans le cadre de l’accord à venir, les clients pourront choisir entre trois sandwichs ainsi que des nuggets de poulet, des frites et des boissons, a confirmé la société dans un e-mail adressé au point de vente. En outre, l’accord de Burger King devrait également durer « plusieurs mois », contrairement à McDonald’s, qui ne sera disponible que quatre semaines.

Lisez aussi : Buffalo Wild Wings annonce des offres illimitées d’ailes et de frites, voici ce qu’il faut savoir

READ  Maison de quatre chambres à partir de 335 000 € dans le pittoresque Whitegate

« Indépendamment de leurs projets, nous avançons à toute vitesse avec nos propres projets visant à lancer notre repas spécial à 5 ​​$ avant eux – et à le faire fonctionner pendant plusieurs mois », a déclaré Tom Curtis, président de Burger King pour les États-Unis et le Canada, dans une note. . Rapporté par Bloomberg.

McDonald’s mise sur « l’abordabilité » avec son repas à 5 $

Bien que McDonald’s n’ait pas encore confirmé le contenu de son prochain accord, que l’entreprise prévoit de remplacer par « Abordabilité », le repas proposera un choix entre un McChicken, un McDouble ou un McNugget de poulet en quatre morceaux avec des frites et un morceau de McNugget. Boire, dans USA Today.

Lire aussi : McDonald’s dévoile Grandma McFlurry pour une durée limitée, et voici à quoi ça ressemble

« Je pense que ce que vous verrez à l’approche de 2024 est probablement un plus grand intérêt pour ce que je décrirais comme l’abordabilité », a déclaré le PDG de McDonald’s, Chris Kempczinski, lors de la dernière conférence téléphonique sur les résultats de l’entreprise, ajoutant : « Il est impératif que nous continuions à maintenir… . L’abordabilité au premier plan pour nos clients.

Wendy’s rappelle en ligne son concurrent Burger King

En réponse à un article de Reuters intitulé « Burger King lance un repas à 5 $ avant McDonald’s », Wendy’s a écrit sur X, anciennement Twitter, « Arrêtez de prendre le concept du big bag et de l’aggraver ».

La société a fait écho à ses sentiments lorsqu’elle a déclaré au média : « Nous savons que d’autres personnes essaient de rattraper le prix du Wendy’s OG Biggie et d’imiter le Biggie Bag à 5 $… mais Wendy’s a proposé à ses fans une offre de repas de 5 $, avec un choix parmi trois sandwichs, Nuggets, frites et une boisson, tous les jours depuis 2019. »

READ  Le fondateur de l'échange de crypto en faillite FTX nie avoir fui vers l'Amérique du Sud | actualités scientifiques et techniques

Creusez plus profondément : Wendy’s propose des cheeseburgers au bacon Jr pour un centime, voici comment obtenir l’offre à durée limitée

Ce n’est pas la première fois que Wendy’s interpelle directement ses concurrents. Dans un autre post X, précédemment sur Twitter, l’entreprise s’est moquée du projet de McDonald’s de créer son plus gros hamburger avec une image comportant le message « Les choses empirent à mesure que vous grossissez ».

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023