Connect with us

Economy

UK-wide antibody testing program for people infected with COVID launched

Published

on

The British government has announced that a large-scale UK antibody testing program will be launched for people who have contracted coronavirus.

The programme, which will provide tests to thousands of adults daily, aims to improve understanding and gain « vital » data on antibody protection after infection with Covid and vaccination.

From Tuesday, anyone over 18 from any of the four UK countries can sign up for the program when receiving a PCR test.

Of those who have tested positive for the coronavirus, up to 8,000 finger-prick antibody tests will be sent to complete at home and sent back for analysis.

The first should be taken as soon as possible after a positive result, and the second should be taken after 28 days.

The UK Health Security Agency, which runs the programme, will work alongside NHS testing and tracing services in England, Scotland, Wales and Northern Ireland and use the results to monitor antibody levels in positive cases across the UK.

The UK Department of Health and Social Care says it will be the first time antibody tests have been made available to the general public, and the scheme could also provide insight into any group of people who do not develop an immune response.

The data will be used to guide the ongoing approach to the pandemic and give more insight into the effectiveness of vaccines on new variants.

Health Minister Sajid Javid said the program would build on the « giant defense wall » of the UK’s immunization programme.

« Our new national antibody test will be fast and easy to participate in, » he said.

READ  Les passagers de Ryanair ne pourront pas réserver de vols ou s'enregistrer en ligne pendant des «heures» car la compagnie aérienne émet un avertissement

“By doing so, you will help advance our understanding of Covid-19 as we cautiously return to a more normal life.

« I am proud to see all parts of the UK unite around this new initiative and work together to arm ourselves with even more valuable insights into how Covid-19 vaccines are protecting people across the UK. »

Participants should perform their first antibody test as soon as possible after receiving a positive PCR result so that the body does not have time to generate a detectable antibody response to the infection.

The second test should be done 28 days later and will measure the antibodies produced in response to the infection.

UK Health Security Agency chief executive Dr Jenny Harris said: « We are in the process of conducting antibody testing across the UK to obtain vital data on the impact of our vaccination program and on immune responses to various types of Covid-19.

“This is made possible thanks to the amazing British public who keep coming forward for testing when they show symptoms and the millions of people who have taken their toll.

“The best way to protect yourself and those around you is to get vaccinated.

« I encourage anyone who has not yet applied for a reservation for their first and second packages. »

The announcement comes amid an ongoing debate over the introduction of fortified cookies in the UK.

Dr Chris Smith, consultant virologist and lecturer at the University of Cambridge, UK warned that « don’t worry » about Covid-19 vaccines and that the virus could « come back ».

READ  Un voyageur a acheté un vol à 18 € pour se rendre à l'aéroport de Dublin pour un bagage
# Open press

No news is bad news
magazine support

is yours contributions You’ll help us keep delivering the stories that matter to you

Support us now

Dr Smith said the decision on booster injections should not be « hasty, (or) hasty », and that the government is considering a more « strategic » approach.

Javid said he was « confident » that a booster vaccine campaign could begin next month despite reports that experts want more time to consider whether it is needed.

The government said 104 more people had died within 28 days of testing positive for Covid-19 as of yesterday, and there were a further 32,058 lab-confirmed cases of Covid-19 in the UK.

Speaking on the BBC’s Breakfast programme, Dr Smith said: « We all agree that (the epidemic) is not over until it is over in every corner of the world, otherwise it will come back again.

« But one shouldn’t take one’s eye off the ball here because it would be very easy to unpack all the good work we’ve done so far if it turns out over time that we’re losing immunity because vaccines are dwindling in their efficacy.

« With winter coming, it’s now a critical period and I think that’s why we haven’t seen a hasty, hasty decision by the JCVI (Joint Committee on Vaccination and Immunization) and the government. »

« As other countries embark on reinforcement programmes, people are doing an assessment, they are looking at the data and maybe making a decision on how to strategically intervene in certain groups, » he added.

Research by the National Office of Statistics (ONS) recently found that more than three-quarters of adults in every age group say they would be most likely or very likely to get a booster dose if they were offered one.

READ  La sous-assurance a laissé les propriétaires exposés

Overall, 87% of adults surveyed by the Office for National Statistics said they were likely or very likely to get a third stroke of the coronavirus.

The likelihood increased with age, with 96% of those aged 70 and over indicating their interest, and decreased to 78% from 16 to 29 years old.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Trois anciens dirigeants d'Aryzta se joignent à l'ancien PDG pour poursuivre le groupe de boulangerie – The Irish Times

Published

on

Trois anciens dirigeants d'Aryzta se joignent à l'ancien PDG pour poursuivre le groupe de boulangerie – The Irish Times

Trois anciens dirigeants d'Aryzta ont rejoint son ancien PDG Kevin Toland pour intenter des poursuites judiciaires contre le groupe suisse-irlandais de produits de boulangerie suite à leur sortie fin 2020.

Ils comprennent l'ancien PDG d'Aryzta en Europe Gregory Sklekas, le directeur des ressources humaines Tony Murphy et l'ancien directeur commercial d'Aryzta Amérique du Nord John Heffernan, selon des documents déposés au tribunal cette semaine.

Les quatre hommes intentent une action en justice pour « exécution spécifique », selon les archives judiciaires, qui indiquent qu'ils demandent une indemnisation pour les montants auxquels ils prétendent avoir droit contractuellement.

Les quatre hommes ont quitté Arzetta fin 2020 après un coup d'État au sein du conseil d'administration qui a vu Urs Jordi, un dirigeant suisse de l'industrie alimentaire, prendre la présidence en septembre de la même année, avant de devenir PDG par intérim deux mois plus tard après le départ de Toland de l'entreprise.

Aryzta est surtout connu en Irlande en tant que propriétaire de la marque Cuisine de France. Elle fournit des produits de boulangerie à des clients allant des magasins McDonald's et Subway à Lidl, Aldi et Donnie's.

Un porte-parole d'Arizta a refusé de commenter ces cas, qui en sont encore à leurs premiers stades. Donal Spring du cabinet d'avocats Daniel Spring & Co., qui représente chacun des quatre hommes, n'était pas disponible pour commenter mercredi matin.

Toland a quitté l'entreprise avec effet immédiat le 19 novembre 2020, un mois après le retrait d'un des prétendants du groupe, le hedge fund Elliott Management, courtisé par le précédent conseil d'administration. Jordi avait clairement indiqué dès le début de son mandat que l'entreprise ne devait pas être vendue à ce stade, mais plutôt restructurée.

READ  Résultats du Irish Lotto : Dublin a un nouveau millionnaire après avoir remporté le tirage du Daily Million

Elliott a fait une offre à 0,8 franc suisse (82 centimes d'euro) par action. Le titre a rebondi depuis à 1,64 franc, aidé par des ventes d'actifs non stratégiques, un rebond des bénéfices et une réduction de son endettement pour lui donner une valeur marchande de 1,62 milliard de francs (1,67 milliard d'euros).

M. Sklekas est aujourd'hui PDG du service postal public grec ELTA Hellenic Post. M. Murphy est directeur des ressources humaines par intérim du service de livraison de nourriture en ligne Deliveroo, basé au Royaume-Uni. M. Heffernan est directeur général de l'unité irlandaise de Valeo Foods, propriétaire de marques allant de Jacob's Biscuits à la pâtisserie italienne Balconi.

M. Toland a été nommé président de Gas Networks Ireland fin 2022. Ses autres postes actuels au sein de la société incluent des postes d'administrateur non exécutif chez Dole plc, cotée à New York, Bewley's Limited et Invert Robotics, qui a développé des robots grimpeurs souvent utilisés dans des environnements dangereux ou dangereux. zones difficiles à obtenir. – Accès aux environnements.

Continue Reading

Economy

Les cours des actions de Trump Media chutent à mesure que la société émet davantage d'actions

Published

on

Les cours des actions de Trump Media chutent à mesure que la société émet davantage d'actions

Les cours des actions de Trump Media ont chuté, faisant baisser sa valeur nette alors que se déroulait le procès de l'argent secret.

Les actions de Truth Social, la société de médias sociaux de Donald Trump, ont chuté de 18 %. – Agence France Presse

L’offre de nouvelles actions peut-elle sauver une entreprise en difficulté parce qu’elle perd rapidement de l’argent ?

Le cours de l'action Trump Media and Technology Group, propriété de Donald Trump, a chuté de 18 % aujourd'hui, lundi, après que la société a annoncé la vente de millions d'actions. CNN mentionné.

L'ancien président, qui fait actuellement l'objet d'un procès pénal, détient 57 % des actions de la société et devrait en recevoir davantage. Cela représente la majeure partie de sa valeur nette.

Les actions de la société du candidat républicain à la présidentielle sont en baisse depuis un certain temps à la Bourse du Nasdaq. Il a clôturé à 26,61 dollars par action, en baisse de 18 % par rapport à la clôture de vendredi et de 66 % par rapport à son sommet du 26 mars de 79,38 dollars.

L'émission d'actions ne signifie pas qu'elles seront facilement disponibles sur le marché. Les actions ne peuvent pas être officiellement émises avant qu'une déclaration d'enregistrement émise par la Securities and Exchange Commission ne prenne effet.

La majorité des actions vendues appartiennent à Trump, mais il ne peut vendre aucune action de Trump Media avant l'expiration de la période de blocage de six mois ou jusqu'à ce qu'il obtienne une dérogation du conseil d'administration de la société.

Trump fait actuellement face à 34 accusations criminelles, alléguant qu'il a exagéré ses antécédents commerciaux pour influencer l'élection présidentielle de 2016 en payant la star du porno Stormy Daniels dans une affaire de fonds secrets.

READ  La hausse des prix de l'énergie pousse les clients à changer de fournisseur

Le procès a débuté lundi et devrait durer une semaine ou plus.

Continue Reading

Economy

Les postes vacants ont diminué de 30 % et une augmentation significative des embauches est attendue

Published

on

Les postes vacants ont diminué de 30 % et une augmentation significative des embauches est attendue

Un nouvel observateur du recrutement d'un grand cabinet de recrutement constate un début d'année 2024 « prudent » sur le marché de l'emploi professionnel.

Il y a eu une baisse « significative » de 14 % des offres d'emploi, les embauches ayant été hésitantes au cours des trois premiers mois de l'année.

Le rapport révèle également que les employeurs font pression sur leurs employés pour qu’ils travaillent davantage « sur place », selon le Quarterly Employment Monitor de la société irlandaise Morgan McKinley.

Soulignant le déclin des opportunités d’emploi, le rapport affirme que cette contraction « reflète une incertitude économique plus large et un changement dans les attentes en matière d’emploi au début de l’année ».

Depuis la fin de l'année dernière, le nombre de demandeurs d'emploi professionnels a diminué de plus de 2% au cours des premiers mois de l'année. La baisse annuelle de leur nombre a été énorme, dépassant 31 %.

Le rapport note une approche plus « conservatrice » de la part des demandeurs d'emploi professionnels en matière de changement d'emploi sans offre garantie.

Mais il existe des évolutions positives qui « stimulent » le marché du travail et de nouveaux emplois devraient apparaître grâce aux investissements de l’IDA dans les services financiers, les sciences de la vie, l’industrie manufacturière et la technologie.

Les salaires sont restés stables, mais la pénurie de compétences fait grimper les salaires des géomètres, des fiscalistes, des spécialistes des retraites et des experts en cybersécurité.

« Une tendance notable dans tous les secteurs est la demande croissante de travail sur site », indique le rapport.

READ  Résultats du Irish Lotto : Dublin a un nouveau millionnaire après avoir remporté le tirage du Daily Million

Elle dit que cela affecte particulièrement les professionnels de la technologie qui étaient habitués à des arrangements plus flexibles avant la pandémie.

« En outre, la crise actuelle de la résidence en Irlande continue d’entraver le recrutement et l’intégration de talents externes, compliquant encore davantage le paysage de l’emploi », indique le rapport.

Trike Kevans, directeur des IDE mondiaux chez Morgan McKinley Irlande, a déclaré que le secteur technologique avait connu une augmentation significative de la demande d'emplois permanents en raison du démarrage de projets de transformation numérique à long terme, notamment à Dublin.

« Cette demande devrait s'étendre aux emplois contractuels à mesure que les phases initiales du projet seront achevées », a-t-elle déclaré.

Cependant, elle a déclaré que le jour où le marché des entrepreneurs a connu des fluctuations, initialement en baisse en raison des mesures de réduction des coûts, mais montrant des signes de reprise à la fin du premier trimestre de l'année.

Elle a déclaré que le secteur irlandais des services financiers recrute régulièrement, avec une augmentation des postes tels que les analystes de la conformité réglementaire et les responsables de la gestion des données en raison des nouvelles réglementations.

Elle a déclaré que de nouvelles réglementations, telles que le régime de retraite à inscription automatique qui devrait entrer en vigueur en janvier 2025, remodèlent les exigences en matière de compétences.

« À Dublin, la demande de professionnels de la comptabilité et de la finance reste forte, en particulier pour les directeurs fiscaux et les comptables nouvellement qualifiés des quatre grands cabinets », a-t-elle déclaré.

READ  L'homme Offaly prend sa retraite après plus d'un demi-siècle dans le commerce de détail

« Cependant, les marchés régionaux ont connu une légère baisse des embauches, en partie due au fait que les professionnels ont choisi de conserver leur poste actuel, attirés par de meilleurs salaires et de meilleures perspectives d'emploi sur les lieux de travail. »

Elle a déclaré que le recrutement en général restait un défi en raison de la pénurie persistante de talents, exacerbée par la migration de comptables qualifiés vers des pays comme l'Australie. Cela a exacerbé la pénurie de talents dans le secteur.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023