octobre 21, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Un tribunal suspend l’ordre obligeant les chasseurs à tuer 1 700 renards dans le nord de la France

Jusqu’à nouveau verdict dans l’affaire, le tribunal a suspendu une ordonnance autorisant l’abattage de 1 700 renards dans le nord de la France.

La province de l’Oise, Houtz-de-France, a accordé l’autorisation de chasser 1 700 renards jusqu’au 28 février 2022, afin de “réglementer l’espèce” par arrêté du 13 septembre.

Mais le tribunal exécutif d’Ames a suspendu cette semaine l’ordonnance et d’autres enquêtes sur la situation sont en cours.

Le tribunal attendra le prochain verdict dans cette affaire.

Les militants du bien-être animal, dont One Voice, Aspas et Aves, ont salué la suspension.

Ces groupes ont porté l’affaire devant les tribunaux après avoir dénoncé l’ordre d’Ois comme “un véritable meurtre”.

Muriel Arnall, présidente d’une association de voix, Dit France3: « Ce résultat montre que les chasseurs ne sont pas les seuls à y avoir droit. Les renards ne vont pas capturer la planète. Ce sont de faux arguments [hunters] Utilisez-le pour justifier leur jeu.

Il disait : « Au-delà de leur ‘utilité’ en matière d’écosystèmes et de biodiversité, [foxes] Des animaux extraordinaires qui ont leur place dans la nature et méritent d’être protégés en eux-mêmes.

Ois défend l’ordre que les renards sont des insectes

La province de l’OCI a déclaré que l’ordre était nécessaire en raison de l’évolution du nombre de renards et que les « choix » réguliers ne pouvaient pas être effectués comme d’habitude ces dernières années en raison des verrous du gouvernement-19.

Il a indiqué que 153 rapports dans 109 municipalités de 2020-21 que les renards étaient également un insecte avec des dommages causés par les renards s’élevant à près de 40 000 €.

READ  Renforçant ses relations atlantiques, la France annonce une nouvelle résidence culturelle aux États-Unis

Les renards représentent un risque pour la santé et sont inclus dans la province qui peuvent propager des maladies humaines et animales telles que la maladie de Lyme, l’échinococcose alvéolaire (ténias dangereux), la néosporose (parasites animaux) et des affections cutanées telles que la leptospirose et la gale.

Les groupes de protection des animaux ont riposté

Mais les associations de protection des animaux nient ces affirmations, One Voice les qualifiant de “tempête parfaite des mêmes vieux arguments absurdes”.

Mark Girard, membre Aspas, Dit France3: « Ils veulent faire paniquer les gens à propos de ces maladies [but] Il n’y a que 15 cas d’échinococcose alvéolaire chaque année en France et elle peut être guérie. S’il n’est pas vacciné, votre chien est plus susceptible de l’attraper en vous léchant le visage.

La porte-parole de One Voice, Jessica Lefvre-Grave, a déclaré : “Il est difficile de se mettre d’accord sur la ‘réglementation’ quand on ne sait pas combien. [foxes] Oui, nous ne savons pas si ces “dommages” ont été réellement causés par eux.

« À notre avis, cet ordre équivaut à une destruction, et les renards disparaîtront si nécessaire de quelque manière que ce soit. »

Les commandes sont suspendues

Ce n’est pas la première fois que les tribunaux se rangent du côté des associations de protection des animaux dans l’affaire de l’abattage du renard.

En mai dernier, la Cour exécutive d’Amini a annulé deux ordonnances constitutionnelles autorisant 1 600 renards à être « exterminés par des tireurs d’élite nocturnes ».

Mme Arnell a déclaré : « Nous essayons d’attaquer tous les ordres qui tentent de dissimuler les animaux.

READ  Un tribunal français ordonne au gouvernement d'agir sur le climat au cours des neuf prochains mois France

« Le public est derrière nous. Les tribunaux se penchent de plus en plus sur les arguments avancés par les provinces sous la pression des braconniers. Ce n’est plus acceptable.

Au niveau national, Une pétition en ligne One Voice Association, avec Animal et Aspas, a jusqu’à présent recueilli 478 000 signatures en faveur du retrait des renards de la liste des “espèces vulnérables”.

Histoires liées

Des groupes de protection des animaux luttent contre un ordre de tuer 3 000 renards dans le nord de la France

Que faire si vous trouvez un renardeau abandonné en France

Le juge a décidé que 1 430 renards pourraient être tués en Normandie cette année