Connect with us

sport

Johnny Sexton brille à son retour alors que l’Irlande défie la chaleur bordelaise pour marquer 12 essais dans une victoire record en Coupe du monde

Published

on

Johnny Sexton brille à son retour alors que l’Irlande défie la chaleur bordelaise pour marquer 12 essais dans une victoire record en Coupe du monde

Il était clair qu’ils ont gardé les pieds au sol jusqu’à la 83e minute, refusant de botter le ballon alors qu’ils remontaient le long du terrain pour marquer leur 12e essai grâce à Tadhg Byrne.

Le natif de Kildare a rejoint Bondi Ake, Peter O’Mahony et le capitaine de retour Johnny Sexton pour marquer un doublé, le joueur de 38 ans ne montrant aucun effet néfaste de sa longue absence du tournoi alors qu’il avait plus d’une heure dans les jambes. devant une foule de 41 177 personnes.

Le retrait de Robbie Henshaw du banc a été le seul nouveau souci pour Andy Farrell, qui ne sera pas content d’encaisser un essai dans les trois premières minutes mais sera content de la réaction.

Si vous voulez savoir ce que l’Irlande a ressenti face à la chaleur torride, ne cherchez pas plus loin que Sexton qui a fait avancer les deux équipes d’un mètre dans l’ombre pendant qu’elles jouaient les hymnes nationaux.

Ils ont semblé léthargiques dès le début et ont payé le prix lorsque Dink Sexton a échappé à Keith Earls, et sans personne pour suivre en vert, Othalf Hinkley-Waovasa a couru sur l’aile gauche, a attiré Hugo Keenan et a envoyé Gabriel Rubano.

Le demi de mêlée a raté la conversion et l’Irlande est repartie déterminée à montrer qu’elle n’était pas prête à s’effondrer à nouveau à Bordeaux.

Irlande vs Roumanie : notes des joueurs alors que l’Irlande bat la Roumanie 82-8

Tadhg Furlong leur a donné de l’élan avec un gros carry, les arrières ont suivi, Aki a pris une belle ligne de Sexton, l’a transféré à Garry Ringrose et a mis Jamison Gibson-Park à l’écart.

READ  Dan MacFarland claque les sceptiques alors que l'Ulster révèle l'étendue de la maladie dans l'équipe

Le tout était un peu bâclé, avec Earls sortant James Lowe d’un trou avec une pénalité de crash.

L’Irlande est entrée sur le terrain et a commencé à retrouver son intensité offensive, avec Sexton tirant les ficelles tandis que Furlong, Andrew Porter et Ake les mettaient en tête.

Après que Tadhg Byrne ait réalisé des gains sur le flanc droit, Sexton, O’Mahony et James Ryan ont fait preuve d’habileté pour trouver Keenan et marquer sous les poteaux.

Sexton a réussi une deuxième conversion et a fait un retour peu de temps après. À la suite d’un revirement, Sexton l’a amené directement à Lowe à la prochaine occasion et l’ailier a coupé derrière. Earls a presque pris le dessus sur lui, mais Keenan a récupéré et, après que l’Irlande ait traversé le milieu, il lui restait suffisamment d’espace pour trouver Louis Byrne et il a plongé.

Cette fois, Sexton manquait la transformation et le hors-jeu d’Aki permettait à Rubano de réduire l’écart.

L’Irlande a ensuite refusé deux premiers buts, Earls n’ayant pas réussi à conserver la passe de Lowe après un bon travail d’Ake avant que Gibson-Park n’envoie une mauvaise passe de l’aile à la fin d’une contre-attaque prometteuse.

Ils n’ont pas été payés pour leur domination, mais les choses sont devenues plus faciles lorsque la Roumanie a reçu un penalty bâclé pour ne pas avoir reculé, et lorsque Sexton a rapidement tiré le ballon, cela a été suivi d’une claque sarcastique sur le poignet de Gibson Park, donnant 10 minutes à Marius Simionescu. . Dans la poubelle des péchés.

L’Irlande a pris le dessus et a pris le dessus, mais Joe McCarthy a été retenu par Vaovasa sur la ligne.

READ  Le blitz français du troisième quart scelle le thriller lors du match d'ouverture de la Coupe du Monde de Rugby contre les All Blacks - The Irish Times

Finalement, ils ont obtenu un essai de point bonus alors qu’Ake a clôturé une brillante mi-temps en passant le ballon devant Stefan Iancu et en dépassant Tevita Mamamoa pour marquer.

Sexton s’est converti, puis a terminé la mi-temps avec son propre essai alors qu’il sautait sur l’épaule d’Ake après que Gibson Park ait effectué un tap-in rapide.

Lors de son centre, il a reçu un coup inutilement dur de Jason Toman et s’est tenu le poignet avant de bloquer la conversion et de se diriger vers les vestiaires.

Ils ont ajouté une quatrième pénalité cinq minutes après le début de la seconde période alors que les Oaks se fanaient sous la chaleur. Deux pénalités ont placé l’Irlande dans la bonne position et, d’un coup rapide, Rob Herring a marqué son but grâce à quelques mauvais tacles.

Les portes étaient officiellement ouvertes, O’Mahony a traversé sur le dos de deux jolies mains de Furlong, et après une accalmie lorsque les remplaçants sont arrivés et que nous avons fait une pause pour une pause dans l’eau, Sexton est passé à la deuxième place avant de s’en sortir indemne.

Après le départ du joueur le plus âgé de l’équipe, le plus jeune est intervenu et, après trois arrêts de la défense roumaine, McCarthy s’est imposé sur le premier essai irlandais.

Ake a ajouté un 11e essai et l’Irlande a continué à jouer dans les arrêts de jeu, refusant de botter le ballon alors qu’ils parcouraient le terrain pour l’essai du jour alors qu’Ake s’accrochait à un ballon brillant de Jack Crawley et mettait Byrne à l’écart de son but. deuxième.

READ  Luke Littler bat Gerwyn Price pour remporter deux Darts Nights consécutives en Premier League

Buteurs – Irlande : J Sexton 2 essais, 7 buts ; B Aki, P O’Mahony, T Beirne 2 tentatives chacun ; J Gibson-Park, H Keenan, R Herring, J McCarthy ont essayé ; J. Crowley 4 contre. Roumanie : tentative G. Rubano, stylo.

Irlande : H. Keenan ; K Earls (M Hansen60), J Ringrose, BK, J Lowe ; G Sexton (capitaine) (G Crawley 66), G Gibson Park (C Murray 60) ; Porter (J Loughman 51), R Herring (R Kelleher 51), T Furlong (F Pelham 51) ; J McCarthy, J Ryan (Anna Henderson 56 ans) ; T Byrne, P O’Mahony, C Doris (J van der Flier 56).

Roumanie: M. Simionescu; N Onutu, F Tangimana, J Tomane, T Manumua (T Gontineac 58) ; H Vaovasa (T Boldor 61), G Rupanu (A Conache 75) ; I Hartig (Safin 49), O Cojocaru (F Bardasso 55), A Gordas (G Gaijon 52) ; A Motoc, S Iancu (M Ifimicucic ; F Rosu, V Neculau, C Chirica (capitaine).

Arbitre : N Amashokeli (Géorgie)

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sport

Les rebelles se qualifient pour les quarts de finale avec une victoire confortable

Published

on

Les rebelles se qualifient pour les quarts de finale avec une victoire confortable

Liège 4-25

Offaly 3-19

Ce fut finalement un soulagement pour Cork alors qu’ils se qualifiaient pour les quarts de finale du All-Ireland SHC avec une victoire sur Offaly à Glenesk O’Connor Park samedi après-midi.

Avec 19 212 spectateurs, l’équipe de Pat Ryan a gagné par neuf points. L’écart a été érodé par les buts tardifs de Jack Clancy et Killian Sampson d’Offaly, mais Offaly regrettera l’occasion non saisie à la 54e minute – si Patrick Collins n’avait pas sauvé Oisin Kelly, l’écart aurait été réduit à seulement trois points. Cet échec à convertir leur chance a été doublement puni puisque Patrick Horgan a marqué le troisième but de Cork lors du jeu suivant et ils ont continué à partir de là. Dublin attend le match des quarts de finale samedi prochain.

Alors que Killian Sampson a obtenu le premier point du match pour Offaly – manqué par Adam Skreny, apparemment en vacances – dès la deuxième minute, Cork a immédiatement répondu avec son premier but alors que Brian Hayes a couronné une belle course avec un tir devant Mark Troy.

Cork représente Amhrán na bhFiann avant le match. Photo de : Info/Laszlo Gizo

Les arrières latéraux d’Offaly, David King et Cillian Kelly, ont marqué en égalisant avant que Cork n’atteigne son rythme avec cinq buts au trot, deux de Shane Barrett, mais ils avaient besoin du gardien Patrick Collins pour faire un bon arrêt pour refuser le but d’Oisin Kelly à la 11e minute.

Malgré cette accalmie, les hôtes ont continué à bien rivaliser, Eoghan Cahill s’appuyant sur des ballons libres, menaçant Charlie Mitchell et Dan Burke en attaque.

READ  L'entraîneur en colère de Manchester United, Erik Ten Hag, refuse de répondre aux questions critiques des journalistes après la victoire contre Sheffield United.

Deux points de Burke les ont maintenus à moins de trois points tandis que Patrick Horgan, à l’autre bout, a choisi de marquer sur un coup franc de Cork mais a vu le tir bloqué par Troy pour 65. Mais le deuxième but de Cork est arrivé à la 22e minute, Barrett. Avec une course au volant et une finition basse, les points de Niall O’Leary et Declan Dalton ont donné à Cork leur plus grande avance du match jusqu’à ce point, 2-11 à 0-9.

La même marge était concernée en première mi-temps, Cork 2-15 à 0-13 pour de bon après avoir cherché un autre but dans les phases finales – Horgan a trouvé Hayes mais Troy a été rapide sur sa ligne.

Au début de la seconde période, les Rebels ont de nouveau menacé lorsque Hayes et Horgan se sont associés à ce dernier pour tenter de trouver Alan Connolly, mais Jason Sampson a réalisé un tacle important pour Offaly.

Si cela s’était produit, le reste du match aurait été plus formel, mais Offaly a continué à tenir le coup, malgré la perte de Cahill à la pause. Brian Duignan a pris en charge les tâches de placement du ballon tandis que Killian Sampson a préparé un but pour Oisín Kelly et a marqué son propre but alors qu’ils revenaient à cinq, 2-20 à 1-18, à la 49e minute.

Brian Hayes marque le premier but de Cork.  Photo de : Info/Laszlo Gizo
Brian Hayes marque le premier but de Cork. Photo de : Info/Laszlo Gizo

Le quatrième but de Declan Dalton a donné à Cork plus de répit, mais immédiatement après, Mitchell a profité de la glissade de Seán O’Donoghue et a joué Kelly seulement pour que Collins fasse un autre arrêt brillant.

READ  One Night at Millstreet revisite le célèbre triomphe de Steve Collins : "Seul Chris Eubank pense que l'hypnose est une connerie"

Une marge de trois points et une foule bruyante auraient pu être un test dans le dernier quart d’heure, mais Cork a plutôt relativisé le résultat avec son troisième but. C’était un mouvement bien conçu puisque Darragh Fitzgibbon a passé le ballon à Horgan, qui a échangé des passes précises avec Hayes avant de placer le ballon au-delà de Troy pour laisser neuf passes entre les deux équipes.

Fitzgibbon, Conor Lehane et le remplaçant Shane Kingston figuraient sur la feuille de match à la fin du match, avec un autre remplaçant, Robbie O’Flynn, marquant son retour de blessure avec un but à mort.

Cela a été immédiatement réfuté par Jack Clancy d’Offaly chargeant à la maison, puis Killian Sampson a enchaîné avec une frappe sous un angle serré.

Ils n’affecteront jamais le résultat, mais devraient servir de sujet de travail, un défi plus important étant presque certainement à venir la semaine prochaine.

Buteurs pour Cork : B Horgan 1-10 (0-6 F, 0-2 65), S Barrett 1-4, P Hayes 1-1, D Dalton 0-4 (0-1 F), D Fitzgibbon 0-3 , R. O’Flynn 1-0, S Kingston, C Lehane, N O’Leary 0-1 chacun.

Offaly : E Cahill (0-4 F), Duignan (0-3) 0-5 chacun, Sampson 1-3, D Burke 0-3 (0-1), O Kelly, G Clancy 1-0 chacun, Dr. . King, C Kelly, J Sampson 0-1 chacun.

Liège : P Collins ; N O’Leary, E Downey, S O’Donoghue ; T O’Mahony, R Downey, M Coleman ; C Joyce, D Fitzgibbon ; Dalton, S. Barrett, C. Lehane ; B Horgan, A Connolly, B Hayes.

Remplaçants : S Kingston pour Connolly (44), L Meade pour Barret (55), P Power pour Lehane (63), J O’Connor pour Hayes (64), R O’Flynn pour Dalton (67).

Offaly : M Troy ; P Connelly, C Burke, C King ; D Shirley, C Kelly, G Sampson ; D King, R Ravenhill ; K. Sampson, B. Dugnan, O. Kelly; C. Mitchell, E. Cahill, D. Burke.

READ  Moyes laissé "déconcerté" par l'envahisseur West Ham

Remplaçants : E Kelly pour Cahill (à la mi-temps, blessé), J Clancy pour R Ravenhill (47), S Bourke pour O Kelly (61), D Maher pour Kiely (64), L Watkins pour Bourke (70). .

Arbitre : S Stack (Dublin)

Continue Reading

sport

Les commentaires de Ruud van Nistelrooy sur Jarrad Branthwaite ont refait surface

Published

on

Les commentaires de Ruud van Nistelrooy sur Jarrad Branthwaite ont refait surface

Manchester United espère faire une déclaration cet été en dépensant judicieusement pendant la fenêtre de transfert. L’ancien attaquant Ruud van Nistelrooy sait pourquoi le club souhaitait recruter Jarrad Branthwaite.

Le mercato s’est officiellement ouvert vendredi et les spéculations n’ont pas manqué concernant le plus grand club du monde.

United a convenu de conditions personnelles avec le défenseur d’Everton Jarrad Branthwaite, qui n’a pas eu la chance de rater une place dans l’équipe d’Angleterre pour l’Euro 2024 après avoir impressionné en Premier League.

Van Nistelrooy explique pourquoi Branthwaite a été choisi pour le PSV Eindhoven

La légende néerlandaise a entraîné le PSV Eindhoven pendant une saison (2022/23) et les a menés à la gloire de la Coupe des Pays-Bas avant de se séparer.

Parlant de son passage en tant qu’entraîneur du PSV Eindhoven, Van Nistelrooy a accordé une interview exclusive à Les voix des entraîneurs Il a donné un aperçu des tactiques qu’il a utilisées au cours de cette saison.

En se déplaçant à chaque poste, Van Nistelrooy s’est concentré sur Branthwaite, qu’Everton a envoyé en prêt pour acquérir de l’expérience en équipe première.

Van Nistelrooy a dit : « Je n’ai pas besoin de le présenter au public maintenant car il fait un excellent travail à Everton. Il s’est développé de manière fantastique cette saison, surtout en seconde période. Il a montré une grande qualité avec et hors du ballon. Les touches qu’il a effectuées à gauche et dès la préparation mais aussi défensivement, dans les duels qu’il a fait. » Il gagnait avec sa vitesse.

« Nous aimons appuyer haut et être haut sur le terrain, être dans la ligne médiane et il n’avait pas peur de le faire. »

Branthwaite est désormais sur le point de rejoindre United.

READ  One Night at Millstreet revisite le célèbre triomphe de Steve Collins : "Seul Chris Eubank pense que l'hypnose est une connerie"

Il est normal qu’une légende du club comme Van Nistelrooy repère ses talents très tôt et les nourrisse pendant une saison en Eredivisie.

Les fans d’Everton seront profondément attristés de perdre Branthwaite après seulement un an en équipe première.

Abonnez-vous au podcast Stretty News Diffusion de rue Pour les épisodes hebdomadaires sur Manchester United. Vous pouvez également vous abonner au service sans publicité Newsletter Streety. Obtenez le verdict de Stretty News sur tout ce qui concerne Manchester United.

Continue Reading

sport

US Open 2024 : Ludwig Aberg mène avec Bryson DeChambeau, Patrick Cantlay et Rory McIlroy à la poursuite de Pinehurst n°2 | Actualités golfiques

Published

on

US Open 2024 : Ludwig Aberg mène avec Bryson DeChambeau, Patrick Cantlay et Rory McIlroy à la poursuite de Pinehurst n°2 |  Actualités golfiques

Ludvig Åberg est en tête d’un classement de stars avant le week-end de l’US Open, avec Bryson DeChambeau et Rory McIlroy parmi le peloton de poursuite au n°2 de Pinehurst.

Le débutant de l’US Open a tiré un moins de 69 lors d’une autre journée difficile pour marquer pour se hisser à la cinquième place avec un 69 de moins de 69, un tir devant le champion 2020 DeChambeau, le co-capitaine Patrick Cantlay et le Belge Thomas Detry.

McIlroy – qui vise son cinquième titre majeur et son premier depuis 2014 – est mené de deux points malgré un 65 sans bogey suivi d’un 72 au deuxième tour, ce qui l’a laissé à la cinquième place aux côtés de Tony Finau et Matteo Pavon, tandis que Hideki Matsuyama, vainqueur du Championnat Masters 2021, a remporté le prix du 66e tour aujourd’hui pour se rapprocher à trois de la tête.

Classement après R2 (États-Unis, sauf indication contraire)

-5 Ludwig Aberg (Suède) ; -4 Bryson DeChambeau, Thomas Detry (Bell), Patrick Cantlay ; -3 Rory McIlroy (Eneral), Tony Finau, Mathieu Pavon (France)

Autres sélectionnés : -1 Xander Schauffele ; +2Brian Harman ; +4Colleen Morikawa ; +5 Scottie Scheffler, Shane Lowry (comte) ; +6 Viktor Hovland (ni) ; +7 Bois de Tigre

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo facilement accessible

Rory McIlroy a tiré un 72 au-dessus de la normale à Pinehurst n°2 au deuxième tour de l’US Open alors qu’il prenait du retard après avoir commencé la journée à égalité en tête.

Le numéro un mondial Scottie Scheffler s’est faufilé dans le week-end cinq ans plus tard malgré un premier tour majeur sans birdie de sa carrière professionnelle, alors que Tiger Woods, 15 fois champion majeur, a raté un deuxième championnat majeur consécutif après un trois sur 73.

Comment progresser à Åberg à Pinehurst

Aucune des vagues du matin n’a pu améliorer le total de cinq sous le jour d’ouverture, bien que Detri ait brièvement atteint six sous jusqu’à ce qu’il termine un deuxième tour de 67 avec deux bogeys dans ses quatre derniers trous.

Detry a fixé l’objectif initial du club aux côtés de DeChambeau, qui a lancé son approche en dernier pour marquer à portée pour passer à quatre sous, avec un autre tir de McIlroy après avoir échoué à monter et descendre pour récupérer un par sur son dernier trou du tour qui contenait un birdie et trois bogeys.

« Dans l’ensemble, j’ai eu l’impression d’avoir fait du bon travail en évitant certaines erreurs du tableau de bord », a déclaré McIlroy. « J’espérais marquer plus d’occasions. Je n’étais pas aussi bon avec la batte aujourd’hui, mais je suis toujours en très bonne forme globale avant le week-end. »

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo facilement accessible

McIlroy envisage un deuxième tour difficile de l’US Open, mais reste en lice avant le week-end.

Åberg – un de retour après un premier tour de 66 – a pris un départ rapide dans la rafale de l’après-midi après avoir sauté de 30 pieds sur le deuxième et capitalisé sur le cinquième, Cantlay tirant à ses côtés alors qu’il terminait une rafale de tirs avec une avance de 20 pieds pour faire des birdies au sixième.

Pavone a également impressionné par son départ avec un birdie, mais a raté un cinq pieds au cinquième qui aurait fait une égalité à trois au sommet, avant que le double bogey de Cantlay au quatrième huitième ne mette brièvement Åberg devant.

Patrick Cantlay regarde son coup de départ au huitième trou lors du deuxième tour du tournoi de golf de l'US Open, le vendredi 14 juin 2024, à Pinehurst, en Caroline du Nord (AP Photo/George Walker IV).
image:
Patrick Cantlay pourra-t-il remporter son premier titre majeur à l’US Open cette semaine ?

Le Suédois n’a jamais quitté la tête pendant le reste de la ronde, bien qu’il ait également touché le huitième, où Cantlay a rattrapé un bogey le 12 avec deux birdies pour revenir à un.

Åberg a tiré de 20 pieds le 12 mais est retombé à cinq sous lorsqu’il n’a pas réussi à se lever et à sortir du sable pour récupérer le par le 16, puis a réussi un birdie sur ses deux derniers trous pour placer un coup de club qui était un décalage.

Ludwig Aberg, de Suède, salue après avoir atteint le 12e trou lors du deuxième tour du tournoi de golf de l'US Open, le vendredi 14 juin 2024, à Pinehurst, en Caroline du Nord (AP Photo/Matt York).
image:
Ludvig Åberg pourrait devenir le premier débutant à remporter l’US Open depuis 1913

Cantlay a perdu sa part de l’avance avec un tir abandonné le 16, tombant finalement pour un 71 au deuxième tour, tandis que Pavon était également à cinq sous Åberg jusqu’à la fin du bogey.

« C’est difficile, mais ce n’est pas censé être facile. » Oberg a déclaré à Sky Sports. « C’est ce à quoi nous nous attendons avant l’US Open, même si c’est mon premier tournoi. J’ai eu beaucoup de bonnes discussions avec les Joes sur la gestion du parcours et sur la nécessité de rester discipliné et patient. J’ai fait un excellent travail jusqu’à présent.

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo facilement accessible

Åberg mène l’US Open en deux jours et affirme que son cadet l’a aidé à surmonter le difficile parcours n°2 de Pinehurst

Que s’est-il passé d’autre ?

McIlroy jouait aux côtés de Schaeffler et du champion de la PGA Xander Schauffele, qui était à quatre de la tête bien qu’il ait rejoint Schauffler en cinquième position, avec seulement 15 sous la normale avant le week-end.

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo facilement accessible

Bon nombre des meilleurs joueurs du monde ont connu des difficultés au cinquième trou de Pinehurst n°2 lors du deuxième tour de l’US Open.

Le champion de l’Open Brian Harman est derrière sept après 71 secondes consécutives, et le champion en titre Wyndham Clark fait partie d’un groupe qui comprend également Collin Morikawa, alors que Schaeffler a évité de peu de rater sa première apparition depuis juillet 2022.

Schaeffler, Tommy Fleetwood, Shane Lowry, le quintuple vainqueur majeur Brooks Koepka et Matt Fitzpatrick étaient parmi ceux qui ont atteint ce chiffre, Francesco Molinari passant également à cinq après avoir terminé sa ronde avec un trou d’un coup dramatique sur le par-3. neuvième.

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo facilement accessible

Francesco Molinari bogey le neuvième trou de Pinehurst n°2 pour entrer de manière dramatique à l’intérieur du cut projeté à l’US Open !

Robert McIntyre a raté un tir après un 76 au deuxième tour, et le champion de la FedExCup Viktor Hovland a également terminé six derrière, Woods étant mené par un autre tir après avoir trouvé un seul birdie lors d’un autre vendredi frustrant.

« Eh bien, c’est une de ces choses où il faut gagner pour gagner un tournoi de golf », a déclaré Woods. « Je ne peux pas gagner le tournoi d’où je suis, donc c’est vraiment frustrant. Je pensais avoir assez bien joué pour être en lice. Mais ça n’a pas marché. »

Qui remportera le troisième Grand Chelem masculin de l’année ? Regardez l’US Open en direct sur Sky Sports. La couverture en direct du troisième tour commence samedi à partir de 15 heures sur Sky Sports Golf. Diffusez l’US Open et plus encore avec MAINTENANT.

Logo de golf maintenant

Obtenez les meilleurs prix et réservez une visite sur l’un de nos 1 700 parcours à travers le Royaume-Uni et l’Irlande.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023