Christian Troadec : « la décision du tribunal est un combat d’arrière-garde ! »

Affaire des livrets bilingues délivrés par la mairie de Carhaix et refusés par le tribunal de Brest : Christian Troadec le maire de la capitale du Poher donne son sentiment.

7 COMMENTS

  1. intéressant tout cela!
    Quand l’hypocrisie de la France est à son comble…
    Bien sûr qu’il ne faut pas céder d’autant plus que l’argumentaire juridique semble plus que bancal. A mon avis, la réponse du tribunal administratif va vite remettre à sa place les petits fonctionnaires franchouillards zélés du parquet de Brest.
    Mais il ne faut pas se contenter de cela, il faut aller titiller les gardiens du temple franchouillard là où ils nous attendent les moins:
    Il est plus que temps que les communes qui ont un nom breton de Bretagne demande officiellement la correction de leur nom car d’une part cela ne signifie rien en breton mais en plus en français.
    Donc vive Kemper, Lannuon, Gwengamp, Henbont, Kallag, Karnag, Kraozon,… On verra bien la réaction de la France et si cela ne marche pas, il suffit d’en avertir les média non français. (Les anglo-saxons adorent!!!)

    Betek an trec’h!

  2. Loi qui suspend l’Exécution de celle du 2 Thermidor relative à la nécessité d’écrire en français dans les Actes publics.

    Du 2 septembre 1794 [16 Fructidor an 2]-(I.B. 51, n° 276.)

    La Convention Nationale décrète que l’exécution de la loi du 2 thermidor sera suspendue, jusqu’à ce qu’il lui ait été fait un nouveau rapport sur cette matière par ses comités de législation et d’instruction publique.

    in Louis Rondonneau,  »Collection général des lois, décrets, arrétés, sénatus-consultes …, » Volume 5, page 106

  3. Texte complet de l’article en question:
    http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/francophonie/decret-2_thermidor-terreur.htm
    Remarquez la note en bas de page disant que ce décret « fut suspendu en septembre, jusqu’à la diffusion d’un nouveau rapport sur cette matière par des «comités de législation et d’instruction publique ».
    Questions:
    1. Comment prouver cette suspension?
    2. A-t-elle été levée?
    3. Est-il possible de publier une page intérieure du livret de Carhaix pour que l’on voit concrètement la chose?

    Autre chose:
    « Livret de famille bilingue
    Les militants réclament notamment l’établissement de documents administratifs bilingues. « Nous avions la volonté de traduire le livret de famille en breton, mais le ministre nous a fait comprendre que c’était illégal », répond Ana Sohier, adjointe au patrimoine culturel et immatériel. En Bretagne, seule la ville de Carhaix a franchi le cap. « La reconnaissance de la langue ne doit pas passer outre la loi », argumente Ana Sohier. » d’après « 20 minutes ».

    • Triste de lire pareille chose de la part d’Ana Sohier, censément militante « autonomiste ». Si la loi ne convient pas, on fait pression pour la changer, pour obtenir le pouvoir de légiférer, ou on la contourne sans regrets. Mais on ne s’incline pas devant une loi injuste et stupide.

  4. C’est la deuxième fois que j’écoute une de vos interviews téléphoniques enregistrées. C’est une super idée. Cependant, ne serait-il pas possible de prendre les précautions nécessaires pour éviter les interférences et procéder à un enregistrement d’une meilleure qualité.

  5. À mon avis Aotrou Troadec, ce n’est « plus un combat » d’arrière-garde, mais la « finition » des nettoyeurs de tranchées et supplétifs!…Les avant-gardes, corps d’armées divers et arrière-gardes ayant assuré l’essentiel du « job »!…

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.