A Ghé, eune métairiy… robotizéy

Su Ghé (56) eune métairiy robotizéy meune ben dou drao dens le peyi. Dens la métairiy-la n’ét pâs contance de « stabul' », de « tonne » ou ben core de « nâche », n’ét contance qé de vagonéys de milië de lites de laet e de robots. A-don, ét eune vra uzeïne a laet q’a taet choméy dens le Porhoët. 1 200 000 lites de laet châqe anéy, des robots qi se parent des 150 vâches sans derompe, lon le journéy e lon la netéy (!) La métairiy-la ét franchizéy (l’enterprinze Lely) e s’orine dens des « uzeïnes » de méme qé gn’a deja en Holande ou ben ao Danemark. E les 24 e 25 dou mei de setembe ét 800 bobiats qi sont v’nu l’vë lou pertus de në dens la « métairiy de l’aviende ». Le jou-la ça taet eune journéy « u débarë » e la meute v’ni ao moulin dou laet, pa !

Dou cou-la, les ciuns de la Confédération Paysanne s’ebreuent come diâbe. « O des métairies de méme, gn’ara 10 faï mins d’enplets dens l’agricoutûre » qé conte la Conf’. « Des païzants de méme vieulent pu ren alentour de yeûs ! »

E vra qé si qé gn’a de pu en pu de métairiy de méme, gn’ara pu hardi de païzants dens les qhemunes de Bertègn e d’anlhou.

Parolië : Ghé : Guer (56) / métairiy : ferme / m’nae dou drao : fait du bruit / nâche : corde pour attacher les bêtes / choméy : construite / se parae : s’occuper / sans derompe : sans arrêt 24h/24 / s’ebraere : hurler / s’orinae dens : s’inspirer de / l’vë lou pertus de në : faire les curieux / l’aviende : le futur / u débarë : porte ouverte / hardi : beaucoup /anlhou : ailleurs

 

 

1 COMMENT

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.