Les navires (BSAD) doivent entrer dans la flotte stratégique, non “Lowcost”

0

Brest, dimanche 30 avril 2017,  pour le syndicat des marins du Grand Ouest, les deux Bâtiments de Soutien d’Assistance et de Dépollution
(BSAD),  Argonaute et Jason, doivent entrer dans la flotte stratégique sans pour autant être affrétés par des compagnies Lowcost

COMMUNIQUE CGT DES MARINS DU GRAND OUEST

Le 4 avril 2017  le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest  apprenait que les contrats des deux Bâtiments de Soutien d’Assistance et de Dépollution
(BSAD) pour les navires Argonaute et Jason étaient reconduits avec l’Etat Français sous l’autorité des Préfectures Maritimes, et plus précisément
celle de  l’Atlantique (Argonaute) et de la Mer Méditerranée (Jason). Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest est plutôt satisfait du choix,
nous demandons que ces navires  (BSAD) puissent  entrer dans la flotte stratégique.

La flotte stratégique ne peut pas être LOWCOST sous de futiles prétextes du moins disant économique et social. Lors des appels à candidatures puis
d’offres, les vrais critères qui  doivent être retenus sont : le statut des salariés, financiers, organigramme des entreprises (afin d’éviter les conflits d’intérêts) etc. ..!
Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest qui connaît parfaitement ces dossiers, il n’était pas question « envisageable » que seul le critère du
prix soit retenu. Pour avoir écouté et entendu  nos adhérents, nous savons que toutes les sociétés qui prétendaient à ces marchés n’avaient pas les
mêmes qualités, les mêmes solidités financières, les mêmes compétences, les mêmes critères sociaux, ni les mêmes ambitions sur du long terme.
Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest  avait dans un courrier largement diffusé le 13 mars 2017 recommandé des critères du choix  lors du
renouvellement des contrats (BSAD). L’armateur devait présenter une clarté et une fiabilité et une lisibilité financière sur du long terme. L’Etat doit
être certain de pouvoir voir honorer les contrats jusqu’à terme et sans aucune surprise !!! Comme à bord des remorqueurs de sauvetage, les Marins
doivent être de nationalité Française. Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest ne voulait pas que soit affrété des navires appartenant à des sociétés LOWCOST !
La flotte des remorqueurs de sauvetage, des BSAD comme tous les navires affrétés par l’Etat  doivent être sous pavillon Français 1er Registre, il
est par ailleurs impératif que tous ces navires entrent dans la flotte stratégique. Est-il nécessaire de rappeler que les contrats des BSAD sont des  décisions prises pour du long terme, 10 à 15 ans pour les (BSAD), plus de 30 ans pour les remorqueurs de sauvetage, les mauvaises décisions seraient lourdes de conséquences !
Le Syndicat CGT des Marins du Grand ouest et la Fédération Nationale se sont souvent préoccupés du statut social de certains Marins à bord de navires ayant des contrats qui lient l’Etat à certaines sociétés maritimes privées. Le dumping social ne peut pas être autorisé « toléré » afin de pouvoir
traiter « conclure »  avec le moins disant social. Ne soyons pas dupe, le moins cher n’est jamais le meilleur, derrière le prix bas se cache quelques
dérives, sociales et environnementales.
La  flotte stratégique ne peut pas être une flotte LOWCOST, les marins sur ces navires affrétés par l’Etat doivent avoir de vraies et bonnes conditions
sociales, les navires doivent être en parfait état !  Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest est et restera très vigilant lors de tous les appels d’offres, ces derniers devraient d’ailleurs être rendus public !
Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest
Jean-Paul HELLEQUIN Porte-parole et Secrétaire Adjoint
JP.HELLEQUIN@WANADOO.FR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here