BURE : EELV Bretagne condamne l’utilisation de la force pour évacuer les opposants aux Grands Projets inutiles imposés

0

Jeudi 22 février 2018, BURE,  EELV Bretagne condamne l’utilisation de la force pour évacuer les opposants aux Grands Projets inutiles imposés.

EELV Bretagne dénonce fermement l’opération d’expulsion du Bois Lejus et de perquisition de la Maison de la résistance à Bure (Meuse), où vivent des opposants au projet d’enfouissement de déchets radioactifs CIGEO (1) et soutient les rassemblements du jour devant les préfectures. Cette expulsion, menée par 500 gendarmes, survient le jour même de la visite en Meuse et Haute-Marne de Sébastien Lecornu, le secrétaire d’Etat auprès du Ministre Nicolas Hulot. Pour les écologistes de Bretagne, cette manière forte est inacceptable compte tenu de la contestation large de ce projet depuis vingt ans.

Pour EELV Bretagne, cette opération de police est profondément révoltante, car elle repose sur une décision non contradictoire datant du 13 janvier 2017, soit il y a plus d’un an, et signifiée uniquement ce matin. L’Etat ne peut prétendre vouloir rétablir « l’état de droit » ainsi, alors qu’il a commis plusieurs infractions (défrichement, construction du mur en béton dans le bois Lejus…) sur un terrain qui ne lui appartient pas.

EELV Bretagne considère que cette utilisation de la force rend très compliquée la concertation et la reprise du dialogue pourtant souhaitable entre les différentes parties. EELV Bretagne souhaite que le Ministre de transition écologique et solidaire Nicolas Hulot sorte de sa réserve pour condamner cette opération alors qu’il affirmait récemment « qu’on ne pouvait pas imposer un projet comme ça par la force ».

D’autre part, cette expulsion entérinée par le gouvernement Macron intervient dans un contexte de durcissement dramatique du contexte social à l’encontre du monde du travail, des étudiants, des migrant-e-s, etc… C’est la mise en place d’un modèle industriel et social à l’américaine qui précarise, piétine allègrement l’environnement et les populations et s’impose par la force et l’intransigeance.

Cette opération militaire est avant tout une manœuvre politique à la mise en scène minutieusement orchestrée pour empêcher que l’abandon de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ne galvanise la résistance partout en France. Les écologistes appellent à mettre fin à ce projet démesuré, et rappellent que la réversibilité des solutions est une exigence pour les générations futures.

 

Cigéo, c’est l’enfouissement à plus de 500 mètres sous terre de déchets radioactifs à vie longue, c’est à dire qu’ils resteront radioactifs pendant plus de 100 000 ans, et certains pendant 1 million d’années. Ce projet met en danger la nappe phréatique et les terres en surface, et engage l’humanité.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.