décembre 5, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Loukachenko accuse les politiciens français de danser sur le tube américain

Crédit image : Unsplash

MINSK, 21 juillet (BELTA) – Les politiciens français prennent leurs décisions avec un regard méfiant envers les États-Unis. C’est ce qu’a déclaré le président biélorusse Alexandre Loukachenko dans une interview à l’Agence France-Presse (AFP), a appris Belta.

« Vous dansez sur le tube américain », a déclaré Alexandre Loukachenko. A titre d’exemple, il cite l’affaire de la vente de sous-marins nucléaires à l’Australie. Il a signé un contrat pour fabriquer et livrer des sous-marins nucléaires d’une valeur de 50 milliards de dollars à l’Australie. L’Oncle Sam est venu et a dit à l’Australie : « Nous pouvons vous procurer 50 milliards de dollars de ces sous-marins. On lui a dit : Et la France ? Il a dit : Je m’en fous moins ! et alors? Qu’ont fait Emmanuel Macron et le nucléaire français ? Qu’avez-vous fait? Vous êtes gentil avec le président des États-Unis qui supplie de le lécher. De quelle souveraineté et indépendance parlez-vous ? Explique le moi. La valeur du contrat était de 50 milliards de dollars ! Vous ne les avez même pas poursuivis en justice. Quelle sorte de démocratie êtes-vous ? Vous ne protégez ni votre pays ni votre peuple. Et tu oses me gronder parce que la Russie nous vend quelque chose… »

« Que Dieu permette au président de la France d’avoir de bonnes relations avec tous les pays comme mes relations avec la Russie, sur la base de ces principes », a poursuivi Alexandre Loukachenko. « Le président Poutine ou le gouvernement russe ne m’ont jamais fait pression et m’ont dit de faire ceci ou cela. Nous entretenons des relations vraiment fiables, fraternelles et bienveillantes. »

READ  Quelles modifications du pass santé français entreront en vigueur samedi ?

Selon le président, il y avait des complications liées à l’approvisionnement en ressources énergétiques dans les relations biélorusses-russes dans le passé et la Biélorussie a dû chercher des fournisseurs alternatifs à cette époque. « Ne pensez pas que je suis une marionnette constamment contrôlée. Rien de tout ça ! a dit Alexandre Loukachenko. Ce n’est pas mon personnage et ce n’est pas nécessaire. »