décembre 4, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Lula bat Bolsonaro aux élections brésiliennes

L’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a avancé le titulaire sortant Jair Bolsonaro dans le décompte des voix lors d’une élection entachée par les accusations du Parti des travailleurs de gauche de Lula selon lesquelles la police a supprimé le vote dans certaines régions.

Avec 80,9 % des machines à voter comptées, Lula a obtenu 50,3 % des voix contre 49,7 % pour Bolsonaro, bien qu’un grand nombre de voix soient restées dans l’État fief de Bolsonaro, São Paulo.

Les alliés de Lula ont déclaré que la police avait arrêté des bus transportant des électeurs sur les autoroutes, même si l’autorité électorale les en avait empêchés.

Les médias brésiliens ont rapporté que ces opérations étaient concentrées dans le nord-est, où Lula bénéficie du plus fort soutien.

« Ce qui s’est passé aujourd’hui est un crime. Rien ne justifie que (la police) bloque la route le jour des élections », a déclaré à la presse le dirigeant travailliste Gleesi Hoffman.

Cependant, le Tribunal électoral suprême (TSE), qui administre les élections brésiliennes, a déclaré que personne n’avait été empêché de voter et a refusé de prolonger les heures de vote.

La police fédérale des autoroutes a déclaré qu’elle s’était conformée aux ordonnances du tribunal.

Les élections sont un référendum sur deux visions très différentes et farouchement opposées de l’avenir du Brésil.

Bolsonaro s’est engagé à promouvoir un virage brusque vers la droite dans la politique brésilienne après une présidence qui a vu l’une des épidémies de Covid-19 les plus meurtrières au monde dans la pandémie et la déforestation généralisée dans le bassin amazonien.

READ  De grandes foules dans les villes européennes écoutent l'appel de Zelensky

Lula promet plus de responsabilité sociale et environnementale, rappelant la prospérité grandissante de sa présidence 2003-2010, avant que les scandales de corruption n’entachent son parti travailliste.

Bolsonaro a décrit, sans preuve, le système électoral comme vulnérable à la fraude, faisant craindre qu’il ne concéde pas la défaite, à l’instar de son allié idéologique, l’ancien président américain Donald Trump.

Cela a ajouté aux tensions lors de l’élection la plus polarisée du Brésil depuis son retour à la démocratie en 1985 après que la dictature militaire s’est rassemblée contre Lula, un ancien dirigeant syndical, et a évoqué avec nostalgie M. Bolsonaro, un ancien capitaine de l’armée.

Luiz Inacio Lula da Silva et Jair Bolsonaro

Avec des autocollants Bolsonaro sur sa poitrine, la résidente de Rio de Janeiro, Ana Maria Vieira, a déclaré qu’elle était sûre qu’elle voterait pour le président et qu’elle n’accepterait jamais le choix de Lula.

« J’ai vu ce que Lula et son gang criminel ont fait à ce pays », a-t-elle déclaré en arrivant pour voter dans le quartier de Copacabana à Rio, ajoutant qu’elle pensait que la gestion de l’économie par Bolsonaro était « fantastique ».

Bolsonaro a surclassé les sondages au premier tour le 2 octobre parmi 11 candidats.

Les sondeurs ont déclaré qu’ils avaient réajusté leurs méthodes en fonction de cette découverte.

La victoire de Lula serait un retour époustouflant pour le dirigeant de gauche, qui a été emprisonné en 2018 pendant 19 mois pour des accusations de corruption que la Cour suprême a annulées l’année dernière, lui ouvrant la voie pour briguer un troisième mandat présidentiel.

À Sao Paulo, l’avocat Gerardo Mayar, 31 ans, s’est dit horrifié par ce que Bolsonaro avait fait en tant que président.

READ  Appels à fermer Belfast Park en raison de la mort de pélicans

« Les quatre dernières années ont été une source d’embarras tant au niveau national qu’international », a-t-il déclaré après le vote. « Je pense que c’est ridicule que le Brésil soit dans cette position honteuse. »

Les citoyens brésiliens ont fait la queue pour voter à Croke Park aujourd’hui

Plus tôt dans la journée, environ 7 500 citoyens brésiliens ont voté à l’élection présidentielle à Croke Park à Dublin.

L’ambassadeur du Brésil en Irlande, Marcel Beato, a déclaré qu’il y avait 12 000 Brésiliens inscrits pour voter ici.

Avant que les gens ne votent, M. Beato a déclaré: « C’est une élection très disputée, je pense que les gens seraient plus enthousiastes à l’idée de voter. »

Plus des trois quarts des Brésiliens qui ont voté en Irlande étaient favorables à M. Lula lors du tour précédent, avec seulement 13 % soutenant Bolsonaro.