Coupe de France : l’heure de la revanche a sonné

C’est fait. Après deux heures de suspense, l’En Avant Guingamp a décroché son billet (3-1) pour rejoindre Rennes le 03 mai prochain en finale de la Coupe de France. L’affiche, semblable a celle de 2009, sonne comme un air de revanche.

Des frissons, il y en a eu hier soir au Roudoudou et ce,  jusqu’à la fin de la prolongation.

Dès les premières minutes de jeu, les Trégorrois ont su se montrer agressifs. L’ouverture du score de Yatabaré à la sixième minute promet une soirée riche en évènements. Les bretons dominent mais présentent quelques signes de fatigue. Les monégasques égalisent à la 36è par l’intermédiaire de Berbatov. Ils auraient même pu doubler la mise juste avant la mi-temps grâce à une demi-volée manquée par Germain dans la surface. Le score en restera là à pause.

Visages crispés à la buvette, les supporters y croient. L’objectif de rejoindre Rennes en finale de la Coupe de France est atteignable face à un Monaco qui semble souffrir du déplacement.

Reprise des hostilités. l’EAG poursuit sa stratégie de contre, pour l’instant inefficace face aux occasions des joueurs de la principauté. Berbatov, encore lui, perce dans le camp breton et sert James qui envoie le ballon dans les mains de Samassa, dix minutes après la reprise. Réponse quasi-immédiate des Guingampais qui obtienne un coup-franc. Sans suite. Le jeu se calme, la fatigue commence à se faire sentir jusqu’à l’entrée de Douniama. Le Congolais tente sa chance, à 25 mètres du portier du rocher qui dévie la barre sur la barre transversale. Une occasion de tuer le match à 5 minutes de la fin du temps règlementaire. D’autant qu’une faute de main dans la surface monégasques aurait pu sceller le sort du match dans les arrêts de jeu.

Prolongations donc avec un certain agacement côté breton. Les Rouges et Blancs craquent en toute fin de rencontre. Atik et Yatabaré offrent un sérieux avantage à leur équipe en manquant à la 112 et à la 117ème minute.

L’EAG, malmené en championnat, se paye le luxe d’éliminer le dauphin du Paris Saint-Germain (3-1) et tentera, le 03 mai prochain de décrocher une deuxième coupe de France une nouvelle fois face à Rennes. La motivation et le succès étaient donc au rendez-vous.

 

 

12 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.