Régionales : »Oui la Bretagne » pas de consigne de vote pour le 2ème tour, préparons l’avenir

Carhaix, mardi 8 décembre 2015, Christian Troadec, maire de Carhaix et tête de liste « Oui la Bretagne » n’ ayant pas franchi la barre fatidique des 10% nécessaires pour se maintenir dimanche 13 décembre, ne donne pas de consigne pour ce deuxième tour.

COMMUNIQUE DE PRESSE

OUI LA BRETAGNE

Oui la Bretagne 4

Pas de consigne de vote pour le second tour. Préparons l’avenir !

 

La liste « Oui la Bretagne » visait les 10 %. Nous obtenons 6,71 % à l’issue du premier tour et cela nous positionne à la 4ème place des différentes forces politiques en Bretagne. Il faut prendre ce résultat comme un encouragement aux idées régionalistes. Jamais une liste de cette sensibilité avait obtenu un tel score sous ses propres couleurs aux régionales. Il faut désormais préparer l’avenir.

Nous constatons avec regret le taux élevé des abstentionnistes et avec beaucoup d’inquiétude la montée inquiétante du FN. Une fois de plus il nous faut dire à nos concitoyens que cette voie extrémiste de droite est sans issue et qu’elle est dangereuse pour la Bretagne, économiquement, socialement et qu’elle ne garantira ni la sécurité ni les libertés fondamentales.

Les attentats de Paris n’ont pas permis de mener sereinement une campagne électorale digne de notre pays. L’instrumentalisation des peurs légitimes et de la douleur par le pouvoir en place – . Il y a fort à parier que les Sarkozystes, s’ils avaient été au pouvoir, auraient eu la même attitude ! –  la stratégie d’évitement du « candidat-ministre » Jean-Yves Le Drian, son refus de débattre, ont privé les électrices et les électeurs de la confrontation d’idées nécessaire pour véritablement bâtir un projet collectif breton et faire face aux défis qui attendent la Bretagne. Le PS, renouant avec ses vieux démons mollétistes, en porte l’entière responsabilité. Il contribue par ces méthodes déplorables à grossir le camp des abstentionnistes ou des extrémistes de droite. L’histoire retiendra que Jean-Yves Le Drian, ministre de la Guerre aura été élu président de la Région Bretagne durant un état d’urgence et d’exception où il aurait été honnête de retarder une élection. Ce n’est évidemment pas la dictature mais ce n’est plus tout à fait la démocratie.

La liste « Oui la Bretagne » n’étant pas en mesure de se maintenir au second tour, ne pouvant raisonnablement pas fusionner avec une des deux listes « civilisées » restant en course, se retire purement et simplement et ne donne aucune consigne de vote.

Dès demain, nous serons néanmoins au travail pour préparer les prochaines échéances électorales, dont la présidentielle et les législatives, pour conforter et renforcer la voie politique bretonne autour de la plateforme progressiste « Oui la Bretagne » pour combattre quotidiennement le centralisme et le jacobinisme ambiant et la montée inquiétante du Front National. quotidiennement le centralisme et le ja

Face à ces deux fléaux, nous serons la voie incontournable de la résistance et une vraie source de proposition en Bretagne. Ce score encourageant du premier tour des élections régionales en Bretagne nous invite à créer  une force régionaliste en Bretagne à vocation majoritaire et donc à exercer le pouvoir.

 

Christian Troadec

Maire de Carhaix

Conseiller départemental du Finistère

9 COMMENTS

  1. Le mouvement des Bonnets rouges a suscité un intérêt,une envie, un espoir énorme. Mais qui a débouché sur un gâchis encore plus grand. Réunir presque tous les corps de métier et de sensibilité différentes pour ensuite les décevoir.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.