Le parti socialiste enterre les “langues régionales” ! (détail du vote)

68

Alors, qu’était examinée ce jeudi 14 janvier en séance à l’Assemblée Nationale, la proposition de loi du député Paul Molac en faveur des “langues régionales”, le texte a finalement été rejeté par le groupe socialiste. Le PS a en effet voté contre le texte, alors que l’ensemble des article avaient été adoptés au cours du débat par des députés de tous bords. Le collectif Ai’ta! condamne cette misérable manoeuvre politique.

Après le rejet par le Sénat, le 28 octobre dernier, du projet de loi de révision constitutionnelle qui aurait permis la ratification par la France de la Charte européenne des langues minoritaires, la proposition de loi du député Molac, aussi maigre soit-elle, laissait entrevoir quelques avancées intéressantes. Notamment, en sécurisant les écoles associatives par immersion du réseau Diwan et en favorisant l’enseignement du breton dans les écoles publiques. Le texte aurait également permis une affirmation de la signalétique bilingue et le développement de l’usage de la langue bretonne dans l’audiovisuel.

Malgré l’adoption successive en séance des 5 articles de la proposition de loi, contre l’avis du gouvernement, celle-ci a été rejeté lors du vote final, par 14 voix contre 13, à l’occasion du scrutin public demandé par les députés socialistes, qui leur a permis de voter pour le compte de parlementaires absents de l’hémicycle.

Plutôt que d’attendre le passage du texte au Sénat pour retravailler certains articles et trouver un compromis, les socialistes ont tout simplement préféré enterrer la proposition de loi.

Les députés Molac et le Fur ont été très actifs lors de la séance où siégeait également M. De Rugy. Les autres députés bretons ont quant à eux brillés par leur absence, alors qu’ils sont si prompts à se dire favorables à la langue bretonne!

L’opposition farouche aux “langues régionales” du parti socialiste à l’Assemblée Nationale et du parti Les Républicains au Sénat démontre une fois de plus que les Bretons ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour se réapproprier leur langue.

Le détail du vote des députés  :

Ceux qui ont voté contre le projet de loi  :

Ibrahim Aboubacar (Mayotte) PS
Yves Blein (Rhône) PS   : Non présent au vote, pouvoir donné pour motif “en mission ou maladie”
Patrick Bloche (Pariz) PS
Émeric Bréhier (Seine et Marne ) PS
Jean-Jacques Bridey (Val de Marne) PS
Valérie Corre (Loiret ) PS
Pascal Deguilhem (dordogne) :  Non présent au vote, pouvoir donné pour motif “en mission ou maladie”
Yves Durand (Nord) PS
Anne-Christine Lang (Pariz) PS
Jean-Luc Laurent (Val de marne) PS
Dominique Lefebvre (Val d’Oise) PS
Michel Pouzol (Essonne) PS
Christophe Sirugue (Saône et loire) PS  : Non présent au vote, pouvoir donné pour motif “en mission ou maladie”
Pascal Terrasse (Ardèche) PS  : Non présent au vote, pouvoir donné pour motif “en mission ou maladie”

Ceux qui ont voté pour le projet de loi  :

Brigitte Allain (Dordogne ) EELV
Danielle Auroi (Puy de Dôme ) EELV
Denis Baupin (Pariz) EELV
Michèle Bonneton (Isère) EELV
Cécile Duflot (Pariz) EELV
François-Michel Lambert (Bouches du Rhône) Ecologistes
Véronique Massonneau (Vienne) Ecologistes
Paul Molac (Mor-bihan) UDB
Barbara Pompili (Somme) Ecologistes)
François de Rugy (Liger-Atlantel) Ecologistes
Jean-Noël Carpentier (Val d’Oise) PRG
Paul Giacobbi (Korsika) PRG
Marc Le Fur (Aodoù-an-Arvor) LR

 

68 Commentaires

  1. TALAMONI vient de répondre à des journalistes français sur ce sujet des langues.

    Il a commencé sa phrase ainsi : “… la France, ce pays ami….!”
    Provoquant un émoi majeur, chez les journalistes parisiens…
    Du fait, il s’en explique calmement : “Vous savez que je suis indépendantiste, alors ne soyez pas surpris par mes propos…!

    Sur Canal +, une journaliste pose la question à Jacques ATTALI, si les propos de TALAMONI sont normaux en République…
    Réponse de Jacques ATTALI : “Je suis pour la liberté des peuples je dois donc être cohérent avec moi-même, c’est pour cela que j’ai soutenu le Référendum en Crimée. Si les Corses veulent leur indépendance, je serai triste pour la France, mais on ne peut pas les empêcher….!

    Visiblement, les Corses savent parler aux Français et se faire comprendre, mais ce talent n’est pas Breton. Chez les Bretons ont est encore à se demander pourquoi en votant massivement Socialiste ces derniers ne défendent pas les droits élémentaires de la Bretagne à la place des Bretons….!

    2 méthodes, 2 visions, 2 résultats différents….!

    On va voir si les médias bretons “libres” vont parler cet événement, tant il met en évidence l’erreur de routage du milieu breton depuis des années..!

  2. Cette france toujours néfaste pour la Bretagne..exode…smic..Nantes amputé..langues assassinées..
    en sortir serait s’en sortir !!…1916 Ireland..2016 Breizh !….

  3. Voilà ce que donne le vote CONTRE !!! Entre la peste et le choléra, il fallait trancher! Ficelez par des Bretons plus jacobins que leurs maîtres… Nous sommes mal engagés !!! Pourquoi toujours demander l’autorisation à Paris ? Assumons nous ! Redressons la barre pour une Bretagne libérée de ce diktat de la médiocrité, de l’incompétence dirigée, pour mieux nous enterrer… L’Ecosse, la Corse, la Catalogne, la Martinique, les Basques…( et j’en passe ) démontrent chaque jour davantage que le joug d’un état peut être levé sans violence, sans prise des armes; mais bien par la seule volonté des PEUPLES qui peuvent répondre par une DESOBEISSANCE CIVILE massive, contre laquelle aucune force armée n’a su, pu résister…

  4. Le jacobinisme poussé à ce niveau est une vraie maladie!…Nos “représentants” politiques ne traduisent pas par leurs votes l’avis du peuple qui les a élus. Le comble, on trouve même le moyen de faire basculer le résultat d’un vote en se servant des absents… Un seul commentaire: nous ne sommes pas dans une vraie démocratie…

  5. Vous êtes naïfs les politiques ne veulent pas d’un particularisme regional ils veulent l’uniformisation. Un même moule c’est plus facile a mener par le bout du nez. Quand vous allez comprendre qu’ils nous prennent pour des cons ils veulent uniquement nos suffrages pour les élections. Ce qui croyait a cela ce sont fait enculer avec une poignée de gravillons. Aucunes avancée n’aura lieu de peur de la dislocation de l’état Français. Bonsoir les doux rêveurs.

  6. Sont bêtes les bretons de Bretagne , ils sont contre le cumul des mandats et ils élisent le pire cumulard , ils veulent la langue bretonne et ils votent pour ceux qui leur ment pour être élus , ils veulent pas de NDL et ils votent encore pour les meilleurs défenseur de cet aéroport , quoi d’autre ?

  7. C’est pas grave, cela ne nous empêchera pas de voter Socialiste encore la prochaine fois.

    P.Molac ne nous a-t-il pas dit que c’était la voie “raisonnable”?
    Mona Bras n’est-elle pas toute “chose” (excitée comme une puce) d’avoir rejoint le Parti Socialiste?
    L’UDB n’est-elle pas encore et toujours “autonomiste française” et anti-tout ce qui n’est pas gauche surtout si c’est breton (la Bretagne = 2.25 millions de fachos, beau programme pour gagner les élections…)!

    Oui, les Bretons (4,5millions) sont ridicules face aux Corses (300 000 pers), mais que voulez vous, on aime ça être ridicule, cela nous prouve que nos amis socialistes ont du sentiment pour nous!

    Comme c’est écolo breton, jeté comme des serviettes par JY-le Drian, mais qui se sont empressés de voter pour lui!

    Mais la Bretagne évolue, demain, on votera FN pour défendre notre identité (qui parie quoi? Déjà 18%, le chiffre que les sondages donnaient comme indépendantistes en Bretagne)… le ridicule ne tue pas chez le Breton!

  8. Pas vraiment étonnant, le régionalisme du PS est surtout électoral, il vaut pas mieux que ses comparses. J’attends le congrès du Parti Breton avec impatience pour voir une réaction que j’aimerais être celle du renouveau nationaliste (du centre et de la droite) et d’un retour à la politique et pas de la défense du patrimoine comme le font les associations culturelles.

  9. pas étonnant !!! de la part du PS .. il s’en moque des langues régionales… et dans un sesn ça lui réussit bien, il n’y a qu’à regarder les dernières élections…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here