Brest : Coup d’envoi de la Sea Tech Week

4
6

Brest, mardi 11 octobre 2016,

Plus de 1 200 congressistes sont attendus à Brest pour la 10ème édition de la Semaine Internationale des Sciences et Technologies de la Mer, axée sur le thème « Mer et numérique ». Forte de sa dimension internationale, la manifestation accueille des événements inédits et de nombreuses nouveautés présentées dans le cadre de conférences, de workshops et du Salon professionnel. Avec l’inauguration officielle du Campus Mondial de la Mer, la pointe Bretagne se place dans le peloton de tête du développement de la recherche sur les océans. En point d’orgue, la Sea Tech Week propose aux Brestois une soirée grand public sur le patrimoine maritime et la réalité virtuelle.

© DR

Sous le signe du Big Data

Le Big Data forme la colonne vertébrale de cette nouvelle édition de la Sea Tech Week. Les données numériques sont devenues tellement volumineuses qu’elles révolutionnent les techniques de stockage, de partage et d’analyse mais surtout la vision des scientifiques. Tout l’enjeu consiste à se doter d’outils pour traiter ces masses considérables d’informations afin de mieux observer les océans. Deux grandes conférences internationales sont axées sur ce thème : ACO 2016, projet collaboratif réunissant des spécialistes de différentes disciplines et DatAcron, programme européen visant à créer une structure de gestion des données en temps réel, appliqué à la marine marchande ou à la pêche.

Top départ pour le Campus Mondial de la Mer

La séance inaugurale du 11 octobre signe le lancement officiel du Campus Mondial de la Mer, projet lancé sous l’impulsion de Brest métropole, de l’Europôle Mer, du Pôle Mer Bretagne Atlantique et du Technopôle Brest-Iroise. Il rassemble les universités, les écoles d’ingénieurs, les entreprises, les établissements de recherche nationaux et les collectivités territoriales dans une démarche pluridisciplinaire axée sur le développement de la croissance bleue. Avec la Sea Tech Week, le Campus mondial de la Mer entre dans sa phase active pour être approprié par la communauté des scientifiques.

Grandes premières internationales

Un nouvel événement, Floating Wind Power Atlantic Forum, porté par les Régions Bretagne et Pays de Loire, est organisé dans le cadre des Energies Marines Renouvelables (EMR). Il réunit plus de 300 participants et des experts internationaux venus du Japon, du Portugal et de Norvège pour travailler sur le développement de l’éolien flottant. Ce premier forum annuel va permettre de passer en revue les projets existants et de débattre des retours d’expérience. Par ailleurs, dans le cadre des coopérations scientifiques internationales de Brest métropole, une délégation du Canada, invité d’honneur, est attendue, ainsi que des représentants argentins de la communauté scientifique d’Ushuaïa. Quant à l’Europe, elle est présente sous l’égide d’Eurogoos, le réseau européen d’observation des océans. Nombre de conférences et workshops ont également une dimension européenne.

Autre grande première de la Sea Tech Week, la participation de l’Association française de réalité virtuelle pour ses journées annuelles, organisées avec le Centre Européen de Réalité Virtuelle (CERV), basé à Brest. Trois formats sont proposés : un colloque scientifique ouvert aux jeunes chercheurs, une participation au Salon professionnel afin de présenter des dispositifs innovants et l’animation de la soirée grand public.

Une immersion pour tous dans le monde virtuel

Les Brestois sont invités à participer à la soirée grand public proposée le 13 octobre. Gratuite, elle est accessible à tous et se déroule au Petit Théâtre du Quartz. Sous l’égide du numérique, elle permettra de se familiariser avec les techniques innovantes et les projets virtuels mis au service du patrimoine et de la mer, avec un focus sur l’archéologie sous-marine. Un moment de partage valorisant l’expertise brestoise et déployant les méthodes d’archéologie sous-marine internationale, avec des reconstitutions visuelles spectaculaires. Dans un même élan, Océanopolis consacre toute la journée du 13 octobre à une journée sur la mer et la réalité virtuelle, destinée aux lycéens.

Plus d’une quarantaine d’exposants au Salon professionnel

Plus d’une quarantaine d’exposants vont accueillir les congressistes avec, en particulier, un espace réservé à la réalité virtuelle. Les visiteurs pourront y découvrir les dernières technologies (CAVE) ainsi que des dispositifs de réalité augmentée. D’autres entreprises innovantes seront présentes sur le Salon, spécialisées dans la fabrication de capteurs, de solutions logicielles adaptées aux missions maritimes, d’instrumentation sous-marine, de systèmes dédiés à la surveillance de la mer, de centrales inertielles de navigation, de matériels d’échantillonnage… Pour les participants de la Sea Tech Week, c’est aussi l’occasion de rencontrer des entrepreneurs et des représentants d’institutions, avec notamment la présence des promoteurs du Campus Mondial de la Mer.

Pari réussi pour le premier Ocean Hackathon

En prélude de la Sea Tech Week, le Technopôle Brest-Iroise a organisé, les 8 et 9 octobre, un dispositif inédit en France, Océan Hackathon. Une soixantaine de participants répartis en équipes ont phosphoré 48 h sur des données détenues par le SHOM (Service hydrographique et océanographique de la Marine), Nautisme en Finistère, Ifremer, l’Agence des aires marines protégées ou encore l’IUEM (Institut universitaire européen de la mer). Avec pour objectif la création d’applications inédites permettant de favoriser, voire de réinventer l’usage de la mer. Six projets ont ainsi été élaborés et jugés sur leur aspect technique, leur rôle environnemental et leur viabilité économique. Avec une équipe gagnante pour le projet « visualiser et comprendre ce qui se passe sur et sous la mer ». Ce fourmillement d’idées pourrait avoir une suite en se concrétisant par la création d’entreprises innovantes. Dans ce cas, le Technopôle accompagnera les équipes dans leur démarche.

4 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.