Rejet de la proposition de loi de Paul Molac sur les langues régionales : Un coup de Trafalgar déplorable

Communiqué de presse

 

Rejet de la proposition de loi de Paul Molac sur les langues régionales : Un coup de Trafalgar déplorable

Paul Molac, député régionaliste du Morbihan, déplore avec consternation le rejet par l’Assemblée nationale de sa proposition de loi relative à l’enseignement immersif des langues régionales et à leur promotion dans l’espace public et audiovisuel inscrite dans le cadre de la journée parlementaire réservée au groupe écologiste. Alors que tous ses articles avaient été votés, et que des articles additionnels y avaient été ajoutés, un artifice du règlement a permis de faire voter des députés socialistes non présents. C’est l’ensemble de la proposition de loi qui a été rejetée à une voix de majorité au mépris du rapport de force dans l’hémicycle favorable à une version ambitieuse de l’initiative parlementaire.

Après le rejet par la droite Sénatoriale de la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires en octobre 2015, c’est une nouvelle opportunité ratée. On constate que si la franche hostilité n’est plus de mise en France, on n’en est pas encore au stade de la promotion des langues régionales. La France est un des derniers pays à ne prévoir aucun statut pour ses langues régionales, statut qu’elle défend à cor et à cri pour la langue française à l’international : cherchez l’erreur !

Paul Molac appelle les députés défenseurs des  langues régionales et les associations à se mobiliser afin d’exhorter le Gouvernement à ce que soit adoptée d’ici à 2017 une initiative qui puisse faire oublier ces deux échecs successifs et ainsi honorer les engagements pris et préserver ce patrimoine exceptionnel. En ce qui le concerne, il profitera de toute opportunité législative pour continuer ce combat dans l’hémicycle.

Lien vers une brève présentation de la proposition de loi :  http://paulmolac.bzh/examen-de-ma-proposition-de-loi-sur-les-langues-regionales-dans-lhemicycle-de-lassemblee-nationale-le-14-janvier/

 

Lien vers le compte-rendu des débats : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2015-2016/20160102.asp#P698753

Publicités

26 COMMENTS

  1. Attendre quoique ce soit des sociaux traîtres c’est perdre encore du temps, en France il n’y a ni gauche,ni droite seulement des jacobins vendus aux multinationales.

  2. autant d’acharnement c’est du mépris. mon premier commentaire était : salauds! mon commentaire a disparu. après mure réflexion , ma réaction reste : salauds de jacobins!

  3. On a pas besoin d’une loi pour parler avec son coeur. Si les franciliens jacobins ne désirent parler qu’ une langue, qu’ ils la gardent . Ils ont déjà perdu leurs latin! Les langues régionales n’ont pas besoin de recevoir d’ordre d’en haut pour se taire. Elles sont bien vivantes et elles ne se tairons jamais! Aucune loi ne pourra les ratifiées!

  4. Quelles que soient les magouilles obscurantistes de dernière heure pour torpiller cette modeste proposition de loi favorable aux langues régionales, voter un texte législatif avec 27 ou 28 votants sur 577, c’est de toute façon une fumisterie démocratique inacceptable.

  5. On rigole bien en Bretagne . Alors on continue : Ils ont des chapeaux ronds , Vive la Bretagne , ils ont des chapeaux ronds Vivent les Bretons . Cela passera quelques bon coups de Muscadet ( vin importe des PDL/France ) et on est heureux .Pauvre peuple . Pierre CAMARET

  6. La nouvelle ministre (D0M) de la culture saura peut-€tre défendre une posture différente dans les semaines à venir…. tout vient à point. Re’ patience.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.