Connect with us

Top News

Améliorer la vie au travail en France et dans l’Union européenne

Published

on

Améliorer la vie au travail en France et dans l’Union européenne

Le débat en France passe d’une vie plus longue à une vie professionnelle meilleure, écrit Sofia Fernandez, mais c’est un défi à l’échelle européenne.

La France a un énorme droit du travail mais la qualité de l’emploi est relativement médiocre (Gerard Bottino / shutterstock.com)

En septembre, les Français verront leur vie active allongée avec l’entrée en vigueur de la réforme des retraites, qui prévoit le report progressif de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans. Cette réforme a été adoptée malgré l’opposition de tous et autour des syndicats 70 pour cent de la population, ce qui a conduit à l’une des plus fortes protestations sociales en France depuis trois décennies.

Dans la foulée de son adoption, le président, Emmanuel Macron, a cherché à apaiser les syndicats, ouvrant un débat sur l’amélioration de la qualité de vie au travail avec pour objectif le « Pacte pour la vie au travail ». C’est une discussion nécessaire et une initiative bienvenue, mais nous ne pouvons que regretter son arrivée tardive. En effet, comme l’ont particulièrement insisté Confédération française démocratique du travail (CFDT), cela aurait dû précéder le débat sur l’allongement de la vie au travail : Travailler mieux doit passer avant de travailler plus longtemps.

Défi urgent

Ce débat doit contribuer à apaiser les relations avec les syndicats en ouvrant la voie à l’amélioration de la qualité de l’emploi et du travail en France. C’est un défi particulièrement pressant, compte tenu des nombreuses enquêtes et études mettant en évidence A malaise en France quand il s’agit de travailler.

En mars, l’Institut syndical européen pied Une mise à jour de son indice d’évaluation de la qualité de l’emploi en Europe. L’indice de la qualité de l’emploi de l’ETUI est basé sur six dimensions : les salaires, les formes d’emploi, la sécurité de l’emploi, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les conditions de travail, le développement des compétences/de la carrière et la représentation du groupe. La France se classe 16e, avec le Danemark, la Suède, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Autriche, la Finlande et l’Allemagne en tête. La France se situe en dessous de la moyenne européenne sur trois des six dimensions : qualité des revenus, conditions de travail et développement des compétences/carrières.


Faites partie de notre communauté de leaders d’opinion

Recevez de nouvelles perspectives directement dans votre boîte de réception. Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des articles d’opinion stimulants et des analyses d’experts sur les problèmes politiques, économiques et sociaux les plus urgents de notre époque. Rejoignez notre communauté de lecteurs engagés et participez à la conversation.

Inscrivez-vous ici

En effet, la performance relative de la France s’est détériorée : le pays occupait la neuvième place de l’indice en 2015. Enquête européenne sur les conditions de travail des peintures Image et cadeaux similaires pointeurs aux mauvaises performances de la France, notamment la vulnérabilité accrue du personnel au stress physique et psychologique, l’accès réduit à la formation et la représentation limitée du personnel.

READ  Incendies de forêt en France: Plus de 3 000 touristes ont fui alors que les incendies faisaient rage en France pour les vacances

Cela se reflète de manière significative dans la santé des travailleurs – et donc dans la performance des entreprises – avec absentéisme Elle a atteint un taux record en France en 2022. Les arrêts de travail ont augmenté de 30 % en dix ans, et l’augmentation des troubles mentaux en est en grande partie responsable. 39% des salariés français se disent en bonne santé en danger En raison de leur activité professionnelle, six points de pourcentage de plus que la moyenne des travailleurs européens.

pénurie de main-d’œuvre

L’amélioration des conditions d’emploi et de travail doit être une fin en soi, mais elle apparaît aujourd’hui aussi comme un moyen de répondre à un enjeu majeur du marché du travail français. Comme de nombreux autres pays européens, la France est confrontée à une pénurie croissante de main-d’œuvre dans de nombreux secteurs – en particulier la construction, l’hôtellerie et la restauration, la santé et les soins personnels. Pourtant, la France est encore loin du plein emploi, que Macron espère atteindre d’ici la fin de son quinquennat en 2027. Même si le chômage demeure. à ses niveaux les plus bas En 15 ans (7 %), il reste supérieur à la moyenne européenne (5,9 %).

De nombreuses raisons expliquent cette combinaison de chômage élevé et de sous-emploi. L’inadéquation entre l’offre et la demande de compétences en est certainement une, mais pas la moindre. Le renforcement des compétences des travailleurs est impératif dans ce contexte. Mais, comme Eurofound pointant versLe développement des compétences des travailleurs ne suffira pas à remédier à la pénurie de main-d’œuvre.

Parmi les solutions à appliquer, l’amélioration de la qualité des recrutements, pour rendre les emplois plus attractifs, est essentielle. En particulier, les doubles transformations en cours – numérique et verte – entraînent des transformations rapides et profondes du marché du travail. Celles-ci ont des effets significatifs sur la quantité et la qualité de l’emploi à attendre et à diriger.

Pas une tâche facile

Dans le cadre de ce nouveau pacte sur la vie professionnelle, les partenaires sociaux doivent négocier et traduire en propositions concrètes les chefs Bonnes intentions: améliorer les revenus des salariés, mieux partager les richesses, améliorer les conditions de travail, améliorer l’emploi, trouver des solutions aux dommages professionnels ou aider à la reconversion et à l’emploi des seniors. Sur ce dernier volet, l’accord doit aborder les dispositions de la réforme des retraites imposées par le Conseil constitutionnel, comme l’indicateur d’embauche des seniors au niveau de l’entreprise, un CDI senior, exonéré de certaines cotisations, et facilitant l’emploi des salariés de longue durée. périodes. Demandeurs d’emploi de plus de 60 ans.

READ  Essais Olympiques Français 2024 : Finales Jour 4

Les négociations doivent également reposer sur Recommandations affilier Do Travel officielC’est une instance lancée en décembre dernier pour réfléchir à l’avenir du travail et à son sens. Ces recommandations s’articulent autour de quatre axes :

  • promouvoir une gestion accessible qui engage davantage les travailleurs;
  • adapter l’organisation du travail, favoriser la conciliation travail-vie personnelle et soutenir les quarts de travail des travailleurs;
  • Garantir des droits effectifs et transférables aux travailleurs tout au long de leur vie professionnelle, et
  • Protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Renouer le dialogue avec les syndicats après la réforme du système des retraites ne sera pas une mince affaire pour le gouvernement, malgré l’arrivée de nouvelles dirigeantes à la tête des deux principales fédérations françaises : Marlise Lyon à la CFDT et Sophie Binet à Confédération générale du travail. Or, il est de la responsabilité des partenaires sociaux de saisir cette opportunité, car l’amélioration de la qualité de la vie au travail, sinon précéder son extension, doit au moins aller de pair. Cet accord sera certes moins médiatisé et moins mobilisateur de la population, mais il est tout aussi important.


Soutenir les idées progressistes : devenez membre de l’Europe sociale !

Soutenez l’édition indépendante et les idées progressistes en devenant membre de Social Europe pour seulement 5 € par mois. Vous pouvez nous aider à créer davantage d’articles, de podcasts et de vidéos de haute qualité qui défient la pensée conventionnelle et promeuvent une société plus informée et démocratique. Rejoignez-nous dans notre mission – votre soutien fait toute la différence !

Devenez membre de l’Europe sociale

Une question fondamentale pour l’Europe

La qualité de l’emploi et du travail est un enjeu fondamental pour la France mais aussi pour ses partenaires européens. Deux rapports récents de la Commission européenne –Évolution de l’emploi et de la situation sociale en Europe 2023 et le Rapport de prospective stratégique 2023– Soulignant son importance et l’ampleur du défi. Face aux pénuries de main-d’œuvre et à l’allongement des carrières, la direction à prendre est de développer les compétences des travailleurs et d’améliorer la qualité de l’emploi.

Cette question n’est pas nouvelle : il y a plus de 20 ans, l’Union européenne »Indicateurs nonEn ce qui concerne la qualité du travail, de nombreuses initiatives européennes – législatives et non législatives – ont contribué, dans les limites des compétences de l’Union européenne, à améliorer sa qualité. Les travaux européens portent une attention particulière aux conditions de travail, à la lutte contre les discriminations, à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, à la formation ou à la santé et à la sécurité au travail. En cette Année européenne des compétences, plusieurs initiatives promeuvent l’apprentissage tout au long de la vie.

READ  Une autre semaine de températures élevées signifie un inconfort pour une grande partie de la France touchée par la sécheresse | nouvelles du monde

Dans un autre dossier, la Commission a adopté le mois dernier une communication sur une « approche holistique de la santé mentale », qui comprend un aspect central de la santé mentale au travail. en accord avec un appel Dès le Parlement européen en mars 2022, cela devrait se traduire par une proposition législative sur la gestion des risques psychosociaux et le bien-être au travail – bien que la Commission reste ambivalente sur ce point. Selon la commission, le coût total des problèmes de santé mentale avant la pandémie – y compris l’impact sur les systèmes de santé et les programmes de sécurité sociale, ainsi que la réduction de l’emploi et de la productivité – était estimé à plus de 4 % du produit intérieur brut de l’Europe. , soit plus de 600 milliards d’euros annuels.

gros challenge

Ces initiatives sont les bienvenues mais nous devons aller de l’avant. Le défi est de taille et concerne tous les pays de l’UE. La Commission doit jouer pleinement son rôle de coordination et de soutien des actions nationales. Le commissaire à l’emploi et aux droits sociaux, Nicholas Schmidt, a défendu quatre jours par semaine Comme l’une des solutions à la pénurie de main-d’œuvre en Europe. De nombreux essais sont en cours dans toute l’Union européenne ; Au sein du conseil plus large, le comité devrait internaliser ce débat pour stimuler la réflexion sur la flexibilité de l’organisation du travail.

Le Rapport de prospective stratégique insiste sur la nécessité de se concentrer sur le bien-être des générations actuelles et futures, et le travail de qualité doit être au cœur de l’agenda européen, notamment à la lumière de la campagne pour les élections européennes de 2024 et du programme très attendu de la commission suivante. Cela peut être un levier pour la performance sociale et économique de l’UE mais aussi une réponse aux attentes des citoyens européens.

Ceci est un post précédemment partagé Europe sociale Et Magazine IPS


Sofia Fernández 1

Sofia Fernandez est Senior Research Fellow à l’Institut Jacques Delors (Paris) et directrice Note académique Europe. Ses recherches portent sur les politiques européennes de l’emploi et sociales et la gouvernance économique européenne.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Liste de départ du Tour de France 2024

Published

on

Liste de départ du Tour de France 2024

A seulement dix jours du départ du Tour de France 2024, les annonces d’équipes commencent progressivement à émerger.

Mathieu van der Poel et Jasper Philipsen dirigeront l’équipe d’Alpesen Desoninck sur le Tour, un fait connu depuis longtemps, mais confirmé lundi.

Continue Reading

Top News

Des émeutiers ont incendié des bâtiments dans le territoire français du Pacifique en Nouvelle-Calédonie

Published

on

Des émeutiers ont incendié des bâtiments dans le territoire français du Pacifique en Nouvelle-Calédonie

En Nouvelle-Calédonie, des émeutiers ont incendié un hôtel de ville et un commissariat de police dans la nuit, alors que le territoire français du Pacifique connaissait une nouvelle vague de troubles.

Le Haut-commissariat, qui représente l’État français, a déclaré : « La nuit… a été marquée par des troubles sur tout le continent et sur l’île des Pins et Mare, nécessitant l’intervention de nombreux renforts : avec des attaques contre la police, des incendies criminels et des barrages routiers. .» Dans l’archipel.

Des émeutes et des pillages ont éclaté en Nouvelle-Calédonie à la mi-mai à la suite d’un projet de réforme électorale dont la population autochtone kanak craignait qu’elle ne fasse d’elle une minorité permanente, mettant définitivement hors de portée les espoirs d’indépendance.

Les troubles ont fait neuf morts et des dégâts estimés à plus de 1,5 milliard d’euros (1,3 milliard de livres sterling). Le gouvernement français a répondu en envoyant plus de 3 000 soldats et policiers dans la zone, située à environ 10 600 milles de Paris.

A Doumbia, au nord de la capitale Nouméa, le commissariat municipal et un parking ont été incendiés. L’Agence France-Presse a rapporté que quatre véhicules blindés sont intervenus. Plusieurs incendies se sont déclarés dans les quartiers Dokos et Magenta de Nouméa, tandis que policiers et indépendantistes se sont affrontés à Bourais, faisant un blessé.

Sept militants indépendantistes liés à un groupe accusé d’avoir orchestré les émeutes de mai ont été inculpés samedi et envoyés en France métropolitaine pour y être placés en détention provisoire.

Lundi matin, de nombreuses écoles étaient fermées en raison de la reprise des troubles.

READ  Une enquête d'opinion montre que la confiance des Français dans la science a changé depuis le Covid
Continue Reading

Top News

German Schulz exprime son inquiétude face à la victoire de l’extrême droite en France Nouvelles sur les élections

Published

on

German Schulz exprime son inquiétude face à la victoire de l’extrême droite en France  Nouvelles sur les élections

La France se rendra aux urnes en juillet pour organiser des élections anticipées, et les sondages d’opinion s’attendent à un déclin du parti du président Emmanuel Macron.

Le chancelier allemand Olaf Scholz s’est dit « préoccupé » par la possibilité que l’extrême droite remporte les prochaines élections législatives en France.

Le parti du président Emmanuel Macron est en mauvaise posture à moins de deux semaines du premier tour des élections anticipées qu’il a convoquées en réponse à la défaite de l’extrême droite que son parti a remportée dans les sondages d’opinion européens.

Le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne a également enregistré des gains lors des élections au Parlement européen de ce mois-ci, tandis que la coalition au pouvoir de Schulz a souffert.

« Je suis inquiet à propos des élections en France », a déclaré Schulz à la chaîne publique ARD lors d’un entretien annuel d’été.

« Et j’espère que les fêtes ne sont pas comme ça [Marine] En d’autres termes, Le Pen a réussi les élections. Il a ajouté : « Mais c’est au peuple français de trancher cette question ».


Des manifestations généralisées en France

Depuis que le président Macron a déclenché les élections, des milliers de personnes ont manifesté partout en France contre l’extrême droite.

Samedi, des manifestants vêtus de violet ont défilé de la place de la République au centre de Paris à la place de la Nation à l’est, brandissant des banderoles arborant des messages tels que « Poussez l’extrême droite, pas nos droits ».

Alors que le Rassemblement national recueille 35 % des voix, les manifestants ressentent le besoin de souligner les conséquences d’une victoire de l’extrême droite.

READ  Incendies de forêt en France: Plus de 3 000 touristes ont fui alors que les incendies faisaient rage en France pour les vacances

« Il faut rappeler aux gens que ce sont eux qui parlent d' »avortement de commodité » et que ce sont eux qui attaquent toujours les services de planning familial », déclare Morgane Legrasse, ingénieure nucléaire et militante féministe qui a participé à la marche à laquelle ont participé des milliers de personnes. Paris. » a-t-il déclaré à l’AFP.

D’autres marches ont eu lieu dans une cinquantaine d’autres villes de France.

Le système électoral à deux tours du pays rend difficile de prédire quel parti pourra finalement obtenir la majorité à la chambre basse du Parlement et confier à ce parti le poste de Premier ministre, qui occupe le deuxième rang au pouvoir après le président Emmanuel Macron.

Les sondages d’opinion prévoyaient que la coalition au pouvoir de Macron arriverait en troisième position aux élections législatives prévues le 30 juin – suivies d’un second tour le 7 juillet – derrière le parti d’extrême droite du Front national de Le Pen et une nouvelle coalition de gauche.

L’Armée nationale a recueilli des niveaux de soutien sans précédent après une campagne de « démilitarisation » de plusieurs décennies visant à éloigner son image de ses racines, y compris celle de l’un de ses fondateurs qui était membre des paramilitaires nazis Waffen-SS.

Mais le cœur du message du Front national reste anti-immigration, anti-islam et anti-Union européenne.


Continue Reading

Trending

Copyright © 2023