août 16, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

L’homme qui a enterré le bulldozer volé sous les balles d’ensilage les choses à Gardy les rendent à leur propriétaire

Un homme d’affaires qui a enterré un bulldozer de 22 tonnes volé sous des balles d’ensilage dans une ferme isolée de Co Mayo s’est opposé à la restitution de Gardaí à son propriétaire légitime.

Dord McAndrew, 46 ans, de Corradrich, Foxford, Ko Mayo, a plaidé coupable par jury pour avoir manipulé un bulldozer Komatsu volé après un procès devant le tribunal pénal du circuit de Castlebar.

Le juge Brian O’Callaghan devait statuer sur M. McAndrew, mais l’avocat de la défense Diarmed Connolly a demandé un report jusqu’en octobre car M. McAndrew « souhaiterait bénéficier des services de Hope House » – un centre de traitement de la toxicomanie.

Le tribunal a également appris que l’avocat de McAndrew n’était pas en mesure d’assister à l’audience d’aujourd’hui, ce qui lui était défavorable car il a représenté McAndrew tout au long de la longue procédure pénale.

McAndrew, photographié ici pour la première fois, a été reconnu coupable d’avoir manipulé le bulldozer volé entre le 22 août 2014 et le 12 mai 2016.

Le bulldozer a été signalé volé dans un champ à Claregalway le 22 août 2014. Il a ensuite été retrouvé le 12 mai 2016 par Gardaí lors d’une perquisition d’un terrain appartenant à la mère de McAndrew à Foxford.

Pendant la recherche, Garda s’est tenu sur des balles d’ensilage et a remarqué une couleur jaune pénétrant dans le sol. Les balles d’ensilage et la saleté ont été enlevées, révélant le seau volé.

MacAndrew a nié que la machine ait été volée, affirmant qu’elle lui appartenait et qu’il l’avait achetée au Royaume-Uni.

Il a dit à Gardy que la machine de 22 tonnes lui avait été volée plus tard, découvrant plus tard qu’elle se trouvait à Clargalway. Il s’est donc arrangé pour le ramener sur les terres de sa mère à Foxford.

READ  L'expérience de Thompson est cruciale alors que Cork survit à la peur de Daisy

Au cours du procès, l’enquêteur Garda a déclaré au tribunal que lorsque le bulldozer a été découvert, MacAndrew l’a appelé du Royaume-Uni et l’a menacé de le poursuivre s’il déplaçait la machine. Il a dit qu’il fournirait des documents à l’appui de sa revendication de propriété, mais cela ne s’est jamais produit.

Le 23 mars 2017, McAndrew a été arrêté et interrogé, il a déclaré avoir enterré la machine car c’était le seul endroit sûr.

Patrick Reynolds SC, au nom du DPP, a déclaré que le matériel de bulldozer volé provenait d' »une certaine antiquité », qui comprenait deux expériences, et qu’à ce stade, l’enquête de Gardaí était trop préoccupée pour traiter l’affaire.

« Ce n’est que récemment que la défense s’est opposée à ce que le véhicule soit restitué à son propriétaire », a-t-il déclaré.

M. Reynolds a déclaré que MacAndrew, par l’intermédiaire de son avocat, avait écrit à Gardy et déclaré qu’il avait toujours certains droits sur la drague et que sa peine n’avait pas été purgée.

L’avocat de la défense, Diarmed Connolly, a déclaré au juge Ocalagan que McCandro était autorisé à refuser le retour du dragueur parce qu’il avait toujours des droits constitutionnels après sa condamnation en attente d’appel.

Le juge O’Callaghan a déclaré qu’il était préoccupé par le dernier rapport de surveillance au tribunal qui indiquait que McKendrew « n’avait pas comparu de manière publique et rapide » et avait refusé de reporter la condamnation jusqu’en octobre.

McAndrew a été renvoyé en prison après avoir continué à être libéré sous caution jusqu’à sa condamnation le 26 juillet. Le juge O’Callaghan a déclaré qu’il n’était pas nécessaire de mettre à jour le rapport de surveillance.

READ  UFC Vegas 44: Jose Aldo attire tous les regards sur le combat de TJ Dillashaw après avoir remporté sa troisième victoire consécutive

McAndrew a été victime d’une agression brutale en 2017, à laquelle il a été soumis par des hommes prétendant être membres de l’IRA Continuité, qui l’ont battu avec des barres de fer, ont exigé de l’argent et l’ont volé dans un endroit éloigné de Co Louth.

William Tommy, 58 ans, dont l’adresse est à Havelock Place, Warrenpoint, Co-Down, a été reconnu coupable par le tribunal pénal spécial de vol, d’agression et de menaces exigeant de l’argent de McAndrew à Co Louth en décembre 2017.

Au cours du procès sans jury, McAndrew a présenté des preuves que ses agresseurs ont supplié de lui tirer dessus, telle était la férocité des coups qu’il a reçus.

McAndrew a été amené à rencontrer ses agresseurs dans la conviction qu’il achèterait des machines d’une valeur prétendue de 85 000 €.