Les fédérations culturelles bretonnes, solidaires des lycéens et collégiens de Diwan pour les épreuves du bac et du brevet en breton Aux autorités de l’État et aux élus

0

Carhaix, mercredi 4 juillet 2018, Les fédérations culturelles bretonnes, solidaires des lycéens et collégiens de Diwan pour les épreuves du bac et du brevet en breton

Aux autorités de l’État et aux élus

Madame, Monsieur,
Nous, représentants associatifs de fédérations d’éducation populaire et d’associations de parents d’élèves, dont le rôle est de conduire les jeunes à être des citoyens responsables ouverts sur le monde, soucieux de la préservation et du développement de leurs propres langues et culture, comme de la diversité culturelle de notre planète dans un esprit de compréhension mutuelle et de solidarité, nous apportons notre plein soutien aux 15 lycéennes et lycéens qui ont rédigé leur épreuve de mathématiques en breton. Nous soutenons évidemment de la même manière la soixantaine de collégiens et collégiennes qui ont composé en breton pour l’épreuve de Sciences de la Vie et de la Terre.
Nous ne pouvons accepter la décision de les sanctionner du fait de l’usage du breton et nous demandons au Rectorat de Rennes de désigner des correcteurs en capacité de comprendre leurs copies afin de respecter l’équité et la justice. Ces lycéens et collégiens ont le droit à une juste évaluation de leurs productions écrites, fruit de leur travail depuis le début de leur scolarité au même titre que tous les candidats aux épreuves nationales du baccalauréat et du brevet. Il en va de la responsabilité du Rectorat.
Par cet acte réfléchi, ces jeunes donnent un sens à la devise de la République française “Liberté, Égalité, Fraternité”. Liberté de penser par eux-mêmes et d’agir quand le refus de leur permettre de composer en langue bretonne, langue d’enseignement qu’ils utilisent quotidiennement, leur apparait injustifiable. Égalité quand on leur refuse ce qui est accordé à leurs camarades basques. Fraternité quand leur action puise sa source dans le désir d’une humanité solidaire faisant une richesse de ses différences. Ils
respectent ainsi la devise européenne “Unis dans la diversité”.
Faisant preuve de courage et de personnalité, ils méritent notre respect car ils sont les acteurs de la société de demain.
Au-delà des schémas du passé, quel projet avons-nous à proposer à notre jeunesse ? Ces jeunes, lycéennes et lycéens, collégiennes et collégiens montrent par leur acte leur volonté d’évoluer dans un monde ouvert et de s’engager dans une société respectueuse de la diversité culturelle qui la compose. Ils affirment leurs aspirations à une construction européenne soucieuse de l’identité de chacune et chacun.
C’est pourquoi nous en appelons à l’intelligence et au sens de la justice des autorités de l’État et du Gouvernement et à l’action de nos élus pour que soit accordé à ces lycéennes et lycéens, collégiennes et collégiens, le droit à une appréciation pleine et entière de toutes les copies rendues au terme des épreuves. Nos institutions honoreront ainsi l’engagement pris par le Président de la République à Quimper de traiter avec “un respect attentif” les langues de Bretagne. Au-delà des paroles, il faut des actes !
Veuillez croire, Madame, Monsieur à notre meilleure considération.
Pour Bretagne Culture Diversité Philippe Ramel
Pour Kendalc’h Rozenn Le Roy
Pour Bodadeg ar Sonerion André Queffelec
Pour Diwan Stéphanie Stoll
Pour Goueliou Breizh Hervé Sanquer
Pour Kevre Breizh Tangi Louarn
Pour War’l leur Solenn Boennec
Pour la Fédération de Gouren Christian Pélé
Pour Div Yezh Rémi Toulhoat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.