Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info Gilets Jaunes : le préfet du Finistère leur interdit une salle de...

Gilets Jaunes : le préfet du Finistère leur interdit une salle de réunion à Pont-de-Buis

Pont-de-Buis, lundi 18 février 2019, suite à l’appel de Commercy (http://7seizh.info/2019/01/29/appel-de-la-premiere-assemblee-des-assemblees-des-gilets-jaunes/)   des Gilets Jaunes finistèriens avaient prévu d’organiser une réunion interne à tous les groupes du Finistère ( Assemblée des assemblées des GJ du Finistère) le dimanche 24 février à la salle François Mitterand à partir de 14h00.

« Les GJ du Pays Bigoudens invitent tous les Gilets Jaunes du Finistère, et d’ailleurs, à une assemblée des assemblées le dimanche 24 février à Pont-de-Buis, salle François Mitterrand, de 14h à 18h.
Le but de cette rencontre est de mettre en commun nos expériences, revendications et méthodes. A travers cette journée nous montrerons que ce mouvement est toujours vivant et de mieux en mieux organisé. Ensemble nous serons mieux à même de changer ce système qui nous appauvrit, éborgne et mutile.

On lâche rien! »

 

Si une réponse positive avait été obtenue pour la réservation cette salle auprès de la municipalité, le préfet du Finistère vient d’en décider autrement et le 1er adjoint de la commune vient d’en informer les principaux organisateurs des Gilets Jaunes :

« Mail d’annulation de la réservation de la salle en date du 18 février 2019:

Bonjour,

Suite à une demande de la Préfecture du Finistère et pour des raisons de sécurité, je vous informe que nous sommes dans l’obligation d’annuler la réservation de l’espace François Mitterrand prévue le 24 février pour votre assemblée générale des Gilets Jaunes du Finistère.

Je vous remercie pour votre compréhension,

Cordialement,

Daniel Gervot,

1er adjoint au Maire

3 COMMENTS

  1. Faire tout pour essayer d’étouffer un mouvement démocratique,
    auquel aux questions de dignité humaine réclamées depuis 3 mois,
    on réponds par la violence, la répression et le mépris.
    Ceci s’apparente bien à un abus de pouvoir dans un pays qui se dit des « droits de l’homme ».

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR