Connect with us

Top News

« Nous-mêmes et la France avons quelque chose à prouver. » – James Lowe

Published

on

« Nous-mêmes et la France avons quelque chose à prouver. » – James Lowe

N'ayant plus joué depuis la défaite de l'Irlande en quart de finale de la Coupe du Monde, Lowe a fait un retour bienvenu lors de la victoire du Leinster au Stade Français le week-end dernier, juste à temps pour assurer sa sélection dans l'équipe irlandaise des Six Nations hier.

Lowe a pris un congé pour retourner en Nouvelle-Zélande pour des raisons personnelles, tout en souffrant également d'une blessure au pied.

Le joueur de 31 ans avait l'air relativement vif étant donné qu'il n'a pas joué depuis trois mois alors qu'il a marqué son retour au Leinster par un essai.

Bien que l'accent soit mis immédiatement sur le déplacement de la Coupe des Champions à Welford Road, samedi, les Six Nations occupent également une place importante, surtout après que Farrell a montré sa main avant le match d'ouverture de l'Irlande contre la France dans quinze jours.

« Nous et la France sommes les deux équipes qui ont quitté la Coupe du Monde amèrement déçues », a déclaré Lowe.

« Les avoir tous les deux, au premier tour à Marseille, est très excitant pour les deux équipes, et ils ont probablement tous les deux quelque chose à prouver. Nous sommes impatients d'y être mais évidemment nous avons Welford Road ce week-end, donc ça devrait être le cas. sois sage.

Malgré son manque de temps de jeu pour Leinster cette saison, Lowe est devenu encore plus important pour l'Irlande depuis que McHansen et Jimmy O'Brien ont été exclus des Six Nations pour cause de blessure.

Avec Hugo Keenan et Lowe toujours titulaires dans les trois derniers, le duo de Leinster aura un nouveau partenaire sur l'aile droite.

READ  Willard E. Français Sr. | Républicain américain

« Ce bon poste est définitivement disponible », a poursuivi Lowe.

« Je veux dire, regardez Shane Daly et Calvin (Nash) et ils jouent très bien. Jordan (Larmour) joue très bien.

« Vous avez Rob Baloconi, vous avez (Jacob) Stockdale. Vous avez (Simon) Zebo si vous voulez en faire un titre. J'adorerais voir Zebo sur l'aile droite ! »

« Donc, oui, comme je l'ai dit, c'est intéressant mais il y a certainement des gens qui peuvent combler le vide, je pense. « Ne pas avoir Mac sera triste à la fois sur et en dehors du terrain parce que c'est un vieux personnage drôle dans l'environnement de l'équipe.

En plus d'essayer de progresser dans sa forme physique, Lowe commence également à se familiariser avec le nouveau système défensif de Jack Nienaber.

Le Leinster étant à nouveau le plus grand fournisseur de l'équipe nationale irlandaise, il sera fascinant de voir comment Farrell et son entraîneur défensif Simon Easterby cherchent à trouver le bon équilibre entre les deux systèmes différents.

« C'est bien », a déclaré Lowe à propos de sa collaboration avec l'entraîneur sud-africain, double vainqueur de la Coupe du monde.

« C'est difficile, c'est différent, ne vous méprenez pas, mais je peux comprendre et tout le monde peut aussi en voir les avantages.

« Nous n'avons pas besoin de faire beaucoup de tacles. Oui, nous nous faisons briser de temps en temps, mais tout le monde est sur la même longueur d'onde et provoque des revirements.

James Lowe

« J'en ai raté quelques-uns ce week-end, mais dans l'ensemble, j'étais assez content. Cela semble très différent de ce que nous faisions avant, mais c'est comme les mêmes principes, levez-vous et frappez qui que vous soyez à l'intérieur et à l'extérieur de vous. »

READ  TotalEnergies et Corsica Ferries concluent le premier soutage de biocarburant en France

« Habituellement, nous sommes très bien répartis sur le terrain et prenons des décisions, mais en fin de compte, je fais juste ce que fait Gary (Ringrose) ou ce que fait Robbie (Henshaw). »

« C'est juste beaucoup plus de vitesse de ligne. Je suis sûr que tout le monde le voit probablement dans nos formations défensives maintenant. Ce week-end, nous affrontons le '10' (Handre Pollard) qui a dû faire face à cela en Afrique du Sud. environnement depuis de nombreuses années, alors peut-être qu'il a quelques tours dans son sac pour essayer de nous séparer.

« Donc, c'est toujours une chose intéressante, mais écoutez, nous allons lui mettre autant de pression que possible. »

Quant à devoir ajuster sa réflexion lorsqu'il est lié à l'Irlande, Lowe a ajouté : « C'est différent, mais je trouve que nous avons également ajouté à notre arsenal le fait que nous nous soutenons nous-mêmes et que nous soutenons la vitesse de notre ligne.

« Je pense que nous pouvons marier les deux de manière hybride. Mais nous devrons attendre et voir ce que Simon (Easterby) veut faire.

« Il nous a toujours encouragés à être plus courageux et à apporter plus de rythme, donc je pense qu'il sera content de ce qu'il voit ici, et peut-être qu'il ajoutera sa propre touche à notre défense pour l'Irlande. Nous ne l'avons pas fait. » Il faut changer quoi que ce soit.

« Je pensais que nous étions plutôt bons, donc ce sera intéressant à voir. »

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Ministre français : la « désinformation » russe a favorisé la peur des punaises de lit à Paris

Published

on

Ministre français : la « désinformation » russe a favorisé la peur des punaises de lit à Paris
PARIS : Les craintes liées aux punaises de lit à Paris l'automne dernier, qui ont fait la une des journaux du monde entier, ont été artificiellement gonflées par des comptes de réseaux sociaux liés aux activités de « désinformation » russes, a déclaré vendredi un ministre français.

Le ministre français des Affaires européennes, Jean-Noël Barrot, a déclaré à la chaîne de télévision TF1 : « La polémique sur les punaises de lit a été largement exagérée par les calculs liés au Kremlin, créant même un faux lien entre l'arrivée des réfugiés ukrainiens et la propagation des punaises de lit. »

Après que les utilisateurs des réseaux sociaux ont publié des images d’insectes rampant dans les trains à grande vitesse et dans le métro parisien, les médias français et étrangers, dont Reuters, ont fait état d’une panique généralisée.

L'adjoint au maire de Paris a appelé le gouvernement à contribuer à l'élimination des erreurs avant les Jeux Olympiques de Paris à l'été 2024. Certaines écoles et salles de classe ont été temporairement fermées et un examen approfondi des wagons de métro et de chemin de fer a été effectué. Mais les autorités ont déclaré qu'il n'y avait aucune trace d'épidémie inhabituelle.

Lorsqu'on lui a demandé si le gouvernement pensait que les comptes russes avaient « orchestré » la panique, Barrow n'a pas répondu, affirmant que la campagne de désinformation « amplifiait » la panique existante dans le but de créer un sentiment d'insécurité.

Barrow a déclaré qu'au cours des deux dernières années – depuis le début de la guerre en Ukraine – les cyberattaques et les campagnes de désinformation russes se sont accélérées.

« Nous le savons grâce au service Vigenome créé en 2021, dont la mission est de détecter de telles manœuvres visant à déstabiliser l'opinion publique en France et à affaiblir le soutien populaire à l'Ukraine », a-t-il déclaré.

READ  Willard E. Français Sr. | Républicain américain

s'élargit

En novembre, la France a accusé une campagne de désinformation russe d’avoir amplifié les graffitis de l’étoile de David sur les réseaux sociaux, apparus le 31 octobre à Paris, peu après le déclenchement de la guerre à Gaza.

Continue Reading

Top News

Ce groupe français combat la fatphobie avec le poids des mots

Published

on

Ce groupe français combat la fatphobie avec le poids des mots

A l'occasion de la Journée Mondiale de l'Obésité le 4 mars, l'Association Nationale Française contre l'Obésité (CNAO) a travaillé avec l'agence de publicité BETC Paris pour créer une campagne gratuite visant à sensibiliser à un problème de santé grave : l'obésité et la fatphobie. La fatphobie se renforce et touche les personnes ayant des problèmes de santé, ce qui les exclut encore davantage.

Fatphobie : à quel point est-ce dangereux ?

En France, près de la moitié de la population adulte est en surpoids ou obèse. 47,3 % des adultes français sont en surpoids ou obèses, et 17 % sont obèses. Malgré la prévalence de cette maladie, les personnes obèses sont confrontées à l’hostilité et à la discrimination. Que cela se passe en public, à l’école, sur le lieu de travail, dans le monde médical, dans les médias, au sein de leur famille ou même sur les réseaux sociaux. La fatphobie devient un autre problème auquel les personnes obèses doivent faire face.

Ces chiffres montrent que la discrimination à l’encontre des organismes de grande taille est constante et courante. 23% des personnes obèses et 41% des personnes obèses sont victimes de discrimination.

Fatphobie : Le poids des mots

« Combattre la fatphobie est autant un défi moral qu'un défi de santé publique », déclare Mercedes Ira, présidente et fondatrice du groupe BETC. « En même temps, la société devient plus inclusive et la fatphobie demeure. Elle est devenue un phénomène violent. phénomène qui ne semble pas diminuer. Notre agence est fière de soutenir cette cause qui fait suite à notre engagement fort dans la lutte contre toutes les formes de discrimination.

READ  Le chef de la télévision publique française condamne la tentative de Twitter de nommer les médias - Date limite

Les effets de la fatphobie sont multiples : perte d’estime de soi, risque accru de dépression, isolement social, décrochage scolaire des jeunes, risque accru de troubles de l’alimentation, évitement des traitements médicaux et retard dans le traitement de maladies graves. La fatphobie – en particulier dans le monde médical – peut constituer un obstacle au traitement des personnes obèses, ce qui est nocif puisque l’obésité est une maladie chronique traitable.

BETC Paris a conçu pour les Associations Nationales Françaises contre l'Obésité une campagne publicitaire visant à sensibiliser à ce type de discrimination courante et courante. L'idée créative rappelle ce qui fait le plus mal aux personnes souffrant d'obésité : le poids des mots et le regard des autres, qui peuvent provoquer des blessures invisibles mais durables, aussi nocives que la maladie elle-même. Sous le slogan « La chose la plus lourde que je porte, c'est le poids de vos paroles », la campagne remet en question notre responsabilité collective de rejeter et d'isoler les personnes obèses et appelle à un changement de comportement.

Les mots deviennent plus puissants grâce à une utilisation intelligente de la conception graphique

La campagne prend vie grâce à trois superbes modèles, photographiés par Pascal Beaudet. Les trois images montrent les corps, les visages et les paroles de ceux que la société laisse souvent hors du cadre. La campagne publicitaire rétablit le droit de chacun à une place dans l'espace public et appelle à une plus grande bienveillance du public.

« Cette campagne est utile pour contribuer à faire changer les mentalités sur cette maladie stigmatisée et mal reconnue comme telle en France et qui représente un problème de santé majeur », ajoute Anne-Sophie Joly, présidente de l'Association des associations nationales de l'obésité. « Globalement. »

READ  Mbappe et Thuram sont deux frères dans l'équipe de France pour les éliminatoires du Championnat d'Europe

La campagne sera diffusée du 4 au 10 mars sur des panneaux d'affichage extérieurs et sur des affiches en ligne. La campagne a été créée grâce au travail bénévole des équipes de BETC Paris et de la société de production General Pop.

Continue Reading

Top News

La France envoie deux ministres au Conseil européen de l’énergie, une décision inhabituelle – EURACTIV

Published

on

La France envoie deux ministres au Conseil européen de l’énergie, une décision inhabituelle – EURACTIV

Lors de la prochaine réunion des ministres de l'énergie de l'UE, lundi 4 mars, le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire et le ministre de l'Energie Roland Lescure représenteront tous deux la France, soulevant des questions sur la répartition des tâches entre les deux hommes.

De telles réunions réunissent généralement un seul ministre de chaque État membre. Mais pour ce premier conseil de l'énergie après le remaniement ministériel français, dont l'agenda comprend notamment la préparation de la sécurité des approvisionnements l'hiver prochain et la résilience de la demande énergétique, les ministres seront présents ensemble.

« Puisque les deux [Le Maire and Lescure] « En tant que responsables de l'énergie, il était important pour eux d'assister ensemble au premier Conseil de l'énergie », a expliqué l'équipe Le Maire à Euractiv France.

Lescure occupe le poste de ministre délégué à l'Industrie et à l'Énergie depuis début février, tandis que Le Maire est ministre de tutelle chargé de l'Economie, des Finances, de l'Energie, de la Souveraineté industrielle et numérique, et donc aussi de l'Energie, depuis le remaniement ministériel. . En janvier.

Le poste de l'ancienne ministre de l'Energie Agnès Pannier-Runacher a été supprimé lors du remaniement ministériel, les tâches étant désormais réparties entre les deux hommes. Ainsi, tous deux ont le droit d’assister aux réunions ministérielles européennes sur ce sujet.

Mais de nombreux observateurs doutent de la faisabilité d'une telle mesure, d'autant que les deux ministres seront également présents à la réunion de l'alliance nucléaire qui se tiendra avant le Conseil de l'énergie.

Travailler en équipe de deux

Il est inhabituel que deux ministres soient présents dans un même conseil, ce qui soulève des questions sur les pouvoirs de chaque ministre.

READ  Expositions de dinosaures, bagages stylés et vols low cost vers la France

Lors d'une réunion avec les journalistes le 21 février, Lescure a ignoré la différence des rôles. « Quand on lui demande ce que Bruno [Le Maire] Il le fait, Ma Roland [Lescure] Est-ce Bruno M. Al-Nawawi » et Roland « M. Solaire'? -La réponse est non, dit-il.

Il a expliqué : « Nous ferons avec l’énergie ce que nous avons fait avec l’industrie : travailler de manière bilatérale. »

L'équipe de Le Maire a ajouté mercredi 28 février, jour où le Cabinet a confirmé que les deux hommes voyageraient ensemble, qu'il était « désireux de montrer à ses homologues et partenaires européens la synergie entre son travail et celui de Lescure ».

Paris a travaillé sur le papier franco-allemand sur l'énergie avant le remaniement ministériel

Avant la dissolution du ministère lors du récent remaniement gouvernemental, l'ancienne ministre de l'Energie Agnès Pannier-Runacher préparait un document commun que son homologue allemand devait signer en guise d'offre de réconciliation avant les élections européennes. Reste à savoir si ce document fonctionnera désormais. vu. La vision lumineuse est floue.

Deux ministres pour un siège

Le premier exemple de cette « synergie » a été démontré par la célébration du 50e anniversaire de l'Agence internationale de l'énergie, qui s'est tenue à Paris les 14 et 15 février au siège de l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Lors de l'événement, Lescure a présidé plusieurs réunions auxquelles ont participé des acteurs internationaux de l'énergie. De son côté, Le Maire a animé les séances plénières, qui ont été retransmises en direct.

Si cette manière de travailler « très flexible » justifie, selon l’entourage des ministres, leur réunion au Conseil européen, de nombreux observateurs du monde académique et industriel de l’énergie se montrent sceptiques à son égard.

READ  Willard E. Français Sr. | Républicain américain

Contactés par Euroactiv France, certains ont critiqué la simplicité du processus formel et son manque de substance : « Si Bruno Le Maire n'est venu qu'une seule fois, c'est qu'il n'était là que pour les caméras », a déclaré un universitaire à Euroactiv France. Il a ajouté : « S'il revient, cela signifie qu'il est le seul aux commandes ».

La même stratégie pour l’alliance nucléaire

Les deux ministres devraient suivre la même approche lors de la première réunion de l'alliance nucléaire après le départ de son fondateur et ancien ministre de l'Energie, Panier Ronacher.

Le Maire avait profité de l'occasion de rencontrer le ministre bulgare de l'Energie Rumen Radev le 21 février à Paris pour annoncer sa participation à la réunion de l'alliance nucléaire. Le bureau de Lescure a confirmé à L'Euractiv France mercredi 28 février que Radev serait également présent.

La réunion est prévue pour le 4 mars, immédiatement avant la réunion du conseil.

Ce sera l'occasion de discuter, entre autres, de la possibilité de classer les projets nucléaires comme étant d'intérêt européen commun, selon Le Maire. Ces projets peuvent ainsi bénéficier de financements entre États membres, pour autant qu’ils respectent un cadre assoupli interdisant les aides d’État.

Les employés de Le Maire et de Lescure devraient fournir de plus amples détails sur la prochaine journée de réunion chargée, vendredi après-midi (1er mars).

[Edited by Nathalie Weatherald]

En savoir plus avec Euractiv

Abonnez-vous à la newsletter Élections européennes 2024

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023