Réunification : selon Bretagne Réunie “cette bataille perdue ouvre la perspective d’une victoire prochaine”

6
10

L’association Bretagne Réunie ne désarme pas après le rejet de l’amendement pro-réunification au sénat hier jeudi :

“Réunification de la Bretagne : Une bataille perdue mais la perspective d’une victoire prochaine.

 

Le Sénat était saisi de la loi relative à l’application de l’article 11 de la constitution sur le référendum d’initiative dit « partagé ».

Des députés bretons emmenés par Messieurs LE FUR et DE RUGY avaient obtenu le vote par l’Assemblée Nationale d’un article « 3ter » qui ouvrait la voie d’un référendum pour la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne.

 

Hélas cet article a été supprimé par le Sénat à l’initiative de la Commission des lois qui a feint de croire que cet article relatif au Référendum d’initiative partagée local n’avait aucun rapport avec un Référendum d’initiative partagée national et qu’il constituait ainsi un cavalier, soit un passager non invité dans la loi qui devait être de ce seul fait supprimé.

 

Un groupe de Sénateurs UDI et UMP emmenés par Messieurs GUERRIAU et de LEGGE et le groupe EELV mené par Monsieur DANTEC ont déposé des contre amendements pour dénoncer cette supercherie juridique.

Appuyés en renfort par des sénateurs socialistes, Messieurs BOTREL,  KERDRAON et MARC, ils ont réclamé le droit pour la Bretagne d’être entendue et demandé le rétablissement de cet article.

BRETAGNE REUNIE a été présente à leurs côtés en permanence pour leur apporter toute son aide.

Ils ont réussi à convaincre une grande partie de leurs collègues présents sur les bancs du Sénat, et pas seulement des bretons, ce qui aurait du conduire à un vote favorable s’il avait été fait à main levée comme c’est l’usage.

 

Malheureusement le groupe radical de gauche a employé un moyen exceptionnel pour empêcher cette issue en demandant un scrutin public ce qui a eu pour conséquence de faire voter par groupes, autrement dit de faire voter les absents, et de les faire voter CONTRE.

 

Ce pourrait être une déception mais c’est le prélude à la victoire.

 

Jamais des débats relatifs à une région n’auront été aussi âpres et passionnés.

Madame le Garde des Sceaux, et la plus grande partie des sénateurs, y compris ceux qui ont été convaincus par les arguties juridiques de la Commission des lois ont déclaré qu’ils étaient convaincus du bien fondé de la revendication d’un référendum.

La plupart se sont donnés rendez-vous à l’occasion de la réforme des collectivités territoriales ou du projet de loi relatif aux modalités des élections, qui aux dires de tous pourraient, et aux déclarations de beaucoup « devraient » reprendre le texte supprimé.

 

Le combat va donc continuer et pas seulement dans  les deux lois citées mais aussi dans la même loi relative à l’article 11 qui va retourner à l’assemblée et où l’article 3 ter peut être rétabli.

 

Ce n’est pas dans quelques années mais dans quelques semaines que les prochaines batailles auront lieu.

 

BRETAGNE REUNIE va continuer son action aux cotés de nos élus qui ont besoin de ses forces de travail comme celles de tous les bretons.”

6 COMMENTS

  1. J’admire le sempiternel (et éternel ?) optimisme de Bretagne Réunie.

    “Ce pourrait être une déception mais c’est le prélude à la victoire.”

    rien que ça ! je suis sceptique vu l’état des consciences des députés et des sénateurs et aussi de la plus haute place de l’Etat d’un certain Jean-Marc Ayrault ….qui n’est peut-être pas pour rien dans le retrait de cet amendement.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.