Révolte bretonne : un délégué syndical CGT démissionne et appelle à la démission massive

DSC_0453-001La CGT avait appelé à ne pas manifester à Carhaix le 30 novembre dernier.

Après la publication d’une lettre ouverte au secrétaire CGT régional de Bretagne et à la secrétaire CGT générale départementale du Finistère, Patrick Landure Délégué CGT au chantier naval de Damen à Brest est allé à Carhaix, drapeaux CGT au vent, avec trois cadres de la CGT 29 (métallurgie, marine et commerce) plus un membre de l’union départementale 29. Patrick Landure regrette aujourd’hui le peu de relais de cette présence de la base CGT à la manifestation de Carhaix.

 

« J’invite tous les syndiqués à faire comme moi… Rebellez vous, ne les laissez pas vous coller une étiquette de mauvais Breton sur le dos ! »

Patrick Landure écrit ce matin sur Facebook, dans le groupe des Bonnets Rouges à Brest :

« J était une des personnes avec un drapeau CGT à Carhaix. Drapeau jumelé avec celui de la Bretagne.

Pourquoi? 
Parce que j espérais que des photos soient faites pour montrer à la CGT qu’il y a un nombre très important de leurs syndiqués avec les bonnets rouges, mais pas seulement car nous étions 3 secrétaires généraux (métallurgie, marin, commerce) et 1 membre de l UD29 qui portait un kroaz du jumelé à un drapeau de mutinerie..
Et à l inverse la manif de Morlaix intersyndicale, j étais le seul avec un drapeau 100% breizh.

La CGT me déçoit énormément sur son comportement en voulant occulter que leurs syndiqués et dirigeants en Bretagne sont d’abord Bretons avant tout!!!!

J’ai démissionné de ma place de secrétaire général de la métallurgie. Et si je n étais pas délégué syndical de mon entreprise, j’aurais sûrement rendu ma carte. Mais bon je tiens encore un an pour pas laisser les collègues de boulot dans la merde face aux patrons. Et après c’est fini.
J’invite tous les syndiqués à faire comme moi… Rebellez vous, ne les laissez pas vous coller une étiquette de mauvais Breton sur le dos!!!!
Faites comme moi, écrivez des lettres ouvertes au secrétaire général de Bretagne….. »

La Fronde bretonne continue de faire son chemin. Et elle semble de moins en moins contrôlable. Quelque soit l’issue de la crise actuelle, elle devrait laisser des traces durables pour l’avenir, révélatrice d’un grand nombre de fractures entre le peuple de Bretagne et la classe dirigeante à Paris.

 

Rappel de sa lettre ouverte adressé le 4 novembre dernier, restée sans réponse de la hiérarchie de la CGT

Brest le 04 novembre 2013.

Mr le secrétaire général de Bretagne, Thierry Gourlay.
Aujourd’hui, le syndicat CGT de Damen Brest vous lance un coup de gueule, qui ressemble beaucoup à un cri d’alerte, suite au communiqué pour l’appelle a manifester son mécontentement à Carhaix le 2 novembre.
Tout d’abord, sachez que votre manifestation pour nous et nos syndiqués est une grande mascarade et que bien sûr personne ne s’est déplacé à celle-ci. Il nous a paru plus que lamentable d’apprendre l’existence de ce rassemblement sur Carhaix par voie de presse avant toute forme de communication interne à la Cgt. L’opinion et la voie de vos syndicats et syndiqués ne vous intéresse-t-elle plus ? Somme-nous juste là pour financer votre grande confédération ? Mais ce n’était pas le pire, votre communiqué arrivant avec 2 jours de retards et de surcroit un vendredi février à 22h30 et daté du même jour, soit le 1er novembre, quelques heures avant la manifestation. Devons-nous passer la nuit à prévenir tout le monde de vos intentions ?
Sachez que votre contre-manifestation est très mal venue et mal comprise. Il est bien bas de votre part de créer une manifestation pour l’emploi en marge d’une autre manifestation pour l’emploi et de surcroit dans la ville Carhaix, ville de l’organisateur de celle de quimper. Faites-vous de la politique ou du syndicalisme, ou alors faites-vous le jeu de certains élus politiques.
Vous avez le droit de ne pas vouloir manifester auprès de la FNSEA et du MEDEFF, mais vous n’aviez pas le droit de séparer les manifestants pour qui le choix du lieu a été très dur, quitte à ne pas se déplacer du tout. Pour la CGT Damen, vous n’aviez pas le droit non plus de manifester auprès du front de gauche qui se permet de traiter le peuple breton de nigaud, esclave,ect, ni auprès des verts qui défendent un projet ECOTAXE sans en connaitre les termes du contrat qui parait bien juteux pour le grand patronat. Une manif pour l’emploi un autre weekend aurait été mieux perçue et aurait permis de maintenir une pression constante sur le gouvernement.
N’avez-vous toujours pas compris qu’une force unitaire est bien plus efficace que la division. Diviser pour mieux régner n’est-elle pas ce que l’on combat en temps normal.
OUI, VOUS AURIEZ DE L’ETRE À QUIMPER AVEC TOUT LE MONDE.
OUI ? VOUS AURIEZ DU FAIRE PASSER VOTRE MESSAGE A LA FOULE.
OUI ? VOUS AURIEZ DU PRENDRE LA TETE DU COTEGE POUR COUPER L’HERBBE SOUS LE PIED DU MEDEFF ET DE CES MEGALOS DE LA FNSEA.
Mais non vous avez préféré jouer petit et tout seul avec des groupes qui ont beaucoup à se reprocher ses derniers temps.
Les conséquences de vos actes sont graves et ont des répercussions directes sur la CGT et sur les syndicats. Aujourd’hui dans mon entreprise, mais pas que, nous avons du gérer ce qui pouvait se passer de pire, une entreprise ou vous avez un taux de syndicalisation les plus haut du Finistère, une entreprise qui a fait la fierté de la CGT pendant le conflit de la réparation navale civile de 2012. Fierté de la CGT, mais pas la vôtre qui complotait derrière notre dos avec la CFE-CGC et votre confédération Cgt manipulée. Aujourd’hui, il a fallu convaincre les élus CGT de l’entreprise de conserver leur carte d’adhésion et bon nombre de syndiqués aussi. Le syndicat dans la boite est la première priorité pour faire face au patronat. Mais si vous casser tout en divisant les gens, vous serez bientôt bien seul car nous n’hésiterons pas à chercher une nouvelle étiquette.
En passant, je transmets des questions qui viennent de la Cgt d’en bas, celle que vous ne consultez plus. Qu’as fait la Cgt contre l’ANI ? RIEN. Qu’as fait la Cgt contre les retraites ? RIEN. ET TOUJOURS RIEN DEPUIS UN AN. Et aujourd’hui vous nous dites de faire cavalier seul, alors que toute la Bretagne appelle au rassemblement…. Nous restons sans voix devant votre incompétence. Nous étions heureux de vous voir quitter l’UD du Finistère et non étions inquiet de vous voir arriver à la région et nous avions raison.
FINI LA LANGUE DE BOIS !!!!! Vous êtes trop éloigné du monde de l’entreprise et de l’industrie, votre poste de permanent qui se succède d’année en année vous transforme plus en politique qu’en syndicaliste. Et doit on le rappeler La CGT est un syndicat à la base d’employé et d’ouvrier.
Regardez, nous sommes la risée des réseaux sociaux et de la presse comme par exemple http://www.rue89.com/…/front-gauche-eelv-etes-coupes… .
Nous attendons de vous, un ressaisissement rapide et un moyen de réintégrer la lutte unitaire car sans quoi, à terme la Cgt ne sera plus représentatif sur le territoire bretons comme l’ai actuellement le front de gauche, grâce au propos de Mr Mélenchon sur un article paru dans le point et toujours présent sur son blog.
Ce courrier sera distribué par mail mais aussi sur les réseaux sociaux, pour que les gens sachent que tous a la Cgt ne pensent pas comme vous.

33 COMMENTS

    • Si c’est une plaie de la France, ça me réjouit. En Bretagne comme ailleurs, la CGT , dans ses organisations de base, est très « plurielle ». Exemple: le SDEN (Syndicat Départemental de l’Education Nationale)-CGT du Morbihan avait adopté une position en pointe pour l’ouverture de la filière « Bilingue » breton-français au Lycée Jean Macé de Lanester.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.