Un coupl de rolées bertones és voteries uropeyenes ? Nouna tout come !

Et qemanssë de m’ner la brutée pour l’UDB pour les voteries uropeyenes du mei de Mai. Le Parti Berton, lu, a bani depés beroué q’i taet en deçide de m’në sa rolée a lu etout és voteries-la. Va-ti aler diq’ao bout de sa sonjée, meins ? Sembl-ti qé ça devize core dens le parti, gn’a des ciuns qi vouraen ben i aler e d’aote qé ça mene point d’tro.

B’ame mai, je n’së pâs ghére du tour de l’UDB d’amouerdr. Meins dame, le cou-li, gn’a pâs a termeiller. Si qé gn’a un coupl de rolées bertones és voteries uropeyenes, paraille come a châqe faï, je somes a devaïr fere chat. J’arons 2-3% e core ! Permië raport qé la circonscription qemansse a Bress a va diq’a Poitiers, je n’crë point qé les pouétevins vont voter pour nous-aotrs. E pés, tout come, crey’ous qé gn’a afere d’avaïr un coupl de rolées bertones és voteries-la ?

Qhi qé va dire le Parti Berton de pu qé l’UDB en constibi ? Depés les darenes voteries municipaos, le monde savent ben : le Parti Berton, q’ét alë domé l’UMP e l’UDI su Rene parème, ét eune meniere d’UDB de dreite ou du mitan. Ren de pu e ren de meins. Je n’së point a déler su le Parti Berton, a la contrere, le Parti Berton a chouézi sa meniere de m’ner son drao : tarvailler en etrarie o les partis françaez, « fere des convenants » o yeûs. Paraille come l’UDB, don. Vene-la c’ét de méme. Mai, je n’crë point q’ela ét eune bielle hate, q’ét eune vra bone tactiqe politiqe, meins dame, ét yelle a l’UDB depés berouée e, mézë, e yelle ao Parti Berton. I n’en vieulent du convenant, i vont n’avaïr ! E i vont n’en l’cher qé je creis…

Aloure, pésqe gn’a deûz partis bertons, qi retirent hardi yun dens l’aotr, admézë je ne vaïs point qhecaoze qé gn’arae deûz rolées. Je oui conter qé l’UDB a enveyë és blosses le Parti Berton qi voulae fere eune « rolée de rassembllée » d’o yeûs. Si c’ét vra du qai de méme, ét de la vra penelle ! Meins dame ét ao Parti Berton d’yetr pu espritë e de sonjer dens la Bertègn permië e de ne point metr la devizion a jouer. Les bertons ne vayent point qhi q’ét de dreite, de gaoche, du mitan, qhi q’ét independantist, qhi q’ét aotonomist ou je n’së qhi mai en-mêle les partis bertons. Pour les bertons, les souaites bertones ét le méme qai, c’ét « parail come la Gherche e Ranaez » qé le monde dizent par céz nous. Aloure, en grâce, en grâce maoçion, faot qé gn’a ren q’eune rolée bertone és voteries uropeyenes ! L’UDB a minz la mecaniqe ao roule, ét ao Parti Berton de dételer mézë.

E pés, gn’a tout come de l’ouvraïje assë pour les voteries rejionaos de 2015, pari ? E la, l’UDB çerchera a aler cante les Verts ou ben le PS, le Parti Berton, si q’i n’ét point enloriétë par l’UMP du cou-la, ara qé de lever sa rolée a lu. Eune rolée independante du cou-la, ventié….

Parolië : un coupl de : deux / rolées : listes / nouna tout come : non quand même, ce n’est pas possible / ét qemanssë de m’ner la brutéy : la campagne est commencée / depés beroué : depuis longtemps / i taet en deçide : il avait pour projet de / yetr du tour de : être partisan / d’amouérdr : d’habitude / a termeiller : à hésiter / je somes a devaïr fere chat : on va se planter / en constibi : en vérité / aler de domé : aller aux côtés de / mitan : centre / m’ner son drao : mener sa route, son affaire / tarvailler en etrarie : travailler en collaboration / fere des convenants : nouer des alliances / eune bielle hate : une bonne chose / en l’cher : en avoir jusqu’à la lie / admézë : désormais / retirer : ressembler / qhecaoze : pourquoi / enveyer és blosses : envoyer chier / rolée de rassembllée : liste de rassemblement / d’o : avec / penelle : misère / paraille come La Gherche et Ranaez : pareil comme la Guerche-de-Bretagne et Rannée (expr. traditionnelle) /en grâce : de grâce / dételer : arrêter / enloriétë : ensorcelé / ventié : peut-être

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.