Brest : Lancement du projet de renouvellement urbain du secteur du Haut de Jaurès

0

Brest, jeudi 8 décembre 2016,

Plusieurs opérations ont été menées sur le secteur de Jaurès, comme par exemple la ZAC Octroi Pilier Rouge, qui a permis de créer de nouveaux logements et un foyer de jeunes travailleurs entre autres, mais aussi le réaménagement du parking de Kerfautras ou encore la mise en place de la zone bleue autour de la Place de Strasbourg en 2016.

Poursuivant son accompagnement, Brest métropole a souhaité porter un projet urbain pour le secteur dit du Haut de Jaurès.

© Dominique Leroux

Le projet global en quelques mots

Le périmètre opérationnel court depuis l’Octroi jusqu’à la Place de Strasbourg et porte sur 3 quartiers brestois (Saint-Marc, Europe et Centre-Ville).

Son inscription en quartier de veille au contrat de Ville ne fait qu’accroître le caractère transversal des actions à mener, qui se déclinent en trois volets :

  • Habitat et énergie pour une amélioration de l’offre résidentielle,
  • Aménagement du quartier, décliné autour de l’urbanisme et de l’économie et du commerce, pour une amélioration du cadre de vie et de l’attractivité économique,
  • Citoyenneté et proximité via la mise en œuvre d’un projet participatif.

Le projet urbain du Haut de Jaurès, c’est mettre en mouvement ce « quartier de vie », pour renouveler son image et le rendre plus attractif, que ce soit pour les habitants ou les acteurs économiques.

En effet, ce quartier a besoin que ses vocations, sa place dans la ville, soit repensées, que ce soit au niveau des relations de proximité et de la vie de quartier, mais aussi dans sa fonction de porte d’entrée métropolitaine. Et c’est avec vous, les habitants et les acteurs de quartier, que nous allons l’élaborer : vous serez force de proposition.

Pour cela, plusieurs dispositifs opérationnels vont être mis en œuvre.

Mise en place de deux dispositifs complémentaires

Un dispositif de rénovation de l’habitat qui démarre !

Une OPAH-RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat-Renouvellement Urbain) a été signée avec l’Anah 12 septembre 2016 pour une  durée de 5 ans.

Les objectifs sont multiples : préserver le patrimoine, lutter contre l’habitat indigne et insalubre, limiter la vacance, offrir des logements plus diversifiés pour permettre l’accueil des habitants…

Le programme prévoit une intervention ciblée sur une trentaine d’immeubles anciens du quartier, principalement des copropriétés. Une opération de requalification des façades sera également menée sur une trentaine d’immeubles du haut de Jaurès qui devront faire « peau neuve ».

 

L’ensemble de ce plan de rénovation correspond à environ 10 millions d’euros de travaux pour les propriétaires et les investisseurs privés dont une large partie, environ 40%, sera portée par des subventions publiques de l’Anah et de Brest métropole.

Une intervention spécifique est également prévue sur l’îlot «  Maria Chapdeleine », secteur qui va faire l’objet d’études approfondies afin de permettre de définir avec précision, en lien avec les propriétaires, le programme de travaux à engager ainsi que les actions d’aménagement publics envisageables.

L’ensemble de ce programme va être mis en œuvre par la Sempi dans le cadre de la concession d’aménagement qui vient d’être constituée. L’équipe est d’ores et déjà opérationnelle sur le quartier et prendra contact avec les propriétaires concernés.

Un mandat d’aménagement va être attribué début 2017 pour une durée de 7 ans. Le mandat s’inscrit dans une approche globale du projet urbain, en combinant notamment les interventions sur les espaces publics, le développement économique, le stationnement, la création de logements… Il portera tout d’abord sur la réalisation d’études, puis sur la mise en œuvre opérationnelle du projet.

Dans le cadre du mandat, l’équipe retenue sera chargée d’animer les dispositifs de participation citoyenne, qui seront définis et conduits en lien avec les collectivités, Brest métropole et Ville de Brest.

Nous pensons en effet que les acteurs et habitants du quartier peuvent apporter beaucoup au projet urbain : par la mise en commun de leurs connaissances et de leurs pratiques du quartier, par les propositions qu’ils peuvent formuler, mais aussi en devenant acteurs des changements de demain.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.