Pollution au large de la Bretagne : 1 million d’euros d’amende pour le pollueur

0

Brest, mardi 17 janvier 2017, le Parquet du Tribunal de Grande Instance de Brest réclamait une amende d’ 1 million d’euros à l’armateur du cargo “Thisseas” , dérouté vers Brest pour pollution volontaire après avoir été repéré par un Falcon de la Marine. Le verdict, rendu aujourd’hui, confirme la demande du Parquet.

Communiqué de l’association MOR  GLAZ

 

La sentence est tombée, 1 million d’Euros d’amende  pour le pollueur au large de la Bretagne, c’est très bien ainsi « tant pis pour lui », l’association MOR GLAZ est  satisfaite, même si la loi permettait au juge d’être  bien plus sévère encore !

Le 24 février 2016 un Falcon 50 de la Marine Nationale avait détecté une pollution en mer. Le cargo responsable de cette pollution avait été dérouté vers Brest. Le cargo ” THISSEAS ” était resté plusieurs jours au mouillage en rade de Brest. Il avait repris la mer après s’être acquitté d’une caution de 500.000€.  

Le parquet de Brest  réclamait  une amende d’1 million d’euros envers le « pseudo-armateur » il devrait avoir compris cette fois, que polluer est grave.Les 200.000 euros réclamés  au Capitaine sont-ils justifiés, lorsque l’on connaît le fonctionnement des pavillons de complaisance et des paradis fiscaux ? Ce Capitaine qui ne connaît peut-être même pas son employeur, est comme d’autres Capitaines et Marins  passé par une société de Manning implantée « installée » elle aussi dans un paradis fiscal…Ce Capitaine aurait disparu après l’escale forcée à brest, nous avons une pensée pour lui et pour sa Famille si cela est exact !!  

Ce navire en provenance de Saint-Pétersbourg se dirigeait vers la Chine, cette escale forcée, mais aussi cette requête  du parquet de brest qui cependant aurait pu être bien plus élevée  devrait donner à réfléchir à d’autres armateurs récalcitrants ” pollueurs “.

L’association MOR GLAZ, était la première à expliquer dès 2000 à la barre du Tribunal de Grande Instance de Brest, du Havre et de Marseille le fonctionnement obscure d’un certain transport maritime et de certains armateurs qui déshonorent la profession. L’association MOR GLAZ ne peut « et ne veut » pas accepter de pollution volontaire.

L’association MOR GLAZ sait ” constate ” que depuis quelques années les armateurs sérieux se sont disciplinés, ils ont fait le choix de ne plus polluer (ni ici, ni ailleurs pour certains !!), de traiter les déchets, et de les laisser dans les ports même si cela a un coût financier important. Certains ont opté pour le bon choix (aucune pollution volontaire), alors que d’autres ne polluent pas ici mais ailleurs, ne soyons pas dupes.

Ceux qui n’ont pas opté pour le bon choix de ne plus polluer, lorsque ces derniers se fond prendre ils doivent payer le prix fort, le maximum autorisé par la loi. L’association MOR GLAZ condamne toute forme de pollution volontaire, cependant il faut noter que certains navires sont tellement mal entretenus, que la pollution est inévitable malgré toute la volonté des équipages.

En 2002 l’association MOR GLAZ demandait ” suggérait ” que l’encaissement des condamnations soit utilisé afin de financer des moyens supplémentaires pour lutter contre les pollueurs des mers.

C’est pour cela que l’association MOR GLAZ demande que les deux coques abandonnées par la société MAERSK au large de la Bretagne soient renflouées !!

 

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here