Langues minorisées : l’agrégation en 2018

0
Le gouvernement a annoncé la création d’une agrégation des « langues de France ». Le premier concours aura lieu à la rentrée 2018 pour les langues bretonne, corse et occitane ; puis en basque et en catalan en 2019 ; enfin, le créole et le tahitien seront concernées à partir de 2020.

L’agrégation existe dans toutes les disciplines, et ne concernera que très peu d’enseignants : en 2017, il y en a eu cinq pour l’occitan et le créole, trois pour le breton, deux pour le catalan et le basque, et un seul pour le corse en regard du Capès.

Face à la demande croissante, la volonté populaire de bilinguisme et de biculturalisme des enfants n’en sera pas changée de façon significative, cependant, et ce sont surtout les centres de formation qui manquent, forçant sur le terrain à travailler avec des moyens extrêmement réduits, loin d’être à la hauteur.

L’excellent Lycée Diwan a présenté l’an dernier sa 20è promotion au bac

En effet, si le nombre d’enfants scolarisés en breton ou en basque augmente de 5% par an, on est encore loin de compenser la perte de locuteurs, d’autant que les 17000 enfants scolarisés en breton ne correspondent qu’à moins de 200 bacheliers par an, toutes filières confondues. Une situations très éloignée des objectifs de revitalisation de la langue.

Pourtant, le stress obscurantiste (farouchement entretenu par des hussards comme JL Mélanchon)  de perturber le cerveau des enfants et leur apprentissage en leur enseignant deux langues n’atteint guère plus la population, la demande est réelle, et on sait que les élèves bilingues apprennent mieux d’autres langues et réussissent mieux leurs études en étant bilingues.

Et on sait que les lycées Etxepare au Pays basque et Diwan de Carhaix sont d’ailleurs parmi les meilleurs tous les ans dans tous les classements établis, et encore dans le top 3 des meilleurs lycées de France en 2016.

 

Image du Une : Thierry Kranzer pose la bonne question

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here