Variscan, site de St Pierre : l’affaire confiée à la PJ d’Angers

St-Pierre-Montlimart (25/05/2017) : Lundi 16 mai, un paquet suspect a été découvert sur une foreuse du site de forage aurifère de Saint-Pierre-Montlimart. Par un communiqué de presse Variscan a annoncé dès le 19 mai dernier que le site avait été sécurisé par la police et que les activités avaient pu reprendre sans danger pour les personnels.

C’est désormais la Police judiciaire d’Angers qui est en charge du dossier. Pour l’instant, l’affaire n’a pas été adjointe à celle de l’an passé. Dans la nuit du 23 au 24 mai 2016, un engin explosif avait partiellement dégradé le siège social de l’entreprise australienne à Orléans (France).

De leur côté les associations anti-forages suspectent une manipulation du groupe Variscan. Elles constatent que le cours du titre Variscan Mines est en baisse depuis plusieurs semaines et suggèrent que les dégradations en France tombent bien à propos pour faire passer la pilule aux investisseurs.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.