Partager :

" /> Souaite pour la Bertègn Deheûdéy (SBD) - 7seizh.info
Publié le: lun, Juin 12th, 2017

Souaite pour la Bertègn Deheûdéy (SBD)

Soutenez 7seizh par Paypal
Partager
Tags

En 2015 pour la permiere faï, n-i a zû eune roléy independantist bertone a se porter su les 5 departements bertons : la roléy « Notr chance, se deprendr de la France» q’o s’ahuchae en Bertègn fezandiere e parail en Leire-de-Bertègn eyou q’o se porti en etrâriy o des rejionalists. A-don, invençion de mener eune roléy su tout le terouére de la Bertègn a 5 departements raport a la séparezon de notr payiz conférméy par toutes les menances françaeze, q’o seije de « drete » ou ben de « gaoche » (séparezon qi s’orine de l’oqhupe ao parsu).

En fezant de hipe e de hape, sans sément pouair mouler tous les parchas e les moulës de campaigne, ‘la ne fût pas p’tit jeu pour nous-aotrs. Pâs-meins, d’aotrs roléys sieuditent notr pouche dedepés a caozer d’aotonomiy e de dret a decider tout par sa, meins le monde-la berdacent pus q’i ne font.

Hardi de monde devraen sonjer parail come nous-aotrs meins les bertons n’ont pas ghére fiance den yeûs : pour dire vif qheu souaite politiqe ferae hour su le dret a decider tout par sa ? Pâs-meins, pus qe c’ét lein e pus fô qe la sonjéy s’ahuche ben vû. En constibi, l’ouvraïje de concizâçion chome a fere pour nous-aotrs bertons. Aparessance q’eune consulte su un deviz de méme, sans maintiunes anéys a ouvraïjer dessus, tournerae a ren.

Raport qe je somes lorioûz de la roléy de 2015 e qe j’ons de la sience mézë, raport qe je somes lorioûz des fames e des omes q’il ont minz ao roule la mouvance independantist n-i a eune berouéy de temp d’ela (e yeûs q’il ont orinë yelle d’astoure d’eune amain), j’orinons admézë les fondements d’eune souaite independantist ben apatéy den l’edit des sienes qe nen treu den toutes les nâçions menéys par eune etat horvenu.

Diq’a-la, n-i avae ao qai yetr en je n’sës, doutant a vaïr le payizaïje politiqe berton. Astoure, il ét core terjou mal d’assort, mal d’assent e ét atétë a d’aotr qe les deviz naçionas bertons. Pâs-meins je savons ben eyou qe jit le lievr e j’alons pouair mézë le demuçer. La Bertègn a d’erterouer sa pllace den eune Urope des nâçions deheûdéys. J’ons a terouer a gangner a nous deprendr de la France pour c’q’i a a-revaïr o la politiqe, o la filomiy meins etout o l’economiy.

Hardiment de monde ont ben enterluzë qe j’endurons bezein d’eune destinéy bertone come seule voué pour des lendemaens pus enhaitës en-vû yeûs qe la France a ao runje pour notr payiz. Je v’lons d’aotr qe d’yetr ren q’eune ebord d’Urope, un pôvr murjot de tarvaillous e d’elijes pour la France centralist. Depés comben de siecls qe la Bertègn ét parail come eune acotâ pour la France ? La France, yelle, ét ben frede pour rendr pâs-meins. La Bertègn a tenant perdu tout son qai den les ghéres e den un centralism a galouas. Tous les moulins moulent pour la France meins a qhi fere ? Pâs-meins, j’ons tout le qai qi faot pour yetr eune nâçion a son paen gagnant : j’ons des fames e des omes capabls, eune haot concize de l’a-tertout, eune filomiy forte, eune pllace jeografiqe de faïçon, l’istouére d’eune etat libr…

Lein du drao, du hale-bâton des rassemblléys qi recllament core de ragailler les pouvouérs den eune France fllejéy propr, eune France q’a ça pour yelle d’yetr centralist depés tenant, je banissons qe j’ons des buts clleres e sans porte de dère. Yetr de méme fet qe n-i ara point de gandillezetë par aprés come n-i a souventes faïs den l’Emsav.

J’orinons don la nouvielle souaite politiqe bertone q’a nom : Souaite pour la Bertègn Deheûdéy/Strollad Breizh Dizalc’h

La souaite-la a devoçion a luter pour la Bertègn deheûdéy. Les souaitous sonjent tertout parail su les points ensieuvants. Les points-la ne sont point un pergrame politiqe meins sont putot eune egrene de valentoures-cadrs qi menent les souaitous e qi reperzentent aotant d’aboutements permiers pour erterouer notr souverenetë en-mêle les aotrs peupls d’Urope.

Valentoures d’orine :

–          L’aboutement permier de la souaite ét la Bertègn Deheûdéy. Ses valentoures s’orinent den le qai-la e le qai-la ét perzent den tout son banissaïje ;

–          La souaite ne vieu pas oui conter des siens des fin-bouts. La sonjéy pour la Bertègn deheûdéy ét eune sonjéy norma, de rezon e c’ét de qai métier pour tout les terouéres q’il ont eune istouére naçiona, eune nâçion de vieû e eune destinéy boutine. La creyance den l’Ome, la « cretienetéy » s’orine forcibllement den la defense de la qhemunaotë naçiona e la garderiy des fames e des omes qi font la nâçion-la, chaot pas lou orine, lou erlijion, lous creyances, lous eviys ou ben core lou choués sexuès. Tertout s’ahuchent ben vû den la souaite moyenant q’i seijent d’agrë d’o la chârte-la e qi ne seijent pas deja den eune aotr souaite politiqe. (n-i a point le dret a la doubl-aherdéy den la Souaite pour la Bertègn Deheûdéy) ;

Je recllamons :

Economiy e empllet :

–          La permieretë a l’emplet pour les demeurants bertons, lou jens holandës e tous les siens horvenus ou adeûzês d’o des bertons ou tous les siens qe ça les mene vra vraement d’ouvraïjer pour l’emplet e la filomiy bertone ;

–          Eune estatut de demeurant durabl a sour fin qe d’empozer le feu den les priz des ôtieûs e d’ider a nos fezants pour se nijer d’ertour den nos viles e vilaïjes ;

–          Tiendr permië d’o nos feratiers, nos fetissiers, nos PME-PMI. C’ét de mettr den le mitan du jeu les forces economiqes les pus fezantes de Bertègn. En-mêle les heûdes qe je v’lons detoli : mettr pus d’amain les avocaceriys fezandieres e fere le prizaije de lou rejime socia a sour fin qe de savaïr si q’il ét avanjouz pour yeûs ou ben point ;

–          Des chaïrjes socias en decou e eune pousséy su les gaïjes. Pour pouaye tout le qai-la, je decesserons d’arjenter la France centralist qi abiéne nos elijes e embernâille notr libertë financiere ;

–          La parchomance de notr filomiy qhultura e langaïjiere bertone (berzonèqe e galo). Gaïjer permië des siens qi caozent berton e/ou galo den les fezanderiys ;

–          La deime des bertons a de rester en Bertègn !

–          Le dret a eune alotézon de retirance de faïçon qi sieud le coutaïje de la viy e les bezeins des retirës. Je v’lons etout garder les retirances ben gardéys : pigocer den les retirances ét empôzer le monde de perfiter vra vraement de la viy. Les elijes sont a terouer den l’alant e la garderiy economiqe d’eune nâçion humene e répondabl ; 

–          Eune jiriy du payiz prés-a-prés du monde en etrâriy d’o les payizans. Et yeûs qi demenent la plleuralitë du payiz e ét yeûs qi sont enchaïrjës de nouri le monde : j’ons d’ider permië és siens-la ;

–          Parchomer le monde de la mè q’a hardiment de possibletës. Pour eune politiqe de la mè den le mitan du jeu economiqe, eune politiqe qi garanti les travaillous, le monde de metier ;

–          Oriner des cirqhuits de payiz pour le meta du prés den toutes les agerouéys foraenes ;

–          Naçionalizer les services q’ont ça pour yeûz d’yetr publlics : portement, ecolaïje (o de l’ergardance pour les menances privéys), poste e telecomunicâçions, chaenes de teledevizouére bertones foraenes, enerjiy, …

–          L’Etat berton ara de se parer de retreindr le dezajeu pour c’qe n-i a des gaïjes ;

–          Invençion de lever des « deimes privéys » come de qai q’ét fet astoure den les banqes o les coutaïjes banqeres (coûtement de meneriy de conte parème e ben d’aotrs qai de méme) ;

Portement :

–          Mettr la permieretë su le portement e l’encerche sientifiqe (cellules orine, luteriy contr le chancr, …) permië den tout le qai q’a a-revaïr o le souégnement de nos anciens. La rejion d’orine des retirës ara d’ouvri la bourséy en-vû la monveze pâsséy-la e les dotézons és agerouéys de payiz en decou (en constibi, tout ela n’ét ren qe Paris qi ét a mettr l’iao a coure den la préy a l’Ile de France) ;

–          Eune suretéy socia bertone ;

–          Mettr d’amain e aperchabl tous les leûs foraens pour le monde afllijës ;

–          Un service publlic de portement su tout le terouére ;

Ecolojiy, viveriy, grayement du terouére :

–          Eune ecolojiy ambiçionouze : garder les pentieres, l’iao ét eune avaïr percieuz, j’ons de rebouézer pour empôzer l’erchaofriy cllimatiqe, j’ons d’abiéner l’iao, le vent, le soula pour oriner de la letricitë ;

–          Un grayement du terouére runjë ben runjë su le long du temp e pour les bertons, de lou entour e de lou economiy e point pour le centralism parizien. Eune rezille de rotes e de vays de traens avanjouze e pardurante. Faot etout decesser de lever les citës dortouer, faot mettr ao roule eune runjeriy su les supermarchiës e les aïres qhemercias qi peupeulent un p’tit partout. A la contrere je v’lons des vilaïjes, des qheurs de bourgs eyou qe n-i a du jeu, de la viveriy…

–          Mettr le soulaïre e la galèrne de la Bertègn eqhipolents d’ertour o la parchomance des gréys e mettr a bas la metropolizâçon du soulaïre contr la galèrne de la Bertègn ;

Ecolaïje :

–          Eune ecolaïje orinéy su les fondements : leire, ecri, conter ;

–          Des formézons amaréys és maintiunes demaines d’emplets ;

–          Des entr-echanjeriys langaïjieres e qhulturas en pus o d’aotrs payiz, dès aossitot l’ecole mere (caozer és garçâillles d’aotrs sonoritës de langue, entr-echanjeriys de danse e d’aotrs e d’aotrs…) ;

–          Mettr jenera l’aprenriy des langues o l’ecolaïje en galo ou berton (châqe son chouéz) depés qeniao e partout en Bertègn ;

–          Ensegner l’istouére de Bertègn ;

Justice

–          Eune justice contatibi e ciblléy. Faot décesser de détoli de libertë la plleuralitë a caoze q’eune minoritéy n’a soin q’a mener le drao. Le qai-la a a-revaïr o tous les demaines de la viy publliqe eyou qe l’herigaoderiy a fet un crû ;

–          La justice a de se deprendr du pouvouér : les jujous n’ont point a yetr ao bada de qheu ou qheu ministere, d’eune amain ou de l’aotr ;

–          J’ons de penser long l’herigaoderiy en sieudant (pour c’qe n-i a du judiciere e du psiqolojiqe/psiqatriqe) les siens q’ont des contonements danjerouz ou ben qi sont cânis (su les bétes parème). Faot prizer les contonements-la o des eqhipes de medecins capabls e especializéys den les deraoderiys de méme ;

–          Tertout sont repondabl ! Si q’un sien n’a pas grand elijes, sti-la n’ara qe de fere des traviaos d’interessement jenera. Come de just ben sûr le monde-la aront d’yetr ergardës en-vû les drets de l’ome ;

E o les aotrs payiz ?

–          J’ons de mener eune politiqe hossiere en ergardant les aotrs peupls ben ergardës. J’ons de ne point yetr atahinous d’o les aotrs, de nous dépouézoner du colonialism e d’encouraïjer le qhemerce contatibi, l’erchomance de l’Afriqe e de tous les payiz a se parchomer.

La souaite pour la Bertègn Deheûdéy ét charpentéy su des ergroupements de payiz. Les ergroupements-la sont menës par un buré elu e eune menance democratiqe eyou qe châqe a le dret de dire sa seqence a son bada.

La souaite ét den le qa de tarvailler en etrâriy o d’aotrs souaites si qe les sienes-la sont d’agrës o notr chârte des valentours. Les convenants-la peuvent yetr menéys den les viles ou les payiz de Bertègn ou ben o des souaites internaçionas parail.

Pour s’enghimenter: bertrand.deleon@orange.fr

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.