À Notre-Dame-des-Landes, des collectifs basques veulent une Ambazada

0

Mardi 25 juillet 2017, à Notre-Dame-des-Landes, des collectifs basques veulent une Ambazada.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord, nous relayons leur information.

 

Vingt collectifs du Pays Basque appellent à construire un lieu de débat sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes à partir du mois d’août. Une “maison des peuples et des luttes”.

 

En 2009 à l’occasion du Camp-Action-Climat, les “habitants qui résistent” avaient lancé un tract intitulé “contre l’aéroport, venez habiter à Notre Dame des Landes”. © Arantxa Idieder

 

À partir d’août, un lieu de débat et d’initiative sur la zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes va voir le jour : l’Ambazada. “Elle permettra de partager les modes de luttes et les objectifs de chacun-e et ainsi d’ouvrir la porte aux solidarités” écrivent d’une seule plume vingt collectifs des Pays Basque Nord et Sud. Ils appellent à les aider afin de construire cette “maison des peuples et de luttes”.

En juin dernier, les 14 et 17, ces collectifs ont commencé à travailler ensemble lors de deux réunions organisées à Hasparren et Gasteiz. Avec en commun la volonté de s’organiser en réseau, d’autogestion et de soutien mutuel. Ils prêtent “particulièrement attention” aux sites d’Errekaleor et Tosu qui, comme Notre-Dame des Landes, sont sous la menace d’une expulsion. Ils annoncent également une assemblée, le 21 octobre, sur le site de Tosu.

Les collectifs qui ont signé l’appel : AHT Gelditu! Elkarlana (groupe contre le TGV), Aldaxka kolektiboa (association bayonnaise pour la convergence des luttes), Amarauna kolektiboa (collectif travaillant sur l’autonomie alimentaire et de vie), Arditurriko errepublika (maison occupée à Oiartzun), Askapena (groupe internationaliste), Beasaingo gaztetxea (centre social autogéré de Beasain), Bizi Toki, Ekologistak Martxan (association écologiste), Eleak-Libre dinamika (plateforme pour la désobeissance), Errekaleor auzo askea (quartier libre d’Errekaleor à Gasteiz), Euskal Herria Zuzenean, Firestone lantegi berreskuratua (Ancienne usine réoccupée à Donostia), Hendaiako Gaztetxea, Indar Beltza (collectif anarchiste), Ipeh antifaxista, Lurralde Askea (dynamique pour une réflexion de changement social), Mamarigako kultur etxea (centre culturel de Santurtzi), Stop Mines elkartea, Tosu Betirako (campement contre un projet immobilier), Txerrimuño baserria (maison occupée à Lezo).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here