Corse : un proche d’Emmanuel Macron dans la tourmente ?

0

Corse, mardi 1 août 2017, Les villas Ferracci défraient la chronique ! En effet, la décision de la Cour d’Appel de Bastia est tombée le 5 juillet : les juges n’ont pas ordonné la remise en état des lieux. Pas de démolition donc des deux villas de 670 m2 de Pierre Ferracci, villas construites sans permis, dans l’espace remarquable inconstructible de la baie de A Rundinara, en pleine forêt littorale, sur la commune de Bonifacio.

Pierre Ferracci, riche homme d’affaires proche d’Emmanuel Macron fait polémique pour avoir fait construire deux villas luxueuses sur un site naturel protégé.

Le 5 juillet 2017, Pierre Ferracci a été condamné à payer une amende d’un million d’euros, mais la destruction des villas n’a pas été ordonnée.

Dimanche 30 juillet , 300 personnes se sont rassemblées à Vizzavona pour exiger “le respect de la loi et la démolition des villas”.

En 1990, Pierre Ferracci a acheté 20 hectares de terrain sur la baie de A Rundinara, près de Bonifacio. Il voulait y faire construire cinq villas, mais le permis ne lui a pas été accordé. En 2008, selon le journal Marianne, deux villas sortent de terre, mais décalées “de 150 mètres où l’espace est classé protégé”.

Pierre Ferracci,  PDG du groupe de conseil Alpha et du club de football du Paris FC, a fait partie de la Commission Attali, tout comme Emmanuel Macron. Durant la dernière campagne présidentielle, son fils, l’économiste Marc Ferracci, a été conseillé d’Emmanuel Macron sur les questions sociales. Celui-ci a aussi été l’un des témoins du mariage du président avec Brigitte Trogneux en 2007. Son épouse, l’avocate Sophie Ferracci a été, quant à elle, cheffe de cabinet d’Emmanuel Macron au ministère de l’Economie de décembre 2015 à août 2016 ; par arrêté du 19 mai 2017, elle a été nommé cheffe de cabinet au ministère de la Santé et des Solidarités.

 

Alors que le maire de Bonifacio Jean-Charles Orsucci soutient le projet de l’homme d’affaires, les associations de défense de l’environnement (U Levante, ABCDE, Le Garde, U Polpu) ont décidé de lancer une nouvelle procédure judiciaire.

 

 

les associations (U Levante, ABCDE, Le Garde, U Polpu)  ont mis en ligne une pétition qui a déjà récolté plus de 37 900 signatures.

Texte de la pétition

Pour la démolition systématique des constructions illégales en Espaces protégés !

Auteur : Associations U Levante, ABCDE, Le Garde, U Polpu

Créé le 11/07/2017

À l’attention : des Représentants de l’Etat (Préfets, DREAL, DDTM…), CNPN, CSRPN, Ministère de la Justice

 

Les villas Ferracci défraient la chronique ! En effet, la décision de la Cour d’Appel de Bastia est tombée le 5 juillet : les juges n’ont pas ordonné la remise en état des lieux. Pas de démolition donc des deux villas de 670 m2 de Pierre Ferracci, villas construites sans permis, dans l’espace remarquable inconstructible de la baie de A Rundinara, en pleine forêt littorale, sur la commune de Bonifacio.

La conclusion est effrayante : elle signifie qu’aujourd’hui, un espace remarquable inconstructible peut être défiguré par une construction sans permis, illégale donc, sans que sa démolition ne soit systématiquement ordonnée. Les propriétaires sont seulement condamnés à une amende.

C’est la porte ouverte à tous les excès :
– Des terrains inconstructibles et protégés atteignent des sommes folles encouragées par la spéculation immobilière qui va bon train…
– Surtout, cela revient à légaliser des constructions illégales ! Une aberration totale !

Pourtant, la loi est claire : elle n’interdit pas la démolition pour les constructions illégales réalisées sur :

– Les Espaces Remarquables et Caractéristiques de la loi Littoral
– Les terres agricoles à forte potentialité
– Les zones Natura 2000
– Les espaces boisés classés
– Les autres zones inconstructibles en application de la loi (réserves naturelles, Arrêtés de protection de biotope, …)

Par cette pétition, nous demandons à ce que toute construction jugée illégale dans un espace protégé fasse l’objet d’une condamnation à démolir et qu’aucune amende ne puisse se substituer à cette condamnation.

Il faut mettre fin à l’artificialisation de ces zones protégées et décourager la spéculation immobilière.

Quand une construction illégale n’est pas démolie, ce sont tous les citoyens qui sont perdants face au rouleau compresseur de l’Argent Roi !

Les signataires :
U Levante
ABCDE (Association Bonifacienne Comprendre Défendre l’Environnement)
Le Garde (Groupement Ajaccio et sa Région Défense Environnement)
U Polpu

Se sont joints dans notre démarche :

Bastia Offshore Fishing Club

Nota: Les associations de protection de l’environnement, ABCDE, U Levante, GARDE, U Polpu, créatrices de cette pétition, s’engagent à ce que vos coordonnées ne soient pas communiquées à d’autres fins que la présente pétition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here