Forte opposition à la ferme-usine des 4000 bovins !

0
3

Vendredi 22 septembre 2017, Forte opposition à la ferme-usine des 4000 bovins !

Communiqué de presse Agir pour l’Environnement

 Forte opposition à la ferme-usine des 4000 bovins !

L’association Agir pour l’Environnement a mis en ligne une pétition permettant aux opposants
à la ferme-usine des 4000 bovins d’adresser un courriel de protestation au Commissaire
enquêteur. En à peine trois jours, cette pétition a recueilli près de 60000 signatures, apportant
la preuve d’une forte mobilisation à l’encontre de ce projet industriel. Près d’un milliers de
signatures proviennent du département de Saône-et-Loire, marquant une très forte opposition
des riverains à l’encontre de ce projet hors-sol.
Localement mais aussi nationalement, ce projet de ferme-usine de 4000 bovins situé à Digoin
en Saône-et-Loire connaît une très forte opposition qui s’est exprimée durant l’enquête
publique. Pour Agir pour l’Environnement, le commissaire enquêteur doit prendre en compte
cette opposition qui vient s’ajouter aux multiples arguments de fond versés au dossier
d’enquête d’utilité publique.
Alors même que cette nouvelle ferme-usine serait implantée à moins de 35 mètres d’une
rivière, l’Arroux et à une soixantaine de mètres des premières habitations, les multiples
nuisances olfactives ainsi que le nombre accru de camions rendent ce projet inconcevable.
Ce nouveau projet, justifié par le promoteur par la nécessité de regrouper 3910 bovins mis en
quarantaine avant leur exportation sur de longues distances est également une négation du
bien-être animal. Ce projet s’inscrit dans une dérive qui conduit l’élevage à s’industrialiser pour
répondre à des standards alimentaires privilégiant la quantité à la qualité, l’exportation à la
desserte du marché local.

A l’heure où les Etats généraux de l’alimentation battent leur plein, ce projet de ferme-usine
des 4000 bovins met en lumière les dérives d’une agriculture industrielle qui ne répond plus aux
demandes alimentaires actuelles tout en plongeant les éleveurs dans leur ensemble dans une
crise sans fin, sommés de produire plus pour gagner moins.
Agir pour l’Environnement appelle le Commissaire enquêteur à émettre un avis négatif à ce
projet de ferme-usine. L’association portera cette exigence dans le cadre des Etats généraux
de l’alimentation.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.