Convoi maritime-navires poubelles : qui prend les risques ?

0

Brest, mercredi 14 février 2018, convoi maritime en difficulté durant le week-end du 10 février 2018, la vie de Marins a été mise en danger pour cause de malveillance et de complaisance des autorités de plusieurs pays de l’Union Européenne au large de la Bretagne et plus précisément dans le Golfe de Gascogne. Ces indélicatesses ont mobilisé tous les moyens de sauvetage mis à la disposition du Préfet Maritime de l’Atlantique.

Communiqué de la CGT des Marins

 « NAVIRES POUBELLES » CE CONVOI N’AURAIT JAMAIS DÛ PRENDRE LA MER

Durant le week-end du 10 février 2018, la vie de Marins a été mise en danger pour cause de malveillance et de complaisance des autorités de plusieurs pays de l’Union Européenne au large de la Bretagne et plus précisément dans le Golfe de Gascogne. Ces indélicatesses ont mobilisé tous les moyens de sauvetage mis à la disposition du Préfet Maritime de l’Atlantique.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest  salue la réactivité des autorités Françaises et le travail effectué par les sauveteurs des deux navires mobilisés (Abeille BOURBON et le VN SAPEUR) les CROSS et autres moyens!   Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest dénoncent pour la énième fois toutes ces dérives maritimes  graves de la part des « pseudo-armateurs »  irresponsables qui  décident mais pas sans certains petits  arrangements avec les autorités maritimes  des Pays-Bas, un pays très organisé et  grand spécialiste pour se débarrasser des vieilles coques des navires !!

Ce convoi avait  appareillé le 11 janvier d’HARLINGEN aux Pays-Bas, pays donné comme très rigoureux dans  le domaine de la sécurité maritime est démenti pour de tels actes !

Ce convoi faisait route vers le port de   MESSINE  en ITALIE afin de confier « officiellement »  la déconstruction du remorqueur « PUMA » à un chantier de déconstruction. Après quelques milles navigués, ce convoi se retrouve à DOUVRES pour des problèmes techniques. Après une escale forcée et une inspection très complaisante de la part des autorités Britanniques, le convoi reprend la mer et se retrouve en difficulté dans le Golfe de Gascogne, classique et fréquent !

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest dénonce avec force les inspections des navires « trop souvent » bâclées dans tous les ports ! De tels comportements mettent en danger, la vie des Marins qui naviguent à bord de ces navires poubelles, dangereux pour les autres navires  car ne soyons pas dupes, dans quel état se trouve le remorqueur « NAS PATHFINDER. Les autorités devraient s’imaginer les conditions sociales et de vie  des Marins embarqués à bord de ce remorqueur !

Celles et ceux qui sont surpris par de tels comportements sont de grands naïfs, les « pseudo-armateurs » sont partout, ils font escaler des navires partout dans le monde, en faisant prendre des risques aux Marins les plus pauvres ! Les responsables de ce convoi doivent être bannis de toute activité maritime et autres !

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest

Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire Adjoint et porte-parole

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.