La France grelotte mais le système électrique est en surchauffe !

2
3

COMMUNIQUE DE PRESSE
Agir pour l’Environnement

Mardi 27 février 2018, La France grelotte mais le système électrique est en surchauffe !

A l’heure où le Réseau de Transport de l’Electricité appelle au civisme en incitant les citoyens à réduire leur consommation électrique entre 19h et 21h afin d’éviter un effondrement du système électrique français, Agir pour l’Environnement regrette qu’aucunes mesures structurantes n’aient été mises en œuvre pour lisser cette pointe électrique. Appeler au civisme et à l’action individuelle ne peut cacher durablement le manque d’ambition politique et la faiblesse des actes.

La thermo-sensbilité du système électrique hexagonal est une spécificité française !

Chaque période de grands froids conduit le système français à la surchauffe. Faute d’avoir incité les foyers français à la sobriété énergétique tout en promouvant le chauffage électrique, les courbes des températures et celles de la consommation électrique sont intimement liées. La baisse de 1° de la température induit une surconsommation de 2,4 GW d’électricité appelée sur le réseau.

A titre de comparaison, le chauffage électrique est le mode de chauffage choisi par 33% des foyers français contre à peine 5% en Allemagne. L’omniprésence du chauffage électrique a ainsi une incidence réelle et indiscutable sur l’amplitude et la fréquence de la pointe électrique française. C’est ainsi qu’en France, pour une population de 66,9 millions d’habitants, le record de pointe électrique s’est établi à 102,1 GW contre à peine 74,5 GW pour une population de 82,67 millions d’habitants. A population égale, la pointe électrique française est deux fois plus importante qu’en Allemagne !

Faute d’actions préventives et ambitieuses, la France va ainsi importer massivement de l’électricité issue des centrales thermiques allemandes alimentées en charbon. En 2017, la France a importé plus de 19,6 TWh de la Belgique, Allemagne et Pays Bas, battant un nouveau record avec un solde négatif import/export de 10,9 TWh !

Le mythe entretenu par le lobby nucléaire d’une « indépendance énergétique française » est une nouvelle fois mise en défaut. L’irrationalité de la politique énergétique hexagonale consistant tout à la fois à promouvoir le tout nucléaire tout en incitant les foyers français à s’équiper en chauffage électrique a donc pour triple effet de mettre sous tension le système électrique français, accroître nos émissions de gaz à effet de serre et entretenir la menace nucléaire et ses déchets éternels.

Pour Agir pour l’Environnement, il est grand temps d’oser enfin renoncer à la norme non écrite de la politique énergétique hexagonale du gaspillage électrique. Pour ce faire, l’association appelle le gouvernement à adopter un plan de sortie du chauffage électrique d’ici 2022.

A l’heure où le Réseau de Transport de l’Electricité appelle au civisme en incitant les citoyens à réduire leur consommation électrique entre 19h et 21h afin d’éviter un effondrement du système électrique français, Agir pour l’Environnement regrette qu’aucunes mesures structurantes n’aient été mises en œuvre pour lisser cette pointe électrique. Appeler au civisme et à l’action individuelle ne peut cacher durablement le manque d’ambition politique et la faiblesse des actes.

Pour Agir pour l’Environnement, il est profondément insatisfaisant de systématiquement gérer maladroitement les conséquences du diptyque nucléaire/chauffage électrique plutôt que résorber les causes en optant pour une politique ambitieuse de sobriété énergétique et de sortie du nucléaire.

 

Pour ne rien manquer d’Agir pour l’Environnement et ses actions, comme plusieurs dizaines de milliers d’autres citoyens :

2 COMMENTS

  1. Le chauffage élecrique est évidemment une gabegie, malheureusement, il équipe de nombeux foyers, certains étant des passoires énergétiques, d’autres correctement isolés et chauffés. Sortir du chauffage électrique est juste impossible à court terme, le plan d’action (évidemment à mettre en oeuvre à court terme) devrait être à mon sens (les points suivants devraient être menés tous en parallèle):
    1) isoler correctement tous les logements (j’insiste sur correctement)
    2) sensibiliser réellement (j’insiste aussi) aux économies de chauffage (19°C maxi quitte à mettre un pull) sous peine de pénurie à court terme (délestages,….)
    3) favoriser (financièrement, techniquement) les chauffages performants non électrique, mais aussi, dans certains cas le chauffage électrique performant et intelligent, associé ou non à une pompe à chaleur
    4) encourager (financièrement, techniquement) l’autoconsommation des particuliers et des entreprises, afin de responsabiliser chacun à consommer son énergie et l’énergie produite localement (lsortir de la lourdeur administrative, déresponsabilisant et décourangeante imposée par ENEDIS à ce sujet).
    5) Créer de veritables centrales de production d’électricité véritablement propre (j’insiste sur véritablement), pas nécessairement gigantesques, adaptés à leur environnement (zones biens exposées au vent et au soleil) et contribuant à l’équilibre du réseau électrique.
    6) S’il faut utiliser quelques moyens de production à effet de serre pour faire la soudure pendant quelque temps, ne crions pas au loup dans la bergerie. Celà vaut mieux que le nucléaire dont la prolongation inefficace et dangereuse est un véritable scandale français.
    7) et l’été? Arrêtons de nous équiper en tout climatisation, qui reproduit la gabegie du chauffage électrique, sous prétexte du réchauffement, aérons nos maisons tôt le matin, isolons les correctement, évitons les fenêtres grand ouvertes quand il fait 30°C, et nous vivrons et dormirons mieux!
    8) Mettrons nous en oeuvre ce plan d’action? C’est curieux que chaque année le réseau électrique est sous “tension”, puis nous oublions si rapidement sa fragilité et nous recommençons dans nos errements. C’est vrai que nos dirigeants savent y faire, pour nous faire oublier les problèmes de fond et nous noyer dans d’autres sujets. N’ayons pas année après année la mémoire courte!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.