Jean-Marie Patier redonne vie au mythique “Cigare Rouge” et se lance dans la route du rhum

0

Saint Malo, A 52 ans, Jean-Marie Patier se prépare à prendre le départ de sa première Route du Rhum, le 4 novembre prochain à Saint-Malo. Dans cette optique, il a entièrement restauré « Le Cigare Rouge », un voilier emblématique lancé en 1991 qui a notamment bouclé cinq tours du monde (dont quatre Vendée Globe). Engagé en catégorie « Rhum mono », le bateau arborera sa couleur historique et portera le nom de FORMATIVES NETWORK, un réseau d’écoles dirigé par Jean-Marie Patier. Cet élégant voilier de 18 mètres sera également l’ambassadeur de Ocean As Common, l’Appel pour l’Océan, Bien commun de l’Humanité, lancé récemment à l’initiative de Catherine Chabaud et de personnalités et ONGs engagées.

 

© Thierry Martinez

Le Cigare Rouge, un bateau mythique aux cinq tours du monde
Pour son grand défi en solitaire, Jean-Marie Patier s’élancera à bord d’un bateau rassurant, élégant et historique. Il s’agit du dernier plan dessiné par l’architecte Philippe Harlé (avec Alain Mortain), mis à l’eau en 1991 pour Jean-Luc Van Den Heede. Long et étroit, ce joli voilier à deux mâts a hérité du surnom de « Cigare Rouge ». A son bord, VDH a terminé à la 2eplace du Vendée Globe en 1992-1993. Ce voilier a bouclé quatre autres tours du monde : le BOC Challenge en 1994-1995 avec Van Den Heede, puis trois nouveaux Vendée Globe (entre les mains de Catherine Chabaud en 1996-1997, Joe Seeten en 2000-2001 et Karen Leibovici en 2004-2005). Le Cigare Rouge a aussi bouclé deux fois la Route du Rhum, avec Jean-Luc Van Den Heede en 1998 (2e place en monocoque) et Patrick Favre en 2002.

La Route du Rhum, un rêve d’enfant pour Jean-Marie Patier
Passionné par la navigation dès son plus jeune âge, Jean-Marie Patier a une révélation en assistant à Saint-Malo au départ de la première Route du Rhum, en 1978. « J’avais alors 12 ans. L’expérience a été marquante, fascinante », raconte-t-il. Ce souvenir, à jamais gravé dans sa mémoire, ressurgira bien des années plus tard et de manière très concrète. Mais en attendant, Jean-Marie multiplie les navigations en régate et en croisière, se plonge avec passion dans les revues nautiques et les livres de mer. En parallèle, il mène une carrière de chef d’entreprise dans le domaine de l’éducation.

Un demi tour du monde avec Jean-Luc Van Den Heede
En 2003, Jean-Marie Patier jette une bouteille à la mer en envoyant, depuis son bureau, un mail à Jean-Luc Van Den Heede, qui vient de démâter dans sa tentative de tour du monde à l’envers sur son voilier Adrien, et se trouve en escale à Hobart (Australie). « On ne se connaissait pas du tout mais je lui ai proposé de l’accompagner pour ramener avec lui le bateau en France », se rappelle Jean-Marie.« Le rêve des mers du Sud, de passer le cap Horn m’a poussé à tenter ma chance. VDH a accepté ma proposition, j’ai sauté dans le premier avion. J’ai alors vécu à ses côtés une incroyable aventure maritime de 77 jours, de Hobart aux Sables d’Olonne. »

« Participer au rêve »
Depuis, Jean-Marie Patier a pris part à deux reprises à la Transquadra et remporté la Transmanche en double avec sa compagne, la navigatrice Catherine Chabaud, première femme à avoir terminé une course autour du monde en solitaire et sans escale (le Vendée Globe 1996-1997). Ensemble, ils ont assisté au départ des deux dernières éditions de la Route du Rhum, en 2010 et 2014. « L’envie de participer à cette course s’est alors manifestée. Je me suis dit qu’il fallait que je sois au départ en 2018, que je participe au rêve », explique Jean-Marie Patier qui précise que le projet peut encore accueillir un partenaire complémentaire.

Une renaissance
A partir de 2005, ce voilier emblématique a malheureusement vécu un long moment d’abandon à La Rochelle. Ce n’est qu’en juin 2017 qu’il a été acheté aux enchères par Jean-Marie Patier, qui l’a récupéré à l’état d’épave.

Jean-Marie Patier : « Le bateau était en train de pourrir, tout était à refaire. Il a fallu l’expertiser pour voir s’il pouvait être sauvé. » S’en est suivi un grand chantier d’une durée d’un an, à La Rochelle puis à Caen (au chantier V1D2). Le Cigare Rouge a été remis à l’eau en juin dernier, et retrouvé une fière allure. « Nous avons entrepris une restauration de bon sens en faisant de la récupération de matériel dans différents chantiers. Nous avons par exemple installé la quille de l’ancien Foncia de Michel Desjoyeaux. Nous voulions respecter l’état d’origine du bateau tout en essayant de le faire progresser techniquement.

Objectifs Rhum ?
Jean-Marie Pattier a validé son parcours de qualfication à la Route du Rhum en courrant cet été la Drheam Cup en « faux solitaire » avec Lionel Lemonchois, puis en bouclant une autre navigation, mais en solitaire cette fois. Etre inscrit et qualifié à la Route du Rhum avec ce bateau constitue une première victoire pour Jean-Marie Patier. Arriver en Guadeloupe serait la plus belle des récompenses. « Il y a 17 partants en catégorie Rhum mono, dont des marins professionnels avec des bateaux plus récents. Si j’arrive dans la première moitié de classement ce sera déjà une belle performance. »

Le bateau Ambassadeur de l’Appel “OCEAN AS COMMON”
Le voilier FORMATIVES NETWORK sera sur la Route du Rhum l’ambassadeur de l’Appel pour l’Océan, Bien commun de l’Humanité, porté par Catherine Chabaud et quelques personnalités et ONGs. Ce nécessaire Appel est lancé alors que débutent aux Nations Unies des négociations sur la protection et l’exploitation de la Haute mer. Il souligne que « de nouvelles initiatives sont nécessaires pour préserver l’Océan afin qu’il soit source de richesse, d’échanges et de vie, et non d’affrontements, d’asphyxie et de mort, contribuant ainsi à l’apaisement des relations internationales. » Les signataires de l’Appel considèrent que l’intégralité de l’Océan est menacée et demandent instamment que tous les espaces marins, côtiers comme hauturiers, soient considérés comme un bien commun de l’Humanité.

FORMATIVES NETWORK : LA FORCE D’UN RÉSEAU !

Formatives Network est constitué d’un réseau de 18 écoles réparties sur l’ensemble du territoire. 50 ans d’expertise dans l’éducation lui donne une légitimité pour innover. Toutes les formations du Bachelor au Mastère crées par Formatives et dispensées dans son réseau sont certifiés par l’Etat (titres RNCP). Elles sont le résultat de ses recherches dans l’ingénierie de la formation et d’une connaissance du monde de l’entreprise. Son objectif : l’employabilité.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.