Home DIA Soutien au Gilet Jaune Jonathan Le Bris

Soutien au Gilet Jaune Jonathan Le Bris

Vendredi 26 avril 2019, suite à la garde à vue de Jonathan Le Bris, le street-medic des Gilets Jaunes de Belfort, et au placement de ses enfants effectué au cours de la perquisition du domicile, les témoignages de soutien et d’indignation se multiplient :

Communiqué de presse de militants savoyards :

Nous condamnons fermement les actes répressifs français en Bretagne et ailleurs où les Forces de l’Ordre (ou “à l’Ordre”) d’Emmanuel Macron s’en prennent aujourd’hui aux enfants et petits-enfants de manifestants pacifistes voire des “street-médic”

Ainsi depuis hier (jeudi 25 avril 2019) les gendarmes, profitant de la garde-à-vue de deux bretons : Jonathan et son épouse, ont perquisitionné leur domicile en prenant bien soin de laisser toutes les affaires en vrac dans le logement y compris la litière du chat ou les poubelles et en emportant le matériel professionnel de Jonathan (ordinateurs…)

Revenus quelques heures plus tard dans le logement, les gendarmes (accompagnés ou non d’assistantes sociales) ont fait état d’insalubrité du logement pour demander le retrait des deux enfants du couple qui se retrouvent aujourd’hui en famille d’accueil provisoire sans qu’aucun jugement n’ai encore été rendu justifiant le placement. Interdit de manifestation sur tout le territoire français alors qu’il n’était pas sur place pour manifester mais pour porter secours, interdit de communiquer sur son sort au risque de se retrouver en garde-à-vue, c’est grâce au père de Jonathan que nous avons pu prendre des nouvelles du couple, malheureusement il ne leur a toujours pas été possible d’avoir des nouvelles de leurs enfants.

L’Etat français est aujourd’hui acculé et la plaidoirie de Macron hier soir montre bien son incapacité à dialoguer puisque après les manifestants, il s’en prend aux “street-médic” qui deviennent des témoins gênants dans ce bras de fer qui oppose les pots de terre au pot de fer .

Les manifestants, les journalistes, les médecins de rue, mais à qui d’autre vont encore pouvoir s’attaquer les chiens de garde de la République voulue par le Peuple pour le Peuple ? Plusieurs milliers de garde-à-vue, de condamnations, de fichages, de blessés, des morts. La France d’en haut regarde la France d’en bas agoniser dans tous les sens du terme.

Nous souhaitons beaucoup de courage à Jonathan et son épouse ainsi qu’à leurs familles et proches et les soutenons à notre niveau dans cette terrible épreuve.

Témoignage de Alain Le Bris sur ce qui se passe actuellement au Pays des Droits de l’Homme

4 COMMENTS

  1. Comment appelle-t-on un Etat et son Administration qui intimide des parents -actifs politiquement- en kidnappant ses enfants ?
    Personnellement cela me rappelle la période la plus noire d’il y a 70 ans. Le Fascisme.

  2.  »gilet jaune  » et breton de surcroît ( !!! ) deux bonnes raisons pour emprisonner un tel  » terroriste  »… L’état français est coutumier de ces exactions, intimidations… Les bretons doivent pourtant se souvenir, ou apprendre (… ) que l’état français, en la personne de De Gaulle, avait été condamné par la Cour de la HAYE dans l’affaire des prénoms bretons. Pot de terre, soit ! mais de quelle Terre : celle de Bretagne, de granit, de tempêtes vents d’ouest DEBOUT !!! Tout breton peut et doit se mobiliser pour que cesse cette ignominie de l’état français !!!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR