La Chapelle-sur-Erdre prend un arrêté d’interdiction des pesticides

Comme à Langouët (Ille-et-Vilaine), la Chapelle-sur-Erdre prend un arrêté d’interdiction des pesticides à moins de 150 mètres des habitations.

Ce lundi 9 septembre, Fabrice Roussel, le maire PS de La Chapelle-sur-Erdre et Vice-président-e de Nantes Métropole, a annoncé qu’il s’engageait « aux côtés du maire de la commune de Langouët (Ille-et-Vilaine), dont la démarche va dans le bon sens en faisant pression sur les autorités pour les inciter à travailler en faveur de cette lutte fondamentale pour la qualité de nos sols, de notre biodiversité, de notre alimentation et de la santé ».  Il a signé un arrêté municipal d’interdiction de l’usage de pesticides, « L’épandage mécanique en plein champ de produits pharmaceutiques est interdit sur le territoire de la commune de La Chapelle-sur-Erdre à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel. »

Le maire de La Chapelle continue « L’exercice de pouvoir est d’autant plus nécessaire dans la commune de La Chapelle-sur-Erdre, en raison de l’importance du nombre d’habitations situées à proximité immédiate de terres agricoles cultivées »

La Chapelle-sur-Erdre s’engage donc « aux côtés du maire de la commune de Langouët (Ille-et-Vilaine), dont la démarche va dans le bon sens en faisant pression sur les autorités pour les inciter à travailler en faveur de cette lutte fondamentale pour la qualité de nos sols, de notre biodiversité, de notre alimentation et de la santé ».

Derrière Daniel Cueff, ils sont désormais plus d’une quarantaine de maires de tout l’hexagone à avoir signé un arrêté anti-pesticides.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.